El Guerguerat: les Marocains du Danemark à bras le corps pour la patrie    Le Comité européen pour le soutien du plan d'autonomie au Sahara appelle l'UE à encourager la solution politique    Migration: Le Maroc joue un rôle constructif et fédérateur sur les plans régional et international    Cinq orientations pour concrétiser les ambitions    Bourita: La traduction d'une «ferme volonté du Maroc de résoudre la crise libyenne»    Violence contre les femmes : la campagne de sensibilisation démarre    Commerçants et hôteliers broient du noir    Yto Berrada expose au Mathaf de Doha    Engrais : OCP réagit à la décision du Département américain de Commerce    Plus que l'avidité du profit, le scandale du non-respect de la loi    Volvo Cars Maroc dévoile ses offres    Diplomatie d'entreprise ou comment tirer son épingle du jeu    Bus à Casablanca : Les personnes en situation de handicap protestent    Toni Pérez, nouveau directeur général de Glovo Maroc    Hommage à Hassan II : Un Royaume solide en héritage    Le silence de la haine ou la solution finale pour les Palestiniens    Haut Karabakh: Paris réclame un «droit de regard»    Le monde du Rugby en deuil après le décès de Christophe Dominici    Lewandowski, Mané ou encore Mbappé en lice pour le prix    Lotfi Bouchaara sur BBC : "le Maroc est disposé à négocier avec des parties et non pas avec un fantôme"    Vers le lancement de l'Observatoire national de la criminalité    Vaccin anti Covid-19 : nous sommes prêts !    Epidémie : Y a-t-il vraiment une décrue du Covid ?    Université Moulay Ismail : l'offre de formation renforcée    La DGSN innove : Le parc automobile renouvelé    Les beaux-arts et la nourriture de l'esprit    Edition digitale réussie : 15.000 e-spectateurs pour Visa for Music    Nouvelle publication chez Orion éditions : Linda Chiouar s'immerge dans l'univers des anxiolytiques    Fidadoc 2020 : Une édition digitale du 14 au 19 décembre 2020    Les Ateliers de l'Atlas 2020 dévoilent les projets retenus    Espagne. Chef Moha roi des tapas    Ligue des champions: les 4 clubs déjà en huitièmes    Equipe nationale : Le Maroc participera à la Coupe Arabe de la FIFA (Qatar 2021)    Du 25 au 27 novembre au Complexe Mohammed VI de football: La FRMF et la LNFP organisent un séminaire médical sous le thème : "La cheville du footballeur"    Ziyate toujours démissionnaire : L'Assemblée Générale élective déplacée au 10 décembre    Edito : Plus qu'un fonds...    Haïti va ouvrir un Consulat Général à Dakhla    L'ONU salue la poursuite du dialogue inter-libyen au Maroc    Le roi Mohammed VI a adressé un message au président mauritanien    [Vidéo] C.I.N. comme garantie : ce que dit la loi [MFM Radio]    Présidence de la CAF: L'intérim d'Omari prolongé    Fuyant la guerre, des Ethiopiens accueillis dans des maisons soudanaises    La loi pour l'exclusion de Huawei des futurs réseaux 5G présentée au parlement    Météo: au Maroc, pluie et rafales de vent dans ces villes à partir de mercredi    Les hommes d'Ammouta disposent facilement du MCO    Pourquoi les cas de covid-19 ont baissé au Maroc, selon un expert    Covid-19 : 2.880 stations de vaccination à travers le Royaume    USA: Trump prêt à céder le pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Communiqué du bureau politique du PPS
Publié dans Albayane le 28 - 10 - 2020

Le PPS dénonce toute atteinte à l'islam sous prétexte de la liberté d'expression
Le bureau politique du Parti du Progrès et du Socialisme a tenu, mardi 27 octobre 2020, sa réunion périodique, au début de laquelle il a examiné les tenants, aboutissants et remous que suscite en France et ailleurs le crime odieux commis par un extrémiste terroriste à l'encontre d'un enseignant français, sur fond de publication acharnée des caricatures portant outrage à l'Islam.
A ce propos, et partant de son référentiel démocratique, progressiste et humaniste et sur la base de son opposition intellectuelle, politique et concrète contre le terrorisme, quelles qu'en soient la source et les manifestations, le Parti du Progrès et du Socialisme condamne, dans les termes les plus vigoureux, l'acte terroriste odieux dont a été victime l'enseignant français Samuel Paty. Dans le même temps, le PPS condamne avec force l'obstination porter atteinte à la religion musulmane sous le prétexte de liberté d'expression. Celle-ci ne saurait jamais donner, aucunement, à quiconque le droit de traiter avec mépris les croyances des autres, d'offenser leur sacralité, de provoquer leurs ressentiments collectifs et d'attaquer de manière raciste leur identité.
Tout en exprimant ces positions, le Parti regrette profondément que cette question, en tant que valeur sensible, soit instrumentalisée de la part de nombreux milieux, à l'intérieur et à l'extérieur de la France, de manière politicienne et électoraliste inadmissible. Cela engendre des positions racistes à l'égard de millions de Français et de migrants musulmans ; et ce à un moment où l'on attendait des directions politiques et des faiseurs d'opinion de faire preuve de la maturité et de la sagesse requises, en harmonie avec le devoir d'attachement et de défense des nobles valeurs humaines et universelles que sont notamment la rationalité, la tolérance, la coexistence et le vivre ensemble entre les peuples, les cultures, les religions et les civilisations. Ce sont ces valeurs qui doivent être adoptées de manière principielle et ferme, au profit de tous et dans toutes les circonstances, loin de toute sélectivité ou discrimination.
Dans ce contexte, le bureau politique exprime son rejet catégorique de la tournure prise par cette question en France, avec un penchant avéré d'adopter des approches qui ouvrent la voie à l'ancrage jamais atteint du racisme, du chauvinisme et de la xénophobie, dans un pays qui a longtemps incarné un modèle universel de tolérance, de liberté, de vivre-ensemble, d'ouverture et de respect de toutes les religions et les cultures.
C'est pourquoi, le Parti du Progrès et du Socialisme appelle à faire preuve de sagesse, de maturité et de retour à la raison en veillant surtout à ne pas faire l'amalgame entre l'Islam et le terrorisme et à éviter les jugements généralisés qui font de « tout musulman un terroriste potentiel ». Le PPS appelle aussi la retenue et au dépassement de toutes les réactions susceptibles d'attiser davantage la situation et la tension, qui, en fin de compte, ne profite à personne.
Par ailleurs, le bureau politique a pris connaissance de l'état d'avancement de l'examen du projet de Loi de Finances 2021 à la Chambre des représentants. A cette occasion, il a réaffirmé ses positions déjà rendues publiques quant à l'incapacité manifeste du projet à apporter des réponses satisfaisantes aux aspirations de l'entreprise, des salariés, des différentes catégories et professions dans le cadre des répercussions dévastatrices de la pandémie de la Covid-19. Le bureau politique a également félicité les parlementaires du parti pour les grands efforts qu'ils déploient au cours de la discussion du projet, aussi bien au niveau de la critique constructive et objective de son contenu ou au niveau de la présentation des alternatives et des propositions pour en combler les divers et nombreux manquements et insuffisances.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.