Réforme de la retraite : enfin le bout du tunnel ?    Le Nobel de chimie à un trio américano-danois    Le sélectionneur national vise une place au mondial    Le Bayern Munich explose le Viktoria Plzen et prend le large    Le Maroc en quarts de finale de la Coupe du monde de football pour amputés    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure le Parc de l'Oliveraie de « Ghabat Chabab »    «L'image et l'imaginaire dans le cinéma»    Le Nobel de médecine au Suédois Svante Pääbo    Une soirée littéraire à la Maison de la Poésie    Maroc : Une première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite    Casablanca : Table-ronde sur la gestion de l'eau    Twitter : Métamorphose en «application à tout faire»    Le Ministère du Commerce et BIM Maroc signent un partenariat pour le développement du local sourcing    Forum mondial de l'Alliance des civilisations: Moratinos exprime ses remerciements au Roi    Regards croisés sur le partenariat euro-africain    Coupe du Monde 2030 : L'Ukraine rejoint la candidature de l'Espagne et du Portugal    Le ministre yéménite des AE dénonce le rôle de l'Iran dans l'émergence du séparatisme houthi    L'ambassadeur Samir Dhar : «Alger est obsédé par la question du Sahara mais assure ne pas se considérer comme partie prenante du dossier, cela fait sourire»    Attijariwafa bank et l'AMCI célèbrent les lauréats internationaux de la Coopération du Maroc    CPS de l'UA : Rabat a placé la protection des enfants parmi ses priorités, dit la délégation marocaine    Une star de la téléréalité française obtient la nationalité marocaine (PHOTO)    Nouveaux détails sur le démantèlement de la cellule terroriste à Melilla    Refus du visa Schengen: protestations devant le siège de la Délégation de l'UE à Rabat (VIDEO)    Coronavirus au Maroc: 24 contaminations enregistrées ce mercredi, toujours aucun décès    Mauvais traitements : l'administration pénitentiaire dément les allégations de l'entourage d'un ancien détenu    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    Leyton Maroc propose un emploi inédit à des étudiants d'Al Akhawayn    Migration : Deux embarcations transportant des Marocains atteignent les côtes espagnoles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc étrille l'Argentine (4-0) et file en quarts de finale    Sahara : José Manuel Albares rencontre Staffan de Mistura    Belgique : Hassan Iquioussen pourrait «ne jamais revenir en France»    Pénurie de céréales : le Maroc pourrait se tourner vers la France    La problématique de l'eau au cœur de l'intrigue du roman de Siham Kartobi    Le Festival national du samaâ et de madih à Fès promet un show spirituel    Casablanca: arrestation d'une employée de pharmacie pour tentative d'achat d'un nourrisson    Algérie – Maroc, duel annoncé pour l'organisation de la CAN 2025    Valladolid : Jawad El Yamiq indisponible pendant un mois    Contribuables nouvellement identifiés:laDGI rappelle la prorogation des mesures d'encouragement    L'ANRAC délivre 10 autorisations d'exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mercredi 5 octobre    La campagne de sensibilisation au dépistage précoce du cancer de sein lancée    Zelensky revendique des avancées « rapides » de ses troupes dans le Sud    La Bourse de Casablanca débute dans le vert ce mercredi    Maroc : Nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,8 degrés au large de Driouch    Algérie: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Espagne : feu vert du gouvernement au budget 2023    Production audiovisuelle : Mehdi Bensaid rencontre des responsables de Netflix    ONU : Une sahraouie dénonce la responsabilité de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hilale : « Le Maroc donne au SG de l'ONU son aval pour Staffan de Mistura »
Publié dans Albayane le 15 - 09 - 2021

Nomination de l'Envoyé Personnel au Sahara marocain
Propos recueillis par Omar ACHY au Nations Unies (New York)- MAP
Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a entamé, mardi, des consultations auprès des membres du Conseil de Sécurité pour la nomination de l'italo-suédois, Staffan de Mistura en tant que son Envoyé Personnel pour le Sahara marocain, a appris la MAP de sources diplomatiques.
Pour confirmer ces informations, la MAP a contacté l'ambassadeur, Représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU, Omar Hilale, qui a bien voulu répondre à ses questions.
1- Selon des sources diplomatiques à l'ONU, le Secrétaire général a entamé, ce mardi, des consultations avec les membres du Conseil de Sécurité pour la nomination de M. Staffan de Mistura en tant que son nouvel Envoyé Personnel pour le Sahara marocain. Pourriez-vous confirmer cette information ?
Effectivement, ces consultations sont en cours. L'annonce de la nomination de M. Staffan de Mistura se fera dans les prochains jours, après l'aval des membres du Conseil de Sécurité.
2- Le Maroc a-t-il donné son accord à cette nomination ?
Bien évidemment, le Maroc a été consulté au préalable au sujet de cette nomination et a déjà notifié son accord à M. Antonio Guterres. L'accord du Maroc émane de sa confiance permanente et son soutien constant aux efforts du Secrétaire général de l'ONU, pour parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis au différend régional sur le Sahara marocain.
Une fois nommé, nous l'espérons bien, M. de Mistura pourra compter sur la coopération et le soutien, sans faille, du Maroc dans la mise en œuvre de sa facilitation pour le règlement de ce différend régional, et ce conformément aux résolutions du Conseil de Sécurité depuis 2007, notamment les résolutions 2440, 2468, 2494 et 2548, qui ont consacré le processus de Tables Rondes avec ses quatre participants et ses modalités.
3- La saisine du Conseil de Sécurité au sujet de la nomination du successeur du Président Köhler survient 30 mois après la démission de ce dernier. Pourquoi a-t-elle pris autant de temps ?
Premièrement, le Secrétaire général devait trouver le candidat qualifié et de stature internationale pour la reprise du processus politique là où il s'est arrêté avec M. Köhler. Ce qui n'était pas aisé. M. de Mistura est un socle de l'ONU dans ses efforts pour le règlement pacifique des différends. Il a fait ses preuves en Syrie, en Afghanistan, en Irak et en Afrique. Sa longue expérience diplomatique internationale, ses origines méditerranéennes qui ont forgé sa connaissance approfondie des problèmes de cette région, sa compréhension des menaces sécuritaires et de déstabilisation en Afrique du Nord, ainsi que son indépendance et neutralité onusiennes lui seront d'un grand apport pour mener, de manière sereine et fructueuse, la facilitation du processus politique de ce différend régional.
Deuxièmement, et c'est surtout ça la raison principale: les autres parties ont longuement tergiversé et usé, deux ans et demi durant, de faux fuyants pour refuser plusieurs candidats hautement qualifiés du Secrétaire général. L'Algérie et son groupe séparatiste armé avaient rejeté la candidature de l'ancien Premier ministre de la Roumanie, M. Petre Roman, puis quelques mois après, celle de l'ex-ministre des Affaires étrangères du Portugal, M. Luis Amado. Ainsi, et afin de contourner leur obstruction à tout candidat émanant d'un pays tiers, M. Guterres a-t-il dû puiser cette dernière candidature dans le sérail onusien.
Pour sa part, le Royaume a notifié au Secrétaire général son accord pour ces deux candidats en un temps record. Il a également, comme je vous ai confirmé, accordé son aval à la candidature de M. de Mistura. Cette candidature que les autres parties tentent, désespérément, de saboter, notamment à travers des prétextes fallacieux véhiculés par des médias à leur solde, tout en accusant sans vergogne le Secrétaire général et le Conseil de Sécurité d'être responsables de l'absence du processus politique.
Espérons vivement qu'ils vont mettre fin à leurs manœuvres dilatoires et permettre, enfin, la reprise du processus des tables rondes, tant attendu par le Secrétaire général et le Conseil de Sécurité.
4- Quelles sont les attentes du Maroc du processus politique en prévision de la nomination de M. de Mistura ?
Le Maroc, par-delà la personnalité qui occupe le poste d'Envoyé Personnel, demeure, comme il l'a toujours été, résolument attaché au processus exclusivement onusien, afin de parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique, durable et de compromis au différend artificiel au sujet du Sahara marocain, et ce conformément aux résolutions du Conseil de Sécurité depuis 2007, lesquelles considèrent l'Initiative d'Autonomie comme la solution sérieuse et crédible à la question du Sahara marocain. A cet égard, le Royaume du Maroc a solennellement réaffirmé durant les deux précédentes Tables Rondes de Genève, en présence des ministres algériens Lamssahel, puis Laamamra, que la solution au différend sur le Sahara marocain ne saura être que l'Autonomie, rien que l'Autonomie et uniquement l'Autonomie, et ce dans le cadre de la souveraineté et de l'intégrité territoriale marocaines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.