Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    Trade Tensions With Europe Flare as Trump Flexes Economic Muscle    LDC Afrique: Ce qu'il faut savoir sur le choc Maghrébin EST- RAJA    Espagne : arrestation d'un réseau criminel organisant des mariages blancs    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Le PPS au parlement    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    La 31ème édition du Marathon international de Marrakech ce dimanche : Plus de 13.000 athlètes de 75 pays au départ    Entretien avec Adil Terrab, président du Conseil Préfectoral du tourisme Meknès    Le défi national !    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    Angola: Isabel dos Santos accusée formellement de fraude et blanchiment d'argent    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    Qui est le binôme Alj-Tazi, le nouveau duo qui tient les rênes de la CGEM ?    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Terres collectives : Ce que recommande le CESE    Un stand marocain aménagé par l'ONMT : La 40ème édition du FITUR de Madrid se poursuit jusqu'au 26 janvier    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Province de Guelmim : 3 morts et 10 blessés dans un accident de la route    Une quinzaine de routes libre et une douzaine coupée    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    60ème anniversaire de l'USFP Grande manifestation à Larache    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Insolite : Perché dans un tonneau    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Divers sportifs    Sébastien Desabre : L'atteinte des objectifs est une responsabilité collective qui exige du travail fondé sur la discipline, le respect et l'efficacité    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Les avocats de Trump veulent un acquittement "immédiat" à son procès en destitution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Explosion des droits d'importation du blé tendre
Publié dans Albayane le 26 - 05 - 2019

A partir du 1er juin prochain, les droits de douanes applicables sur l'importation du blé tendre vont fortement augmenter. Le gouvernement vient de prendre cette décision pour encourager la commercialisation de la production locale du blé.
Les minoteries sont les premiers visés par cette mesure. Le recours au blé importé reste toutefois préférable pour des raisons de qualité et de calibrage. Valeur d'aujourd'hui, le stock de blé s'élève à 17,7 millions de quintaux, soit plus de quatre mois et demi des besoins des minoteries industrielles.
Le projet de décret n° 2.19.418 relatif à la modification de la quotité du droit d'importation applicable au blé tendre et ses dérivés vient d'être adopté par le Conseil de gouvernement. Le ministre de tutelle explique cette hausse par l'évolution baissière des prix des céréales au niveau du marché international. Akhannouch veut à travers cette révision à la hausse des droits de douane sur l'importation du blé encourager la commercialisation de la production locale et l'approvisionnement normal du marché intérieur en blé tendre.
Cette décision intervient aussi dans un contexte national marqué par une campagne céréalière difficile pénalisée par l'absence des pluies et la persistance de la sécheresse et partant, par la baisse des rendements prévus au titre de la campagne 2018/2019. Les prévisions tablent sur une production moyenne ne dépassant pas les 50 millions de quintaux de céréales loin du record de l'année précédente qui a totalisé 103 millions de quintaux.
Pour rappel, le stock national de blé disponible à mi-avril 2019 s'établit à peine à 17,7 millions de quintaux, soit une couverture de 4,5 mois des besoins des minoteries industrielles. Ces dernières ont toujours recouru massivement à l'importation du blé au détriment du blé local. Et ce, pour plusieurs raisons de calibrage et qualité.
Le blé national reste, toutefois, taxé de qualité inférieure, que ce soit en termes de couleurs, de calibrage ou de dimension ou encore de qualité. Cela s'explique aussi par le faible recours aux semences certifiées pour cause de leurs prix excessifs. La recherche agronomique reste le parent pauvre de la filière céréalière et la mise sur le marché de nouvelles variétés de blé ne fait pas partie des priorités de notre politique agricole ni de celle du Plan Maroc Vert…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.