Algérie    «Gilets jaunes»: La Belgique touchée aussi?    Un paquet de mesures en faveur des TPE    Gros appétit pour les énergies renouvelables    4L Trophy 2019: Une course pour les jeunes façon Paris-Dakar    Code de la famille: Les écueils qui plombent la réforme    Enseignement du français: Un nouveau concept dès septembre    Les Marocains du monde au SIEL    Appel à des mesures concrètes pour répondre aux problématiques des petites entreprises    Maroc: la CDG se dote d'une branche « Investissement »    Nasser Bourita : Les accords Maroc-UE sont compatibles avec le droit international    La petite blague de George Clooney    Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour construire son mur à la frontière    Divers    Frontex place les Marocains au Top ten des passeurs    Ligue Europa : Arsenal tombe à Borisov, le Séville FC s'offre la Lazio    Divers sportifs    Une journée au complet et du spectacle en vue    Les entreprises espagnoles opèrent au Maroc dans des secteurs de grande importance    Repenser la cohabitation entre les automobilistes et les cyclistes    Cancer du col de l'utérus: le vaccin est "sûr et indispensable"    Appel à une stratégie nationale visant à faire de l'école un espace pour tous    Divers    Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale    La bourde de Katy Perry    Pourquoi Johnny Depp n'incarnera plus jamais Jack Sparrow    Les problèmes de peau de Kim Kardashian    Nador : Arrestation d'une bande de présumés passeurs    Casablanca: Incendie dans un stand du SIEL, rapidement maîtrisé    L'ours grognant russe inquiète les ministres de la Défense allemand et britannique    Hydrocarbures : Le Conseil de la concurrence recommande une « refonte globale » du secteur    Luis Rubiales loue la qualité des installations sportives au Maroc    Démantèlement d'une cellule terroriste composée de cinq extrémistes s'activant à Safi    Le Forum international de l'étudiant à Safi    La nouvelle vie du Grand théâtre Cervantès    La Botola pro adopte le VAR la saison prochaine    Vidéo – Munich : La sécurité mondiale en question    Coupe de la CAF : La RSB bat le HUSA et s'adjuge la première place    Le Maroc et l'Espagne écrivent un nouveau chapitre de coopération économique    A SIEL ouvert…    La première édition d'ADCC en Afrique se déroulera au Maroc    Un drame humanitaire occulté    Parlement : Une session mi-figue, mi-raisin    « Le bilan des banques participatives est réjouissant ». Entretien avec Mohammed Maarouf, Directeur général de BTI Bank filiale BMCE BANK    Bourita met au point au sujet des ambassadeurs marocains au Golfe    Sit-in massif lors du concert d'Enrico Macias à Casablanca    SIEL: les jeunes d'El Jadida publient un recueil de poèmes    Lanceurs d'alerte dans la fonction publique. Bientôt un régime spécifique ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





2e édition de WIA initiative: les Africaines à Haut potentiel à Marrakech
Publié dans Albayane le 19 - 09 - 2018

En matière d'autonomisation de la femme, l'Afrique peut se targuer de son potentiel. En dépit de plusieurs défis liés au développement sur le continent, l'Afrique est aujourd'hui le premier continent de l'entreprenariat féminin. 27% de femmes y créent leurs entreprises, soit le plus fort taux au niveau mondial. Un potentiel que les femmes africaines souhaitent valoriser et développer davantage, à travers la plateforme Women in Africa «WIA». Du 27 au 28 septembre prochains, le gotha des entrepreneures africaines se réunira à Marrakech, dans le cadre de la 2e édition du Sommet mondial WIA, placé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Ce sont près de 400 femmes africaines leaders qui sont attendues à ce rendez-vous placé sous le thème «Regarder l'Afrique avec confiance, croire en ses talents».
«WIA initiative» c'est comme son bébé et c'est avec beaucoup d'enthousiasme, qu'elle parle de l'odyssée de sa création. Aude de Thuin, entrepreneure invétérée engagée pour la cause des femmes au niveau mondial, est convaincue qu'en accompagnant les femmes africaines, elles pourront davantage développer leur potentiel. D'où la création de Women in Africa (WIA), plateforme internationale de développement économique et d'accompagnement des femmes africaines. «En parcourant l'Afrique, je me suis rendue compte que quand on donne aux femmes africaines tous les moyens dont elles ont besoin, elles ne migrent pas», confie celle, qui est aussi à l'origine de Women's forum en France, lors d'une conférence de presse tenue lundi à Casablanca. Un forum qui a également fait ses preuves en France et qui a permis aujourd'hui d'avoir des quotas des femmes au sein des conseils d'administration, des directions d'entreprises dans l'Hexagone.
Pour Aude de Thuin, WIA est un projet ambitieux. Il vise à «soutenir, accompagner et contribuer à promouvoir une nouvelle génération de femmes africaines qui inventent un leadership inspirant pour changer positivement l'avenir du continent». Pour sa 2e édition, le forum se penchera cette année sur la «confiance, prérequis pour un développement inclusif». Pour la fondatrice, le choix de cette thématique n'est pas fortuit. Selon elle, généralement, les femmes constituent un blocage pour elles-mêmes, à cause du manque de confiance en leurs capacités. Au cours de deux séances plénières prévues lors de ce sommet, plusieurs femmes partageront leurs expériences etles circonstances leur ayant permis de réussir leur projet d'entreprenariat. Autre thématique qui sera abordée au cours du sommet, celle de l'éducation. Il s'agira de mettre en avant les expériences des écoles d'excellence du continent.
Autre temps fort de cette 2e édition, les WIA Labs, qui sont des laboratoires collaboratifs de réflexion.L'objectif étant de mobiliser l'intelligence collective pour favoriser une meilleure représentation des femmes dans l'économie africaine. Des masterclasses sont également prévues, avec pour objectif de permettre aux femmes africaines à haut potentiel de partager leur savoir-faire pour améliorer leurs compétences.
Cette 2e édition ne sera pas que féminine, a insisté la fondatrice de WIA, puisqu'elle drainera également plusieurs hommes. L'année dernière, a rappelé Aude de Thuin, la conférence a attiré 18% d'hommes. D'ailleurs, le Prix «Man of the Year» a été décerné au Ghanéen Patrick Awuah, fondateur de l'Université Ashesi. Cette année, le sommet renoue avec sa tradition et décernera une fois de plus le Prix «Man of the Year», qui met en lumière les hommes qui permettent aux femmes de jouer pleinement leur rôle dans les instances de décisions. Le «WIA revelations Night» décernera également le Prix «WIA entrepreneurship Program 54», qui consacre une femme entrepreneure innovante dans chaque pays africain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.