Casablanca: le courant électrique totalement rétabli (Lydec)    MRE: ouverture des frontières aériennes et maritimes à partir du 14 juillet    Projet de loi de finances rectificative : quoi de neuf sur le volet fiscal ?    164 nouveaux cas de Covid-19 au Maroc: près des 2/3 dans la région de Casa    Ouverture des frontières à partir du 14 juillet pour les citoyens marocains et les résidents étrangers au Royaume    Les ménages incertains et très inquiets    Elections 2021: Réunion entre l'Intérieur et les partis    Coronavirus : 3212 cas actifs mercredi 8 juillet à 18 heures    Serie A: Ibracadabra renverse la Vieille Dame    Assilah respire un air artistique estival!    L'identité, selon Descombes    Liga : Valence souffle, l'Atlético freiné par le Celta    Infos Covid-19/Maroc: le ministère a fait une annonce    Premier League: Arsenal et Leicester se quittent sur un nul    Détournement d'aides dans les camps de Tindouf: la responsabilité de l'Algérie est entière    Le dissident algérien Karim Tabbou appelle à s'engager dans un «vrai» processus politique    Le Parlement marocain exige des excuses d'Amnesty    Alerte Météo : la canicule se poursuit au Maroc    Le Maroc, l'un des pays les mieux placés pour affronter une crise sanitaire selon la BAD    US Round Up du mercredi 8 juillet – PPP, Banques, Eglises, Texas, Harry et William    Hamza El Fadly « L'argent, la cause de tous les problèmes »    Fermeture des frontières : Plus de 45.000 MRE ont regagné leur pays de résidence    Covid-19 : La CAF et ses partenaires se réunissent pour la sécurité sanitaire en Afrique    Théâtre d'enfant : Un art à exercer professionnellement selon El Houcine Essekkaki    Casablanca: incendie spectaculaire dans une décharge (VIDEO)    Bac 2020: l'épreuve de maths provoque une hystérie collective (VIDEOS)    Loubna Abidar critiquée par un avocat égyptien (VIDEO)    Retour sur le passé : Brides de ma vie relatée à M'Barek Bouderka    Vivo Energy Maroc élargit son soutien à tout son écosystème    Vacances. Voici les plages où il ne faut pas se baigner    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : Je ne regrette aucun engagement    «Casablanca confinée», se livre à Pedro Orihuela    Milouda Chahid: «Je me suis réinventée par la peinture»    Ventes de voitures neuves : Baisse de 43,3% à fin juin 2020    Enseignement: L'e-learning en voie d'institutionnalisation au Maroc dès la rentrée prochaine    Joe Biden promet que les États-Unis réintégreront l'OMS s'il est élu    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste à Nador    Le retrait américain de l'OMS prendra effet dans une année    Amekraz contre attaque. La CNSS inspecte Driss Lachgar    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    Parcours exceptionnel d'un homme si exceptionnel    Les USA se retirent officiellement de l'OMS    Si Abderrahmane et Marie-Hélène El Youssoufi ont fêté avec le TAS un sacre attendu depuis 80 ans    Spécial 40ème jour du décès d'Abderrahmane El Youssoufi : La culture, une source d'intérêt majeure pour El Youssoufi    Tensions sino-américaines en mer de Chine    Le président brésilien annonce sa contamination au Covid-19    Le Marocain Aziz Krir remporte le titre    Côte d'Ivoire : Drogba brigue le poste de président de la FIF    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les temps fort de la programmation MBC5
Publié dans Albayane le 30 - 04 - 2020


Confinement et divertissement pendant le Ramadan
En ce mois de Ramadan de confinement imposé par l'épidémie de coronavirus, les nouvelles productions nourrissent désormais les grilles de programmes de toutes les chaînes arabes.
Depuis l'instauration de l'état d'urgence sanitaire, la consommation de la télévision est en nette hausse. MBC5, la chaîne du Maghreb arabe, a commencé la diffusion de sa programmation marocaine pour ce mois sacré, il y'a presque dix jours, afin de faire la promotion des nouvelles productions, mais aussi pour pouvoir gagner le plus d'audience.
En effet, MBC5 présente cette année deux nouvelles séries marocaines en exclusivité. Il s'agit de «Salamat Abou Al banat», une série qui met en scène des acteurs marocains, à l'instar de Mohamed Khouyi, Saadia Dib, Omar Lotfi, Bouchra Aharish, Al-Bachir Abdou et bien d'autres. La série met en scène «Moukhtar Salamat», un homme qui a travaillé toute sa vie dans les chemins de fer, loin des siens. Arrivé à l'âge de la retraite, il découvre qu'il ne connaît pas ses trois filles devenues adultes et prêtes à couper le cordon… Une série assez passionnante.
Quant à la série « Chahadat milad », son histoire tourne autour du rôle de la famille dans l'édification de la société à travers des histoires de familles confrontées à diverses situations de vie. Ecrite par Mohamed Bouftas et réalisée par Hamid Zayan et Ilham Al Alami, cette série pointe du doigt la corruption, les déviations dans certains secteurs, et l'éducation des enfants. Les rôles principaux sont incarnés par les acteurs tels que Rachid Fakkak, Fatima Khair, Abdelilah Rachid, Souad Khayi, Farid Al Rakraky, Ahlam Al Zaiimy.
Côté divertissement, la chaîne propose pour ce mois, la fameuse émission «Ramiz Galal» qui pousse avec brio l'art de la caméra cachée avec les célébrités dans des situations extrêmes. La seconde émission est « Ighleb Issaqa » dans laquelle la star Ahmed El-Sakka propose à ses invités dans chaque épisode, des divertissements non conventionnels et des compétitions sportives. L'invité fait don de l'argent qu'il a gagné à un organisme de bienfaisance.
La troisième émission est «Khali Balak min Fifi». Ce programme de caméra cachée qui met en vedette Fifi Abdou s'articule autour de l'hébergement de la star par des célébrités émaillé par des farces avec la complicité de Zineb Obeid. A travers ses épisodes, le programme accueille certaines des stars les plus en vue au Maroc et dans le monde arabe, dont Rachid El Ouali, Ibtisam El Aroussi, Malek Akhmes, Jamila El Houni, Fadwa El Taleb, Faiza Yahyaoui, Aziz Adidas, Nasser Akbab, Badia Sanhaji, Bouchra Ahrich, Omar Lotfi, Amal Al-Atrach, Fatima Zahra, Mohammed Bassa, Tariq Bukhari et bien d'autres…
Il est à noter qu'avec le confinement et la crise sanitaire du Covid-19, de nombreuses productions ne sont pas montrées. Episodes inachevés et plateaux de tournage désertés, plusieurs producteurs ont eu du mal à mettre en boîte leurs célèbres séries télévisées du Ramadan.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.