BMCI organise une rencontre autour du thème « Men With Women, un engagement déterminant »    Meilleur joueur africain de l'année: Mehdi Benatia dans le top 10    Raphaël Glucksmann : En marche contre Macron    Un nouveau domaine où le Maroc veut asseoir son leadership en Afrique    Les raisons de l'abstention du Maroc de l'organisation de la CAN 2019    Nantes aura deux stades voisins    Atlantic Dialogues : La politique de Donald Trump pointée du doigt de toute part    Commerce : La Chine suspend les surtaxes douanières imposées aux voitures americaines    «Zhar W Chouk»: La troupe Massarat entame sa tournée dans plusieurs villes    COP24 : la clôture reportée pour décrocher un accord final    The day after    Les députés du PPS réaffirment la solidarité du Maroc avec le peuple palestinien    Coupes africaines : Le Wydad et le Raja entrent en piste    Botola Maroc Telecom : Une journée tronquée mais passionnante    L'exemple d'un hôpital qui émerge du lot!    Les députés PPS au Parlement    Benchekroun: faire face à la stagnation du marché immobilier par des programmes innovants    L'auteur présumé de la fusillade de Strasbourg neutralisé    Live-Atlantic Dialogues: L'avenir de l'OTAN débattu en présence de l'Envoyé US dans la région des Grands Lacs    RAM célèbre la livraison de son premier Boeing 787-9    La Cour des comptes soulève la non-réalisation des objectifs du programme d'urgence de l'Education nationale    La Princesse Lalla Hasnaa préside le Conseil d'administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement    BCP primée aux Financial Afrik Awards    SM le Roi reçoit Mohamed Benalilou au Palais Royal de Rabat et le nomme au poste de Médiateur    Concert de musique classique «Ambassade de Maestria musicale»    Abdelilah Chahidi: Les révélations intérieures du beau visage féminin    Mohamed Benalilou devient le nouveau Médiateur    Entreprises publiques : 3.500 marchés pour 13 milliards DH en 2017    Chambre des conseillers. Les travaux plombés par l'absentéisme    Atlantic Dialogues à Marrakech : Diversité des contributions et richesse des apports du document Atlantic Currents    Plagiat. Pharrell Williams et Robin Thicke condamnés    Aéroport Mohammed V : Près d'un kilo de coke dans l'intestin d'une passagère brésilienne    Les honoraires des notaires désormais plafonnés    Fès célèbre la journée nationale du détenu    S.M le Roi réitère le soutien du Maroc aux efforts d'Antonio Guterres et de son Envoyé personnel au Sahara    Des milliers de femmes birmanes vendues de force en mariage en Chine    News    Google Translate veut être plus juste envers le féminin    Cerveaux des enfants et smartphones, tablettes et autres jeux vidéo, ne font pas bon ménage    Divers    Lyon s'empare du dernier ticket des huitièmes de la Ligue des champions    Dembélé, du cossard au crack en sept minutes    Coupe de la CAF : Le HUSA sommé de franchir le cap de Génération Foot    Le Congrès colombien adopte une résolution soutenant l'intégrité territoriale du Maroc    Le septième Sommet de l'UMA a été programmé et reporté à quatre reprises    Signature d'une convention franco-marocaine dans le domaine archéologique    Essaouira à la rencontre de Manama, Charjah et Paris    "El Aloua", une pièce théâtrale qui ravive le patrimoine culturel de "l'Aïta"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





2e édition de WIA initiative: les Africaines à Haut potentiel à Marrakech
Publié dans Albayane le 19 - 09 - 2018

En matière d'autonomisation de la femme, l'Afrique peut se targuer de son potentiel. En dépit de plusieurs défis liés au développement sur le continent, l'Afrique est aujourd'hui le premier continent de l'entreprenariat féminin. 27% de femmes y créent leurs entreprises, soit le plus fort taux au niveau mondial. Un potentiel que les femmes africaines souhaitent valoriser et développer davantage, à travers la plateforme Women in Africa «WIA». Du 27 au 28 septembre prochains, le gotha des entrepreneures africaines se réunira à Marrakech, dans le cadre de la 2e édition du Sommet mondial WIA, placé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Ce sont près de 400 femmes africaines leaders qui sont attendues à ce rendez-vous placé sous le thème «Regarder l'Afrique avec confiance, croire en ses talents».
«WIA initiative» c'est comme son bébé et c'est avec beaucoup d'enthousiasme, qu'elle parle de l'odyssée de sa création. Aude de Thuin, entrepreneure invétérée engagée pour la cause des femmes au niveau mondial, est convaincue qu'en accompagnant les femmes africaines, elles pourront davantage développer leur potentiel. D'où la création de Women in Africa (WIA), plateforme internationale de développement économique et d'accompagnement des femmes africaines. «En parcourant l'Afrique, je me suis rendue compte que quand on donne aux femmes africaines tous les moyens dont elles ont besoin, elles ne migrent pas», confie celle, qui est aussi à l'origine de Women's forum en France, lors d'une conférence de presse tenue lundi à Casablanca. Un forum qui a également fait ses preuves en France et qui a permis aujourd'hui d'avoir des quotas des femmes au sein des conseils d'administration, des directions d'entreprises dans l'Hexagone.
Pour Aude de Thuin, WIA est un projet ambitieux. Il vise à «soutenir, accompagner et contribuer à promouvoir une nouvelle génération de femmes africaines qui inventent un leadership inspirant pour changer positivement l'avenir du continent». Pour sa 2e édition, le forum se penchera cette année sur la «confiance, prérequis pour un développement inclusif». Pour la fondatrice, le choix de cette thématique n'est pas fortuit. Selon elle, généralement, les femmes constituent un blocage pour elles-mêmes, à cause du manque de confiance en leurs capacités. Au cours de deux séances plénières prévues lors de ce sommet, plusieurs femmes partageront leurs expériences etles circonstances leur ayant permis de réussir leur projet d'entreprenariat. Autre thématique qui sera abordée au cours du sommet, celle de l'éducation. Il s'agira de mettre en avant les expériences des écoles d'excellence du continent.
Autre temps fort de cette 2e édition, les WIA Labs, qui sont des laboratoires collaboratifs de réflexion.L'objectif étant de mobiliser l'intelligence collective pour favoriser une meilleure représentation des femmes dans l'économie africaine. Des masterclasses sont également prévues, avec pour objectif de permettre aux femmes africaines à haut potentiel de partager leur savoir-faire pour améliorer leurs compétences.
Cette 2e édition ne sera pas que féminine, a insisté la fondatrice de WIA, puisqu'elle drainera également plusieurs hommes. L'année dernière, a rappelé Aude de Thuin, la conférence a attiré 18% d'hommes. D'ailleurs, le Prix «Man of the Year» a été décerné au Ghanéen Patrick Awuah, fondateur de l'Université Ashesi. Cette année, le sommet renoue avec sa tradition et décernera une fois de plus le Prix «Man of the Year», qui met en lumière les hommes qui permettent aux femmes de jouer pleinement leur rôle dans les instances de décisions. Le «WIA revelations Night» décernera également le Prix «WIA entrepreneurship Program 54», qui consacre une femme entrepreneure innovante dans chaque pays africain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.