Le Roi Mohammed VI a présidé une veillée religieuse à l'occasion de l'Aïd Al-Mawlid Annabaoui    SM le roi reçoit le président du gouvernement Espagnol Pedro Sanchez    Madrid réitère son soutien aux efforts de l'ONU pour une solution politique et durable à la question du Sahara    Un projet royal mis sur les rails    Alger fait le dos rond    Ghosn Gate. Qu'est-il reproché à l'homme puissant de Renault-Nissan?    Les jeunes golfeur marocains se distinguent lors des 19ème Championnats Panarabes Juniors    Dir iddik Summit, le nouveau rendez-vous incontournable du volontariat par inwi    Flash hebdomadaire    Comment BAM a bravé la crise    Rabat : Pedro Sanchez annonce un forum économique maroco-espagnol    La princesse Lalla Hasnaa reçoit à Tokyo plusieurs femmes japonaises leaders dans différents domaines    FIFM: Hommage à Jillali Ferhati    Migration : L'Espagne veut débloquer le budget européen    Arabie saoudite : Le roi Salmane fait l'éloge de l'appareil judiciaire sans mentionner Khashoggi    Les diplomates de l'UE valident le projet de Brexit    Scolarisation : Elaboration d'une cartographie territoriale des enfants migrants    CMC : PLF 2019, un budget aux objectifs potentiellement contradictoires    Vidéo – Casablanca : Une habitation s'effondre (encore) au cœur de la Médina    La Chine tient son propre soleil artificiel    Conversation téléphonique et commérages, le sketch hilarant de The Tberguig !    Arrivée à Rabat du président du gouvernement espagnol    La France veut augmenter les frais de scolarité pour les non-européens    La HACA présente son bilan 2016-2017    La Fondation Attijariwafa bank, partenaire de la 12e édition de la caravane AMGE    Point de vue : La jeunesse nous met face à nos responsabilités!    Aide à la production cinématographique : 16 projets subventionnés    CAN-2019 : Première qualification pour la Mauritanie    Le cheval Taymour remporte le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI du pur-sang Arabe    Amazigh. Les parlementaires appelés à rapprocher leurs visions    Financement sportif. Comment rétablir la confiance des investisseurs    La Renaissance de Berkane remporte la coupe du trône, la toute première de son histoire    Sanofi récompense les travaux de recherche sur le diabète au Maroc    Takrim 2018: L'inventeur marocain Rachid Yazami remporte le prix Innovation scientifique et technologique    Les relations maroco-libanaises en débat à la FSJES de Mohammedia    Grâce au PSOE et au PP, le Parlement espagnol n'a pas servi de lieu de propagande séparatiste    Un collectif espagnol dénonce l'instrumentalisation de la question féminine par le Polisario    China Trade Week Morocco 2018 se tiendra à Casablanca    La CDG présente à Rabat son programme international pour l'Afrique    Divers    Michael Gove, l'improbable sauveur de Theresa May    Pourquoi l'équipe de France est passée au travers    Doublement gagnant    News    Le Maroc à la conquête de l'espace    Les manifestations des "Gilets jaunes" ont fait un mort et plus de 400 blessés    Dakhla abrite la 11ème édition du Festival de la mode africaine    Le Liban invité d'honneur au Festival international du cinéma d'auteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le modèle université Ibn Zohr d'Agadir!
Publié dans Albayane le 13 - 11 - 2017

En l'espace de quelques années, plus précisément depuis la nomination et la reconduction au poste de son président, l'université Ibn Zohr d'Agadir ne cesse de fasciner les observateurs par ses multiples prouesses sur tous les plans. Sans courir le risque de citer toutes les réalisations effectuées à cet égard de crainte de sombrer dans la redondance, on se limitera à évoquer les plus saillantes de cette entité universitaire présentant, sans nul doute, un modèle à l'échelon national en matière de gouvernance, d'innovation et de rehaussement du cadre de travail.
Tout en couvrant pas moins de quatre régions du Sud marocain, l'université s'estlancédans une politique de proximité et de propagation des unités universitaires, toutes spécialités confondues, réparties sur nombre de points reculés de son immense territoire de compétence. C'est ainsi que des régions comme Dakhla, Laâyoune, Smara, Guelmim, Taroudant ou encore Ait Melloul, se dotent sans cesse, de noyaux prometteurs de l'enseignement supérieuren faveur des étudiants à travers notammentle désenclavement de ces localités.
Cette révolution infrastructurelle en grande ébullition fait également rage dans la capitale du Souss, au niveau des constructions et des équipements les plus prisés, notamment, à titre indicatif, le nouveau pôle universitaire, les bijoux d'architecture de la nouvelle Ecole Nationale des Sciences Appliquées (ENSA) et de la faculté de médecine, le centre business de l'Ecole Nationale de Commerce et de Gestion (ENCG)… Il convient aussi d'ajouter à ces performances qui nécessitent beaucoup de persévérance, de civisme et de savoir faire, cette volonté ardente de transformer les différents espaces des établissements universitaires en un réel parc de verdure et de convenance, à l'image de cette aire paradisiaque que renferme la faculté des lettres et sciences humaines d'Agadir, depuis l'avènement de son nouveau doyen. La préoccupation permanente de relever la qualité d'accueil est en passe de contaminer l'ensemble des structures, en matière d'ornement végétal, de panneaux signalétiques, d'unification de l'identité visuelle, d'embellissement des pavillons, d'équipement des salles, des amphithéâtres et des bibliothèques…
Cependant, l'université Ibn Zohr ne s'est pas exclusivement focalisée sur la « bâtisse » et la « façade » comme s'amusent à rabâcher certains détracteurs malveillants, pour minimiser et discréditer ce travail de titan. Aujourd'hui, à la cadence de cet ouvrage marqué de constance et d'efficacité, on ne peut plus parler de surpeuplement dans ses enceintes encore moins de déficiences dans sa communication…, bien que les attentes et les contraintes persistent encore face à une population estudiantine de près de 120 000 étudiant(e)s. Le modèle Ibn Zohr inculque avant tout des valeurs de choix, telles que la nécessité du principe du travail, la culture de la reconnaissance, la vertu de la citoyenneté, la mutualité des rapports, le droit à l'expression et à la créativité, la noblesse du savoir et de la connaissance…En fait, ce modèle construit le bâtiment idéal, mais construit aussi l'esprit idéel…, au grand désarroi de ceux qui ne font que démolir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.