Aéroport Mohammed V: les vols internationaux transférés du Terminal 2 au Terminal 1 (ONDA)    En Algérie, le complotisme du régime politico-militaire comme réponse à la grave crise sociale    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Votre e-magazine « ATTAHADI » du vendredi 7 mai 2021    Evolution du coronavirus au Maroc : 360 nouveaux cas, 513.016 au total, jeudi 6 mai 2021 à 16 heures    Ligue des Champions : La date du match WAC-MCA désormais connue    Climat : l'ONU appelle à abandonner les combustibles fossiles comme source d'énergie    Bourse Chevening : London Academy de Casablanca apporte son soutien    Sahara: la Zambie toujours aux côtés du Maroc    Maroc/Finance: Le Trésor place 7,6 MMDH d'excédents de trésorerie    Schalke : Amine Harit autorisé à se trouver un nouveau club    La reprise des relations entre le Maroc et Israël renforce la dynamique de paix au Proche-Orient (M. Bourita)    L'affaire du dénommé Brahim Ghali sous les projecteurs de la presse nationale et internationale (Vidéo)    Maroc: bientôt une nouvelle loi sur le micro-crédit    La coopération Maroc-Serbie prendra une nouvelle dimension dans un proche avenir (ministre serbe des AE)    Affaires Radi-Raissouni : Bouayach se positionne dans le gris    Le PAM, le PI et le PPS réclament «une bonne préparation des échéances électorales»    Le Maroc et l'ONU célèbrent l'Arganier à Agadir    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Climat : selon l'ONU, des mesures simples pourraient réduire le réchauffement dû au méthane    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    Le Maroc rappelle son ambassadeur à Berlin    Chelsea mate le Real et s'offre une finale anglo-anglaise    La DGAPR dément les allégations fallacieuses véhiculées par Chafiq Omerani    Décélération du rythme d' accroissement du crédit bancaire en mars    Mounir Satouri : Ghali-gate, rien ne saurait justifier l'impunité    Ligue des champions de la CAF : Mouloudia Club d'Alger recevra le WAC le 14 mai    Japon : l'état d'urgence prolongé, les JO compromis ?    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue gabonais    Madrid : une conservatrice à la tête du Parlement régional    Le Maroc représenté dans le nouvel institut de Jared Kushner    Cyclisme-Mondiaux 2025 : le Maroc favori pour accueillir l'événement    Relance : l'ONMT mise sur les régions    Le calligraphe Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Création d' un réseau d' acteurs pour la promotion des droits de l'Homme    Qualifs Mondial 2022/Afrique: les 1ère et 2e journées reportées à septembre    Bill Gates, légende de l'informatique devenu milliardaire philanthrope    La France a profité du cannabis marocain    Temara: Un accord trouvé entre les éboueurs grévistes et le Conseil communal    Interview avec Mouna Hachim, écrivain: « Casablanca est victime d'un réel problème de gouvernance »    Exposition : «Primary Colors» se poursuit dans l'espace Artorium à Casablanca    Prime 3-Replay: Découvrez le courage inouï de Souileh dans la Catapulte infernale    "Il faut avoir une démarche plus inclusive des TPME", affirme Chakib Alj    Covid: La France ouvre la vaccination aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de certaines maladies graves    Botola Pro: les résultats et le classement de la 14ème journée    Le Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes dédié à la mémoire de feu Salaheddine Ghomari (Interview)    Coupe du Trône : Les FAR éliminent le RAJA et rejoignent le carré final    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand l'art fédère le Grand Maghreb
Publié dans Albayane le 13 - 04 - 2021

Exposition virtuelle de l'Association «Dialogue des Arts Contemporains»
Mohamed Nait Youssef
Les belles toiles se dévoilent! Et voilà alors une belle initiative artistique fédératrice à saluer, à mettre en lumière. En effet, le Salon Maghrébin des Arts Plastiques œuvrant pour un Grand Maghreb a tenu toutes ses promesses. C'est ainsi l'une des lettres de noblesse de l'art; rapprocher les peuples et les cultures et arriver où les politiques sont parfois incapables de réunir les humains. Par ailleurs, ce projet artistique prometteur et original porté et organisé par l'Association «Dialogue des Arts Contemporains» est placé cette année sous le thème : «l'artiste en soutien à l'idée du Grand Maghreb».
Le point de départ de cette initiative, nous explique Abdelaâli Benchekroun, résulte des tensions qui existent dans la région.
«Ce sont des tensions qui sont nuisibles et qui peuvent, malheureusement, déboucher sur quelque chose qui est plus grave, alors que entre les cinq pays du Maghreb tout devrait rassembler », a-t-il fait savoir.
Selon lui toujours, l'association «Dialogue des Arts Contemporains», en tant que composante de la société civile, œuvre pour émerger une mouvance pacifiste et un mouvement d'artistes maghrébins pour dire que le Grand Maghreb est quelque chose d'impératif. Et d'ajouter: «les artistes, quant à eux, doivent prendre une initiative pour essayer de donner l'exemple à certains intellectuels qui sont là pour attiser les tensions. Et ça, c'est très mauvais ! ».
En revanche, les gens de la culture, les gens de l'art, la société civile peuvent donner un autre exemple de bien faire, de mieux faire, de montrer aux décideurs ce qu'il y a à faire et de tisser les relations entre les sociétés maghrébines, a-t-il affirmé.
Il s'agit en outre d'une fenêtre ouverte sur les sensibles et les formations artistiques, tous styles confondus, des palettes issues des pays du Maghreb et du monde arabe. Au total, ce ne sont pas moins de 180 d'artistes représentant plus de 35 pays ayant pris part à cet événement artistique virtuel d'envergure.
Or, même en ces temps difficiles et pandémiques où le bon nombre de pays sont enfermés sur eux même, l'exposition a bâti les ponts du dialogue entre les artistes et le grand public. Il y en avait pour tous les goûts... du figuratif, de l'abstrait, de la nature morte en passant par le portrait, l'exposition donne à voir des univers plastiques et esthétiques variés et riches puisés dans de différentes cultures et références. En contemplant chaque œuvre, on y découvre une nouvelle touche, un hommage à la beauté dans toute sa splendeur.
Au-delà du volet artistique, ajoute Benchekroun, il y a une convergence autour de la thématique du soutien à l'idée du Grand Maghreb. Pour ce qui est des thématiques des toiles, a-t-il souligné, l'Association a laissé la liberté les artistes s'exprimer librement.
Ce fut également un temps fort et festif pour apaiser les esprits et échanger les idéaux et les visions autour d'un Grand Maghreb uni, pluriel et ouvert. Ainsi, les mordus de la peinture et les passionnés avides de l'art et du beau apprécient les œuvres de cette exposition par le biais du site Web «dac.org.ma» et sur la chaîne officielle Youtube de l'association «Dialogue des Arts contemporains», et ce jusqu'au 15 avril courant.
Une expérience unique à découvrir pour ceux et celles qui ne l'avaient pas encore vue. C'est à l'initiative d'une pléiade d'artistes, de plumes et d'intellectuels marocains, que l'association «Dialogue des Arts Contemporains» a vu le jour en 2016, à la ville ocre. En outre, cette structure culture œuvre à travers des salons internationaux, des conférences, des débats, des ateliers sur les différentes thématiques artistiques à promouvoir la culture, la pensée et les arts au Maroc et ailleurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.