Examen de la coopération sécuritaire maroco-américaine    Josep Borrell brise les rêves du Polisario et de l'Algérie    Habib El Malki s'entretient avec Nikolaj Harris    Le Maroc émet avec succès un emprunt obligataire de 1 milliard d'euros en deux tranche    Médicaments covid-19, la rupture est confirmée    Grand oral du Maroc à Genève sur la politique des services    A l'ONU, le président du Zimbabwe demande la levée des sanctions occidentales    Humayun ' s Tomb, le temple de l' amour qui a inspiré le Taj Mahal    Le Liban peut ouvrir une voie nouvelle    Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Enzo Zidane proche du Wydad de Casablanca    Messi, prié de rester au Barça mais privé de sa garde rapprochée    Le Zamalek et le Ahly forment un front commun    L'Atlético a refusé l'offre de City pour Giménez    Vaccin anti-Covid19: la Chine veut produire 610 millions de doses par an    Pierre Troisgros, chef visionnaire et figure d' une prestigieuse dynastie    L'écrivain Gabriel Matzneff définitivement privé d'aide publique    Les Spice Girls refont parler d' elles    Algérie: les médias francophones publics réclament la libération de Khaled Drareni    Attaque près des anciens locaux de Charlie Hebdo: ce que l'on sait    Quel avenir pour le tourisme au Maroc ?    Atlanta: hausse de 5,6% du résultat net à 213 MDH    La vision de la CGEM pour la relance    Affaire Omar Radi : «Certaines ONG défendent sans cesse l'ouverture d'enquêtes pour viol, excepté quand les victimes sont marocaines» dit le SNPM    Algérie : le régime interdit une réunion du conseil national d'un parti de l'opposition    Plus de 80% des cas dans les pays africains sont asymptomatiques, annonce l'OMS    António Guterres : « la coopération internationale a échoué face à la Covid-19 »    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Inondations au Sahel : au moins 112 morts et plus de 700.000 personnes affectées    Test PCR. On a piégé un laboratoire    Internats fermés. Des élèves dans la rue    Attentats contre des ambassades des Etats-Unis en Afrique : le Soudan se prépare à verser des indemnités    Côte d'Ivoire : à l'approche de la présidentielle, la crainte de troubles publics    LF 2021 : voici les propositions de la CGEM [Document]    Céline Dion : pourquoi est-elle si maigre ?    Une nouvelle vidéo de Saad Lamjarred fait le bonheur de ses fans    Derby Wydad-Raja (0-0) : Un nul sans spectacle !    Supercoupe UEFA : Bounou et En-Nesyri finalistes malchanceux !    Twitter ne protège pas assez les femmes, selon Amnesty International    Achat d'armes américaines : le Maroc, pays dominant de la région MENA    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Casablanca Finance city: la réorganisation du pôle financier est actée    L'agilité, c'est pour les gouvernements aussi    Dislog Group consolide son portefeuille de marques avec « Fine »    Covid-19 : 807 professeurs et 413 élèves contaminés depuis le début de l'année scolaire    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La JS tire la sonnette d'alarme sur l'approfondissement de la perte de confiance
Publié dans Albayane le 26 - 02 - 2020


Solidaire des enseignants contractuels
Le Conseil central de l'organisation de la Jeunesse socialiste (JS), réuni en sa troisième session samedi 22 février au siège national du Parti du progrès et du socialisme à Rabat, a exprimé de nouveau et de manière ferme sa condamnation du « Deal du siècle » visant à la liquidation totale de la Cause palestinienne. Il a également exprimé sa solidarité avec les enseignants contractuels, qui réclament leur intégration dans la fonction publique.
Il se dit aussi préoccupé, dans un communiqué de son conseil central, par «l'incapacité du gouvernement et son manque de sérieux dans sa réactivité positive avec la situation politique, économique, sociale et des droits humains, déficit qui contribue à l'approfondissement de la perte de confiance sans précédent dans l'action politique et institutionnel».
La Jeunesse socialiste réaffirme de même son engagement total pour la défense de l'intégrité territoriale du royaume, qui constitue toujours la première cause du pays et le premier point de l'agenda de l'action de la JS au niveau régional et international.
A ce propos, la JS souligne que la proposition marocaine d'autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine est la solution idoine pour parvenir à un règlement équitable et définitif de ce conflit artificiel.
… condamne de nouveau le «Deal du siècle»
Quant à la Cause palestinienne, elle revêt un caractère central dans le règlement du conflit du Proche Orient, rappelle l'organisation, qui condamne de nouveau de manière ferme et rigoureuse le «Deal du siècle », « la transaction de la honte que l'administration américaine veut imposer avec la complicité manifeste du sionisme».
Au niveau national, la JS attire l'attention sur la dévalorisation de l'action politique et citoyenne sérieuse et de ses institutions. Elle exprime aussi son inquiétude devant le vide créé par les pratiques malsaines auxquelles le paysage politique et partisan est confronté et qui visent à imposer un paysage politique artificiel.
L'organisation de la Jeunesse s'arrête aussi sur le manque de solidarité et de cohésion entre les composantes de la majorité gouvernementale, qui se traduit par l'absence d'efficacité de l'action gouvernementale et son incapacité à apporter les réponses requises aux aspirations du peuple marocain à la dignité, la justice sociale et la démocratie.
Cette session a été marquée par une allocution d'orientation de la direction du PPS, présentée par le camarade Azzouz Senhaji, membre du Bureau politique, au nom du SG du parti, dans laquelle il a souligné la portée des référentiels du PPS, qui constitue une école et une institution capables de «présenter les réponses appropriées et possibles pour dépasser la situation de massacre politique, social et économique qui caractérise la situation générale» dans le pays.
Pour sa part, le Secrétaire général de la JS, Younes Siraj a présenté un rapport dans lequel il a exposé les grandes lignes du plan d'action de l'organisation au niveau interne et externe.
Le rapport exprime de même le rejet par la JS de l'approche sécuritaire suivie en matière de traitement des manifestations sociales et appelle à cette occasion à la libération de tous les détenus d'opinion dont en premier lieu ceux des événements de la région du Rif.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.