L'offensive de charme allemande pour accélérer le dégel des relations avec le Maroc    Rabat : Lancement de « MoroccoTech »    Le festival d'Angoulême en mars    Les NFT ou comment révolutionner le monde de l'art dans son ensemble !    Chine : La croissance du PIB atteint 8,1% en 2021    Salah relance l'Egypte qui s'impose contre la Guinée-Bissau    Le Real Madrid remporte sa 12ème couronne d'Espagne    Casablanca-Settat : La formation des cadres statutaires de l'AREF est officiellement lancée    Allemagne : Le corps d'un MRE incinéré, le consulat marocain réagit    Mounia Aram remporte le prix de l'innovation culturelle    Les meilleurs films français et internationaux à l'affiche    Ecartement de Ziyech: pourquoi c'est une bonne décision, selon Halilhodzic    Les Lions de l'Atlas en 8e de finale !    Gaz de Larache : ce qui est prévu pour l'exploitation    Agroalimentaire. Un centre d'innovation en la matière lancé à Meknès    Les restrictions bientôt renforcées au Maroc ?    Hausse des cas au Maroc: affluence toujours en baisse vers les centres de vaccination    Agression mortelle d'une ressortissante française : Les habitants de Tiznit sous le choc après le drame (vidéo)    Chasse aux profils pour l'éducation nationale    Alaa Squalli nommé directeur général du Sofitel Casablanca Tour Blanche    Covid-19 : mise en place d'un portail de relance des PME    Chine : à trois semaines des JO, les cas quotidiens de Covid-19 explosent    Espagne : Albares très prudent sur le retour de l'ambassadrice du Maroc    Après l'affaire Djokovic, Roland-Garros planche sur l'accueil des non vaccinés    Fraude fiscale: d'anciens dirigeants et cadres de Wendel jugés à Paris    Maroc/Météo : Températures du jour en baisse sensible ce lundi 17 janvier    Banques: Le besoin en liquidité s'atténue à 64,8 MMDH en décembre 2021 (BAM)    Djokovic reviendra-t-il un jour en Australie ?    Eruption et tsunami: gros dégâts aux Tonga, sans internet pour encore « deux semaines »    Une tempête hivernale « majeure » frappe l'est des Etats-Unis    Poutine veut construire une liaison ferroviaire vers l'Arctique    CAN : la Tunisie se rassure face à la Mauritanie (VIDEO)    Après sa visite au Maroc, Staffan De Mistura face à la déraison du polisario    Maroc/France: Le Maroc et Israël sont les principales cibles du "Pegasus Project"    Les lois d'urgence sanitaire, deux ans de tempêtes au Parlement français    Bilan de la puissante éruption volcanique et de l'effrayant tsunami dans le Pacifique    Le PPS s'active sur tous les plans pour leur rapatriement immédiat    Selon des activistes algériens, l'incendie dans l'entrepôt d'équipements militaires à Alger porte la signature de généraux    Netflix : ces séries à ne pas manquer en janvier    José Manuel Albares satisfait de la coopération avec le Maroc en matière de canalisation des flux migratoires irréguliers    Mali: décès à Bamako de l'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta    Open d'Australie: clap de fin pour le feuilleton Djokovic    Mehdi Bensaid reçoit la famille Megri après leur expulsion du domicile familial    L'Observatoire du travail gouvernemental dresse le bilan des 100 premiers jours de l'Exécutif    Bonne feuille : Jibril, il y a 42 ans...    L'Humeur : Le raï n'est pas non-algérien    Los Angeles: Des cambrioleurs dérobent un million $ en bijoux de la maison d'une actrice américaine    Magazine : Mohamed Jibril, la plume du perpétuel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Journal italien «Corriere de Siena» : Pertinence du projet d'autonomie du Sahara
Publié dans Albayane le 11 - 07 - 2010

La visite effectuée dernièrement en Italie par une délégation de Sahraouis marocains représentant la société civile continue à trouver écho dans les titres de la presse de la Péninsule où, jeudi encore, le «Corriere de Siena». (Toscane-centre) est revenu sur les témoignages poignants livrés par les membres de cette délégation sur la réalité de l'affaire dite du Sahara et les souffrances endurées par les séquestrés des camps de Tindouf, en Algérie.
Le journal rappelle en particulier le dialogue «constructif et fructueux» que la délégation a eu à Florence, chef lieu de la Toscane, avec Mme Maria Dina Tozzi, responsable de l'activité internationale au niveau régional, qui a été déléguée par le président de la Région, M. Enrico Rossi.
Les membres de la délégation, composée de Ghallaoui Sidati, ex-représentant du «polisario» en Italie, Lahcen Elmahraoui, universitaire, membre du Conseil Royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS) et Mme Saadani Maa Alainine, acteur associatif et militante pour les droits de l'homme, ont pu ainsi éclairer leur interlocutrice, à partir de leur propre vécu, sur la question du Sahara et sur la responsabilité qui est celle de l'Algérie dans cette affaire.
La délégation, à laquelle s'était joint Yassine Belkassem, du réseau des associations de la communauté marocaine en Italie et de la Fédération des Africains en Italie, a mis également en évidence la pertinence du projet d'autonomie proposé par le Maroc.
Les membres de la délégation ont, par ailleurs, attiré l'attention de la partie italienne sur le détournement systématique par les dirigeants du «polisario» des aides humanitaires et l'enrichissement de ces derniers aux dépens des populations séquestrées livrées au dénuement et aux maladies.
Le «Corriere de Siena» s'est appesanti en particulier sur le témoignage pathétique livré par Mme Saadani Maa Alainine qui a souligné le caractère sanguinaire du «polisario» et la cruauté de ses pratiques à l'encontre de quiconque s'aviserait de contrarier ses vils desseins.
Mme Maa Alainine a évoqué, à cet égard, son propre vécu et les souffrances qu'elle a endurées dans sa propre chair suite à la liquidation de son père et aux tortures qu'elle a subies ainsi que sa mère.
Elle a relaté également le douloureux épisode de sa déportation, en compagnie d'autres enfants, à l'âge de 9 ans à Cuba où, a-t-elle affirmé, elle avait été maintenue sans aucun contact avec sa famille durant 17 ans.
Lors de la même rencontre, M. Belkassem a souligné, lui aussi, la pertinence du projet d'autonomie proposé par le Maroc comme cadre de règlement de la question dite du Sahara dont la concrétisation permettra aux séquestrés de revenir à la mère-patrie, le Maroc, auprès de leurs familles et proches. Il a soulevé aussi le problème du détournement des aides humanitaires et les souffrances qu'endurent de ce fait, en particulier les enfants, les femmes et les personnes âgées dans les camps de la honte à Tindouf.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.