Tunisie: Nabil Karoui recouvre la liberté    Ikea France condamné pour avoir espionné ses salariés    Al Ahly : Badr Banoun déja sur le départ ?    Retour des MRE: scènes de joie à l'aéroport de Casablanca (VIDEO)    Usage légal du cannabis: le projet de loi définitivement adopté    L'ASMEX prépare un Plan stratégique pour réussir le défi de la croissance économique régionale    Message Royal de félicitations au nouveau Premier ministre israélien    Affaire Raissouni : selon le parquet, l'accusé retarde l'échéance de son procès    « African Lion 2021 »: Une opération de décontamination au port militaire d'Agadir pour évaluer la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    Nouveau modèle de développement : le rapport de Benmoussa présenté à des diplomates à Rabat    « African Lion 2021 »: une opération de décontamination au port militaire d'Agadir    Algérie : le FLN remporte les législatives, le Hirak craint le retour de «la prétention dictatoriale»    Le nouveau gouvernement israélien compte quatre ministres d'origine marocaine    À Paris, Saïd Chengriha enterre «le supposé non interventionnisme» de l'armée algérienne    Maroc-Espagne: Une "gestion calamiteuse" et une crise qui demeure    Melilla : tentative échouée d'entrée de 150 migrants clandestins grâce à la collaboration du Maroc    Hilale: le développement socio-économique est un droit inaliénable au Sahara marocain    RAM : forte affluence des MRE sur les agences [Vidéos]    Début imminent de la construction du gazoduc Maroc-Nigéria    Evolution du coronavirus au Maroc : 476 nouveaux cas, 524.475 au total, mardi 15 juin 2021 à 16 heures    Murcie. Un marocain abattu par un espagnol sur la terrasse d'un café    Environ 14 tonnes de drogue incinérées à Dakhla    M'Art Studio démarre ses activités avec Marie Bugnon & Jennifer Sormani    Festival universitaire de musique de l'ENCG Kénitra : Une troisième édition pour aiguiser l'art de l'écoute    Le théâtre du Studio des arts vivants reprend ses activités    [ Interview Anas El Filali ] La première production en 3D, 100% marocaine, prête en septembre    Pays de l'Otan : la politique envers la Chine à renforcer, selon le SG de l'OTAN    Entretien entre Erdogan et Biden    La gifle américaine !    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 15 juin    L'Inter Milan prend une décision au sujet de Hakimi    France : vers la levée de l'obligation du masque en extérieur    Les Lionnes de l'Atlas s'offrent le Mali    1,1 milliard d'euros de pertes pour les clubs de Premier League    Retour à la maison pour Buffon ?    La Bourse de Casablanca ouvre dans le vert    «JOY» : 11 artistes livrent leur perception de la joie    Flo Arnold dans ses œuvres    Le nostalgique et l'artistique    Le Maroc réélu au comité des Nations unies sur les disparitions forcées    BKGR: BAM devrait maintenir le taux directeur inchangé    Nomination : Salima Amira, nouvelle DG Maroc chez Microsoft    Euro 2020 : La Suède neutralise l'Espagne    Relance économique : OBG et l'AMDIE préparent un nouveau rapport    La Hongrie soutient le plan d'autonomie au Sahara marocain    Ce qui s'est passé lundi sur l'autoroute de Kénitra (DGSN)    Basket : Labib El Hamrani nommé sélectionneur national des seniors    Hassan Rachik: Madih Al Howiyat Al Marina    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Note de conjoncture de la Direction des études et des prévisions financières
Publié dans Albayane le 22 - 04 - 2021


Tourisme : baisse des recettes
Les recettes touristiques ont chuté de 65% au cours des deux premiers mois de cette année, après une hausse de 14,9% à fin février 2020, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration.
« Au début de l'année 2021, le secteur touristique continue de subir les répercussions de la crise sanitaire, affichant, à fin février 2021, un repli de 81% au niveau des arrivées et de 65% au niveau des recettes, après des hausses de 6,1% et 14,9% respectivement un an auparavant », indique la DEPF dans sa note de conjoncture d'avril 2021.
Ladite note fait aussi savoir que le secteur d'hôtels et restaurants, le plus impacté par la crise sanitaire, a affiché une décélération de son rythme baissier à partir du troisième trimestre 2020, quoique de manière moins prononcée comparativement à d'autres secteurs.
En effet, le retrait de sa valeur ajoutée est passé de 90% au deuxième trimestre de 2020, à 65,2% au T3-2020 et à 57,1% au T4-2020, soit au total un repli de 54,8% à fin 2020, après une hausse de 3,7% l'année précédente, rappelle la même source, ajoutant que les principaux indicateurs du secteur ont accusé, durant l'année écoulée, des reflux de 78,5% pour les arrivées, de 72,4% pour les nuitées et de 53,7% pour les recettes touristiques.
Immobilier : hausse des crédits bancaires
L'encours des crédits bancaires alloués au secteur de l'immobilier a augmenté de 2,3% à près de 284 milliards de dirhams (MMDH) au titre des deux premiers mois de 2021, selon la DEPF. Cet encours incorpore une amélioration des crédits accordés à l'habitat de 3,5%, atténuée par le retrait de ceux attribués à la promotion immobilière de 1,5%, précise la DEPF dans sa note de conjoncture d'avril.
Ladite note fait savoir que les ventes de ciment, indicateur clé du secteur du bâtiment et travaux publics (BTP), se sont accrues de 3,9% au T1-2021. Après deux mois consécutifs de repli sous l'effet des conditions climatiques et de l'état d'urgence sanitaire, les ventes de ciment ont enregistré une reprise significative au cours du mois de mars 2021, soit une hausse de 40,2%. Cette hausse a concerné l'ensemble des segments, notamment, la distribution (+43,2%), le béton prêt à l'emploi (+34,3%), le béton préfabriqué (+46,3%), le bâtiment (+38,9%) et l'infrastructure (+13,3%).
Energie électrique: la production recule
Economie et finances
La production de l'énergie électrique s'est repliée de 2,2% au terme des deux premiers mois de 2021, indique la Direction. Ce recul provient essentiellement de la baisse de la production de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) de 11,1% et de celle des énergies renouvelables relatives à la loi 13-09 (3%), atténuée par la hausse de la production privée de 0,7%, précise la DEPF dans sa note de conjoncture d'avril.
De son côté, le volume importé de l'énergie électrique a augmenté 2,5% à fin février 2021, après une hausse de 28,2% un an auparavant, dans un contexte de recul de l'énergie nette appelée de 1,8% (après +3,8%), fait savoir la même source.
S'agissant de la consommation de l'énergie électrique, elle a diminué de 1,9% à fin février 2021, après +1% en janvier 2021 et +4% l'année précédente. Ce repli recouvre le recul des ventes de l'énergie de « très haute, haute et moyenne tension » de 3,2%, atténué par la hausse de celles de l'énergie de basse tension de 2,5%.
Trésor : 39,3 MMDH de levées au T1-2021
Economie et finances / Communication
Les levées brutes du Trésor ont augmenté, en glissement trimestriel, de 5,7% à 39,3 milliards de dirhams (MMDH) au titre du premier trimestre 2021, selon la DEPF.
Ces levées ont été marquées par le raffermissement notable du recours du Trésor aux maturités longues dont le volume est passé à 15,4 MMDH, précise la DEPF dans sa note de conjoncture d'avril, ajoutant que le volume souscrit en maturités moyennes s'est accru de 1,1% à 16,3 MMDH, prédominant les souscriptions à hauteur de 41,3%. En revanche, le volume levé en maturités courtes a reculé de 59,7% à 7,7 MMDH, représentant 19,5% des levées. S'agissant des remboursements du Trésor, ils ont reculé de 30,8% à 26,7 MMDH au T1-2021. De ce fait, les levées nettes du Trésor ont été positives de 12,7 MMDH, après qu'elles aient été négatives de 1,3 MMDH au T4-2020.
Eu égard à ces évolutions, l'encours des bons du Trésor émis par adjudication s'est établi à 613,4 MMDH à fin mars 2021, enregistrant une hausse de 2,1% par rapport à fin décembre 2020.
La structure de cet encours reste prédominé par les maturités longues avec une part de 58,7%, devançant les maturités moyennes (36,2%) et courtes (5,2%). Pour ce qui est du volume des soumissions sur le marché des adjudications, il a augmenté 33,2% à 96,4 MMDH au T1-2021.
Ce volume soumissionné a été orienté essentiellement vers les maturités moyennes, dont le volume s'est apprécié à 47,6 MMDH. De même, le volume soumissionné des maturités longues s'est raffermi à 19 MMDH, tandis que le volume soumissionné des maturités courtes s'est replié de 23% à 29,9 MMDH.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.