Emmanuel Macron aurait-il été espionné à son insu par le renseignement extérieur français ?    Affaire Pegasus : Mélenchon doute des accusations portées contre le Maroc    Pegasus : le Maroc riposte, Christian Cambon bat en brèche des imputations diffamatoires    Affaire Pegasus: Le Maroc accuse    Affaire Pegasus : l'interview de Nasser Bourita avec Jeune Afrique    Position extérieure globale: une situation nette débitrice de 731,6 MMDH en 2020    Transparency Maroc critique l'adoption hâtive de la réforme fiscale et la juge "incomplète"    Fête du Trône: Plus de 80 pays au séminaire de l'ANU-Maroc    Maroc/Reste du monde: 685 milliards de DH de transactions commerciales en 2020    Balance des paiements: allégement du déficit du compte des transactions courantes de 62,3% en 2020    La démission du DTN ? S'agit-il vraiment d'un départ volontaire ?    Botola Pro D1 / 29ème journée / Acte1 : Une journée cruciale pour les relégables !    JO / Foot féminin : Les Pays-Bas sans pitié envers la Zambie (10 à 3)    La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques sous haute surveillance sanitaire à Tokyo    L'AC Milan insiste toujours pour enrôler Hakim Ziyech    Tokyo 2020: suivez en direct la cérémonie d'ouverture (VIDEO)    Exclusif : Johnson & Johnson attendu samedi, deux millions de doses de Sinopharm reçues ce vendredi    Le ministère de la santé se désolidarise d'une brochure sur la Covid-19    Covid-19 : De nouvelles mesures restrictives sur fond d'inquiétudes    Covid-19 : le variant Delta à l'assaut du Maroc, 1 910 nouvelles infections recensées    Le Maroc reçoit de nouvelles doses du vaccin Sinopharm    Magazine : Khadija Alami, fée et gestes    Festival : Khouribga accueille son premier navet    Message du roi Mohammed VI au président Al-Sissi    Real Madrid: Karim Benzema positif au coronavirus    La Bourse de Casablanca démarre en légère hausse    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Pegasus. Les pseudos révélations ne valent rien    Qui sont nos 48 représentants aux JO ?    Canicules, vagues de chaleur : 4 fausses bonnes idées    Recrudescence des cas Covid et importance de la vaccination... le point avec Pr. Chakib Abdelfattah    France: une nouvelle loi antiterroriste adoptée    Automobile: fin des moteurs à combustion d'ici 2030, c'est l'engagement des constructeurs mondiaux    Agadir-Ida Outanane: des unités médicales mobiles au profit de la population rurale    Me Olivier Baratelli : «le Maroc n'a jamais fait appel à la société NSO et n'a jamais utilisé le logiciel Pegasus»    Stylisme et cinéma au programme de la nouvelle édition du Journal des Arts (vidéo)    Liban : les ménages dépensent cinq fois le salaire minimum pour se nourrir (étude)    Affaire Pegasus. Bourita: « Le Maroc aussi a choisi de faire confiance à la justice en interne et à l'international »    Nouvelle manifestation contre le passeport sanitaire le 24 juillet en France    Inondations: Angela Merkel appelle à "accélérer" la lutte contre le changement climatique    [Interview avec Sonia Noor, chanteuse, guitariste et compositrice] Le patrimoine marocain, un trésor à préserver et à transmettre    L'AG de l'ONU adopte une résolution marocaine proclamant une journée internationale contre le discours de haine    Hajj 1442 : Les pèlerins effectuent la lapidation des « jamarat » pour le 2è jour de Tachriq    Le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Adha et procède au rituel du sacrifice    "Nektachfou Bladna"-Replay: La bonne humeur est garantie !    VIDEO// Abderrahmane Tazi parle de son film sur Fatema Mernissi sur Info Soir de 2M    Une cérémonie en présence de sa veuve Hélène : Le legs de Abderrahmane Youssoufi pour les générations futures    Le monde de la culture en deuil : Le penseur et écrivain Mohamed Sabila n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc donne l'exemple de la diversité culturelle
Publié dans Albayane le 20 - 05 - 2021

Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement
Par Abdelatif ABILKASSEM – MAP
Dans un monde où les conflits ne cessent de s'exacerber, les chances de paix s'affaiblissent et les tambours de guerre battent dans plusieurs régions, le respect de la diversité culturelle et la promotion de la coexistence entre les différents peuples et cultures sont le point d'entrée clé à la paix, et c'est dans ce domaine que le Maroc donne l'exemple.
Si les trois quarts des conflits majeurs dans le monde ont, selon les Nations-Unies, une dimensions cultuelle, la célébration de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement (21 mai) est l'occasion de réaffirmer que la foi des peuples en leur destin commun et le respect de leurs différences constitue, en effet, un moteur de développement, non seulement en termes de croissances économique, mais aussi un moyen de mener une vie intellectuelle, émotionnelle, morale et spirituelle plus homogène.
Les Nations-Unies considèrent, à cet égard, que « combler le fossé entre les cultures est urgent et nécessaire pour la paix, la stabilité et le développement », lesquels sont « un atout indispensable pour éliminer la pauvreté et réaliser le développement durable », affirmant que l'acceptation et la reconnaissance de la diversité culturelle par l'usage créatif des médias et des technologies de l'information et de la communication contribue à créer le dialogue entre les civilisations et les cultures.
Cette acceptation et reconnaissance de la diversité culturelle s'incarnent matériellement dans le modèle marocain qui offre une expérience unique en son genre au monde, que ce soit à travers les nombreuses manifestations de la proximité entre les différents affluents culturels dont regorge le Royaume et la coexistence entre les religions en son sein, ou via la contribution du pays au rayonnement de la culture de paix dans le monde d'une manière qui consacre la capacité des Etats à tirer profit de la diversité et en faire un point fort et non une source de conflit.
A ce propos, SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, avait affirmé le 30 mars 2019 dans son discours à l'occasion de la visite officielle de Sa Sainteté le Pape François au Maroc que « le Royaume du Maroc n'a jamais cessé de clamer, d'enseigner et de vivre au quotidien la Fraternité des fils d'Abraham – pilier fondateur de la très riche diversité de la civilisation marocaine », ajoutant que « l'union de tous les Marocains, par-delà les confessions, en est un exemple éloquent ».
Assurément, le Royaume bénéficie de la diversité de son identité nationale qui se caractérise principalement, selon la constitution de 2011, par la convergence de ses composantes arabo-islamique, amazighe et saharo-hassanie et par la richesse de ses affluents africain, andalou, hébraïque et méditerranéen, avec l'attachement aux valeurs humaines universelles, auxquelles s'ajoutent celles de dialogue, de paix et de respect de la différence.
Et si les exemples des multiples efforts du Maroc pour diffuser effectivement ces valeurs ne manquent pas, il suffirait ici d'évoquer seulement quelques-uns d'entre eux, notamment la célébration de l'affluent hébreu et de la culture juive dans le Royaume par le biais de sa préservation et de sa valorisation comme c'est le cas avec « Bayt Dakira » dans l'ancienne médina d'Essaouira, visitée par le Souverain le 15 janvier 2020 et l'inclusion de l'histoire et la culture juives dans les programmes scolaires.
Le deuxième exemple qui reflète la volonté du Royaume de diffuser les valeurs de différence et de respect de l'autre réside dans le rôle joué par l'Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates et la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, deux institutions qui œuvrent pour la diffusion des valeurs de l'Islam tolérant qui rejette l'extrémisme, la violence et l'homicide au nom de la religion, et ce travers de nombreuses activités réparties entre la formation, l'encadrement et la sensibilisation à l'intérieur et à l'extérieur du Maroc, en particulier dans le continent africain où des régions sont souvent victimes d'interprétations abusives de la religion.
Il ressort, en outre, que la politique humanitaire pionnière du Maroc en matière de migration, à travers la mise en œuvre de la Stratégie nationale d'immigration et d'asile d'une manière permettant le règlement de la situation des migrants, en particulier ceux d'origine subsaharienne et l'amélioration de leurs conditions de telle sorte que les droits de cette catégorie sont garantis et son intégration dans la société marocaine facilitée, contribuant ainsi au brassage des cultures et donnant tout son sens à la diversité culturelle.
Cette pleine manifestation de la diversité culturelle est également évidente dans les événements culturels internationaux que le Royaume accueille tout au long de l'année, y compris le festival Mawazine-Rythmes du Monde, avec lequel la capitale Rabat se transforme, chaque année, en un front artistique pour la pluralité des cultures, des ethnies et des arts grâce à la participation d'artistes et de groupes de différentes parties du globe, qui partagent leurs cultures à travers les paroles et les mélodies et envoient au monde entier un message de tolérance depuis le Maroc.
En fait, ces différents exemples illustrent une consécration naturelle du modèle que le Maroc fournit au monde sous le leadership de SM le Roi, qui avait appelé dans un message adressé aux participants à la Conférence internationale sur le renforcement du dialogue des civilisations et le respect de la diversité culturelle à « transcender la vision étriquée selon laquelle les sociétés se réduiraient à de simples Etats et peuples cohabitants ou rivaux, pour parvenir à un concept plus large et plus positif, faisant des nations et des peuples les composantes variées d'une seule entité, à savoir l'humanité. Il appartient donc à chacune de ces composantes de mettre ses potentialités au service de tous, en veillant constamment à la complémentarité et à la cohésion nécessaires ».
Dans le même message, SM le Roi avait souligné « l'importance de la mise en interaction positive des diverses expressions qui constituent la vraie richesse de l'humanité et d'une prise de conscience de la communauté de destin et de l'inéluctabilité de vivre ensemble, à l'abri de l'égoïsme, du fanatisme et de la haine aveugle ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.