Séance atone    Automobile: Un frémissement des ventes qui peut être salutaire    Fonds Innov Invest: Nouvel appui aux startups    Ouverture partielle des frontières: Qui pourra en bénéficier?    Covid19: 115 nouveaux cas au Maroc, ce vendredi à 10h00    Casablanca: Un inspecteur de police tombe pour falsification de documents    Tourisme : la Tunisie et l'Egypte prennent de l'avance sur le Maroc    Erdogan provoque les chrétiens    Examen du PLFR en commission à la Chambre des représentants    Nasser Bourita : L'accès au territoire national, une opération exceptionnelle    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    La chimère des espaces verts : Casablanca à l'agonie    Huiles végétales, sucre et produits laitiers font grimper les prix mondiaux des produits alimentaires    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Real Madrid: Marcelo indisponible trois semaines    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    Votre quotidien Al Bayane en kiosque dès ce lundi 13 juillet    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Association nationale des médias et éditeurs: Nouvelle vague d'adhérents    Adoption de projets de loi sur les établissements de crédit et la CCG    Exceptionnelle pour les frontières et progressive pour les mosquées : La vraie réouverture se fait désirer    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    RAM: voici le programme des vols exceptionnels à partir du 15 juillet    Les ministres arabes se félicitent des efforts déployés par le Maroc    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Alerte météo: la canicule se poursuit dans ces villes du Maroc    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    La 2ème session du bac sera-t-elle annulée au Maroc ?    L'Homme refuse d'être libre    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?
Publié dans Albayane le 28 - 05 - 2020

Après avoir multiplié ces dernières semaines leurs assauts contre les forces afghanes, les talibans ont surpris tout le monde en déclarant, samedi dernier et de manière unilatérale, un cessez-le-feu afin de permettre à leurs concitoyens de célébrer l'Aïd El Fitr «dans la paix et le confort».
Ayant favorablement accueilli ce répit et formulé le souhait qu'il puisse se prolonger de manière à permettre le démarrage des pourparlers nécessaires au processus de paix, le gouvernement afghan a, dès le lendemain et dans un geste de bonne volonté, lancé une procédure visant la libération de 2000 prisonniers talibans.
Aussi, ce mardi, le gouvernement afghan a annoncé, par l'entremise du porte-parole de son Conseil de sécurité, Javid Faisal, son intention de libérer, dans les prochains jours, quelques 900 prisonniers talibans en échange des 200 membres des «forces de l'administration de Kaboul» que les talibans détiennent. Aussi, un membre des talibans a signalé l'entière disposition des insurgés de poursuivre la trêve « si le gouvernement accélère la libération des prisonniers» quand bien même Zabihullah Mudjahid, le porte-parole officiel des talibans a déclaré n'avoir «aucune information» sur le sujet.
Or, bien que les troupes américaines aient commencé leur retrait conformément aux stipulations de l'accord de Doha, force est de reconnaître que les talibans n'ont pas déposé les armes et qu'en conséquence, les violences inter-afghanes se sont poursuivies. Pour rappel, cet échange de prisonniers – jusqu'à 5.000 talibans contre 1.000 membres des forces afghanes – est prévu par l'accord signé le 29 février dernier à Doha entre Washington et les Talibans qui bien que non encore ratifié par le gouvernement de Kaboul a permis avant même le cessez-le-feu de samedi dernier, la libération de près de 1.000 détenus talibans en contrepartie de 300 membres des «forces de l'administration de Kaboul» détenus par les talibans.
C'est dans ce cadre que le 11 mars, le président afghan Ashraf Ghani avait publié un décret ordonnant la libération de 5.000 talibans et que les insurgés avaient consenti à libérer 1.000 soldats afghans. Cet échange de prisonniers ayant été reporté à plusieurs reprises, ce n'est que le 10 mai dernier que près d'un millier de combattants talibans et 200 soldats des forces gouvernementales ont été libérés par les deux parties.
Aussi, s'il reste vrai que l'accord du 29 février n'a pas de très grandes chances d'assurer à l'Afghanistan une paix définitive et durable, il n'en demeure pas moins vrai qu'il constitue, néanmoins, une lueur d'espoir dès lors qu'il a ouvert une brèche sur le chemin de la paix dans un pays ravagé par quatre décennies de guerres et de destruction et permis aux protagonistes de se résoudre à enterrer la hache de guerre et à dialoguer. Pour la suite, attendons pour voir…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.