Etudiants marocains en Russie : le désarroi continue    AFRIMA Awards 2021 : 11 marocains parmi les nominés    Tanger: Arrestation d'un ressortissant français d'origine algérienne pour son implication présumée dans le trafic international de drogue    Compteur coronavirus : 424 nouveaux cas et 6 décès en 24H    France : Jean Yves Le Drian userait-il de son réseau pour défendre les intérêts de son fils ?    Obligation de pass vaccinal : La CNDP se prononcera prochainement    Election des représentants de magistrats: Taux de participation de 50,42% à midi pour les Cours d'appel    Cannabis : Signature de quatre conventions pour le renforcement de la recherche scientifique    Un chercheur serbe souligne le bien-fondé de l'appel à l'expulsion de la pseudo «rasd » de l'UA    L'Arabie saoudite vise la neutralité carbone d'ici 2060    Covid-19 : Le CHU Ibn Sina dément le décès d'une étudiante à cause du vaccin    Coronavirus : Le vaccin Pfizer efficace à 90% chez les 5-11 ans    Aérien. Le Maroc actualise la liste des pays de la liste B    L'exercice conjoint bilatéral Pakistan-Maroc 2021 touche à sa fin (Vidéo)    Afghanistan: L'état islamique revendique une attaque à l'origine de la panne de courant à Kaboul    En quoi la décision royale dérange le clan Aziz Akhennouch ?    Sahara marocain: La Jordanie réaffirme son soutien à l'autonomie dans le cadre de l'intégrité territoriale du Maroc    Football féminin : Rencontre entre le président de la Fédération espagnole et Mme Khadija Ila, présidente de la Ligue nationale    Football : Assemblée générale ordinaire à distance de l'IRT    Meurtre du député britannique David Amess : le suspect sera jugé en mars 2022    Royal Air Maroc. Vols Casablanca-Montréal: ce qu'il faut savoir    Amical : L'Espagne bat le Maroc en match de préparation à la CAN féminine    Rendez-vous de L'Opinion : A bâtons rompus avec Habboub Cherkaoui (Vidéo)    Faut-il continuer à s'endetter ?    A quoi joue la Russie?    Chambre des représentants : Séance plénière lundi prochain consacrée aux questions orales    Région. L'investissement au cœur des actions du CRI Marrakech-Safi    Selon le rapport "perspectives économiques régionales", du FMI, la reprise post-covid va se renforcer au Maroc    Le Maroc agit pour la stabilité politique en Libye    Tanger-Tétouan-Al Hoceima en quête de nouvelles opportunités d'investissement    Elections 2021: Dépôt des comptes des campagnes électorales dans un délai de 60 jours à compter de la date de l'annonce officielle des résultats    Economie verte : Un nouveau chapitre s'écrit    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    Suite à la suspension des vols avec le Royaume-Uni : L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market    Ivan Rioufol : «Le régime algérien s'est épargné l'introspection, il en vient à voir la France comme un pays conquis»    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les «Igoudars», en quête d'une reconnaissance mondiale
Publié dans Albayane le 19 - 05 - 2021


Joyaux de l'architecture amazighe
Par Zineb JANATI MAP
Témoins de la richesse culturelle et architecturale amazighes, les "Igoudars", (pluriel d'Agadir), sont des greniers collectifs qui continuent à résister dignement au fil du temps.
Dotés généralement de deux ou quatre tours, les "Igoudars", hautement surveillés, disposent d'une seule porte d'entrée dont la clé est entre les bonnes mains d'un gardien des lieux , appelé "Lamin" qui signifie le "digne de confiance".
Derrière les portes fermées de ces greniers se cachent les biens les plus précieux de la population: Denrées alimentaires (Orge, dattes, figues séchées, miel, safran, huiles), bijoux en argent ou même des actes de vente, d'achat, de mariage et des titres de propriété gardés précieusement dans de petites boîtes.
"Perché sur des pitons rocheux, l'édifice de trois ou quatre étages comprend plusieurs cases de la même dimension. Chaque case est fermée par un portillon en bois et elle est la propriété d'un chef de famille qui veille à son entretien régulier", a expliqué à la MAP, l'enseignant-chercheur et acteur associatif, Khalid Al Ayoud.
Les "Igoudars" comprennent une loge pour "Lamin" , un moulin, une forge, une écurie, une chambre de réunion des notables et parfois même une petite mosquée, ainsi qu'un petit coin pour "le juif".
En effet, les amazighs de confession juive étaient connus par leur incontestable talent dans les domaines de l'apothicairerie, la joaillerie et l'artisanat. Ils passaient donc une ou deux semaines à "Agadir" pour commercialiser leurs produits, a souligné M. Al Ayoud, également, spécialiste et auteur de plusieurs études en la matière.
En plus de préserver les denrées alimentaires et les objets de valeur, les "Igoudars" qui ont une architecture défensive servaient également de refuge pour s'abriter contre d'éventuels périls, a fait remarquer le chercheur qui considère ces greniers collectifs comme "le plus ancien système bancaire qu'a connu l'humanité".
La richesse de ses greniers dépend des récoltes et des précipitations. Ces cellules ne sont ouvertes qu'en présence de "Lamin" et sont astucieusement aérées pour garantir la conservation des aliments et "laisser passer un chat qui s'occupe des souris", a-t-il ajouté.
La gestion de cet établissement collectif est confiée à un Conseil du village ou de la tribu, nommé "Inflass", chargé d'établir une sorte de charte ou coutume écrite sur les "lohs" (des planches ou tablettes en bois), définissant droits et devoirs de chaque sociétaire.
Pour valoriser ce patrimoine culturel et le faire connaître mondialement, un atelier national a été organisé récemment à Agadir, en préparation de d'inscription des greniers collectifs "Igoudars" au patrimoine universel de l'Unesco.
De même, une convention a été signée pour la création d'un centre d'interprétation et de valorisation des "Igoudars" dans la commune d'Aït Baha.
Elle a été paraphée par le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, le Wali de la région Souss-Massa, Gouverneur de la Préfecture d'Agadir-Ida Outanane, le président du Conseil de la région, le président de la Société de développement régional du tourisme Souss-Massa et le président du Conseil provincial de Chtouka-Aït Baha, ainsi que le président de la Commune d'Aït-Baha.
Selon le Conservateur Régional du Patrimoine Culturel à Souss-Massa, Larbi Berouane, le projet nécessitera une enveloppe budgétaire estimée à 6MDH, le ministère de la Culture contribue par 3MDH, la Région Souss Massa (2.5MDH), le Conseil provincial de Chtouka Ait Baha (500.000Dh), alors que la collectivité territoriale d'Ait Baha livrera une assiette foncière.
Le centre se compose d'un pavillon pour l'exposition permanente de l'histoire et la technique de construction d'"Igoudars", une administration, une salle pour les expositions temporaires, une autre pour l'accueil des témoignages sur l'histoire et l'archéologie, une vidéothèque, un espace pour enfants , une bibliothèque privée, des sanitaires, et un appareil de surveillance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.