LF 2021 : voici les propositions de la CGEM [Document]    Lutte contre le terrorisme et le crime organisé : Renforcement de la coopération entre le Maroc et les USA    Emprunt obligataire : sortie réussie du Maroc sur le marché international    Achat d'armes américaines : le Maroc, pays dominant de la région MENA    Paris: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo    Liga : Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Derby Wydad-Raja (0-0) : Un nul sans spectacle !    Supercoupe UEFA : Bounou et En-Nesyri finalistes malchanceux !    Transferts : Ayoub El Kaabi rejoint le Wydad    Botola Pro D1 : La RSB ne lâche pas prise    Covid-19 : 413 élèves et 807 enseignants contaminés depuis la rentrée scolaire    Pas de report de l'examen régional de la 1-ère année du baccalauréat    Twitter ne protège pas assez les femmes, selon Amnesty International    Mission française : les parents d'élèves obtiennent un report de paiement des frais de scolarité    Les autorités serrent la vis à Casablanca    Le covid-19 ferme un célèbre quartier à Fès (PHOTOS)    Démarchage téléphonique : une loi française met-elle les call center marocains en danger ?    Finances - Bilan au 1er semestre 2020 : TAQA Maroc présente ses résultats    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    Baromètre Deloitte des CEOs africains : L'après-Covid-19 vu par les patrons africains    L'agilité, c'est pour les gouvernements aussi    Casablanca Finance city: la réorganisation du pôle financier est actée    Liquidité des banques: le besoin se creuse en août    Agadir: les professionnels du tourisme se retroussent les manches    Dislog: belle opération du groupe avec le rachat de Fine Hygienic Holding    Les écoles françaises au Maroc font preuve de résilience    El Otmani a parlé des vaccins anti-covid 19    Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    World News Day: D'esclave à activiste    A quoi servent les rapports d' activité des institutions de gouvernance ?    FAR: le général Louarak en visite d'inspection au mur de défense    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    La nécessité de la Politique !    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique    Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions    Présidentielle américaine : Donald Trump peu enthousiaste à l'idée d'une passation pacifique du pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un voyage dans les tréfonds de la peinture marocaine!
Publié dans Albayane le 10 - 08 - 2020


Mohamed Nait Youssef
En cette estivale exceptionnelle, il n'y a pas mieux que l'art pour meubler sa journée et poétiser ses vacances. Pour ce faire, le Musée Mohammed VI d'Art Moderne et Contemporain à Rabat propose une belle exposition dédiée aux palettes marocaines placée sous le thème «Les peintres marocains dans les collections nationales, de Ben Ali R'bati à nos jours», et ce du 12 août au 15 décembre.
«En ces temps bouleversés par une pandémie mondiale, l'art et la culture sont devenus plus que jamais indispensables à notre quotidien en le parant d'images, de couleurs, d'éclat et de créativité. Si le rapport à l'art s'est renouvelé sous bien d'autres formes, notamment numériques, une exposition virtuelle ne saurait reproduire à l'identique l'atmosphère si singulière d'un musée, les jeux de lumière, le parcours des salles, le sens des visites, et surtout, la joie de vous retrouver autour d'une exposition au Musée Mohammed VI d'Art Moderne et Contemporain.», explique Mehdi Qotbi, président de la Fondation Nationale des Musées (FNM).
En effet, cette exposition évènement proposant, selon les organisateurs, un parcours chrono-thématique de la peinture marocaine, invite les mordus et les amoureux de la peinture à un périple dans le monde de l'art moderne et contemporain. Par ailleurs, ce voyage amènera le public à des univers artistiques colorés et des horizons plastiques riches que variés des ténors de la peinture nationale.
De Ben Ali R'bati, l'une des figures de proue de la peinture marocaine du début du 20ème siècle, en passant par Ahmed Yacoubi sans oublier les grandes signatures telles que Jilali Gharbaoui, Ahmed Cherkaoui, Farid Belkahia, Mohamed Chabaâ, Mohamed Melehi et Miloud Labied, le public aura privilège d'apprécier les œuvres retraçant la genèse artistique au Maroc.
«Cette exposition, événement inédit, retrace les perspectives de la peinture moderne et contemporaine marocaine en rendant hommage à plusieurs décennies de créations, à travers plus d'une centaine d'oeuvres, de Mohamed Ben Ali R'bati, en passant par Mohamed Serghini, Ahmed Cherkaoui, Jilali Gharbaoui, Mohamed Melehi, Farid Belkahia, Miloud Labied, Fatima Hassan et Chaibia Talal, entre autres. », a fait savoir le président de la FNM.
Et d'ajouter: «ces tableaux, dont la plupart n'ont jamais été dévoilés au public, proviennent essentiellement des collections de la FNM et de généreux prêts de l'Académie du Royaume du Maroc et du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports».
L'art voyage, le public aussi. Ainsi, par le bais de cette exposition, les passionnés et passionnées de la peinture découvriront l'évolution et l'enrichissement, à travers les temps, les contextes et les époques, de la peinture marocaine depuis les années 50 jusqu'à nos jours. A vrai dire, chaque époque à ses palettes et sa manière de voir de l'art et les choses. Dans cet esprit, l'exposition sera une occasion opportune pour jeter un œil sur l'époque où les deux écoles d'art à savoir les Beaux-Arts de Tétouan et celle de Casablanca ont contribué à l'effervescence de la peinture marocaine. Et ce n'est pas tout... Les nouvelles sensibilités et pratiques artistiques, durant les années 2000, liées entre autres à la globalisation et aux nouvelles technologies seront également mises en valeur lors de événement pictural.
Pour la FNM, cette exposition événement conjugue des collections nationales majeures, celles de l'Académie du Royaume et du ministère de la culture, de la jeunesse et des sports et de la Fondation Nationale des musées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.