Le Datacenter du ministère de l'Economie et des Finances certifié "Tier III" d'Uptime Institute    Le Pérou interdit au navire à l'origine de la marée noire d'appareiller    Léger recul des homicides au Mexique, toujours miné par la violence    Bourita s'entretient avec son homologue malien    Russes et Américains se parlent à Genève pour tenter de désamorcer la crise ukrainienne    Sekkouri: Le programme "Awrach" reflète l'engagement du gouvernement à soutenir les piliers de l'Etat social    CAN 2021: Programme des 8ès de finale    Covid-19: chute du nombre de cas en Afrique, la 4e vague reflue (OMS)    Les Pharaons s'imposent sur le fil    Terrorisme : Le parquet fédéral belge enquête sur l'agression de la ressortissante à Agadir    France: Plus d'1 million d'animaux supplémentaires à abattre pour freiner la grippe aviaire    La Bourse de Casablanca clôture en territoire positif    Affaire de bitcoin et d'enlèvement: la DGSN annonce une nouvelle saisie    Hachem Bastaoui a-t-il réellement mis fin à sa carrière ? Son frère Oussama brise le silence    CAN 2021 : Les Fennecs éliminés par les Eléphants    La Russie s'emporte contre les menaces américaines    M. Bourita s'entretient avec son homologue malien    NourAyadi, la pianiste qui évolue dans la cour des grands    Adonis le spirituel dissident !    Audience des chaînes nationales : que regardent les marocains ?    Covid-19 : 9 061 nouveaux cas, plus de quatre millions de personnes ont reçu les trois doses    Service militaire : L'annonce du ministre de l'Intérieur    Le Conseil de gouvernement prend connaissance d'un accord portant création du siège de l'Union Panafricaine de la Jeunesse à Rabat    Casablanca-Settat : Maâzouz reçoit le Bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël    La FIFA annonce une nouvelle réglementation pour les prêts    Maroc: 206 nouveaux GAB en 2021 (CMI)    Commission nationale chargée de l'application des sanctions : Ouahbi ajoute deux secteurs vitaux    Accord pour faciliter l'accès à la pilule anti-Covid de Merck dans 105 pays    Un récif corallien très rare découvert près de Tahiti par une mission de l'UNESCO    Espagne : Plus de 285.000 Marocains inscrits à la sécurité sociale    Renault Group Maroc clôt 2021 avec une hausse de 10% véhicules produits    Ouverture des frontières : Ryanair jette l'éponge, Akhannouch reste évasif    Automobile: carton plein pour les marques de luxe    Covid-19 : hausse de 20% des nouveaux cas dans le monde la semaine dernière (OMS)    Après une année à la Maison Blanche, Biden évoque de nombreux « défis » et « d'importants progrès »    Largement touchée par le Covid : Mission difficile pour la Tunisie face à la Gambie    Barça à Dembélé : '' On ne veut plus de vous M. Dembélé. Partez dès cet hiver SVP !''    Barrages africains du Mondial2022 : ''Arriyadia'' diffusera la cérémonie samedi prochain à partir de 16h    Les efforts de SM le Roi en faveur de la question palestinienne mis en avant devant le Conseil de sécurité    Patrimoine : Rabat et Washington unis pour préserver les mosaïques historiques de Volubilis    Le poète El Houcine El Qomri est décédé    Akhannouch , Inshallah pour un gouvernement de résultats    CAN 2021 / Programme de ce jeudi : La Tunisie se présente avec seulement 16 joueurs !    Equité vaccinale: le programme Covax en quête de 5 milliards de dollars    Dialogue social : Premier test réussi pour le gouvernement Akhannouch    L'ONMT déploie une nouvelle task force au salon FITUR de Madrid    José Manuel Albares : parvenir à un accord définitif sur le Sahara est un «impératif moral»    L'Oriental Fashion Show retrouve la scène de la mode parisienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



FMI et G20 s'attaquent au problème
Publié dans Albayane le 14 - 10 - 2021


Pénuries de produits au niveau mondial
Les dirigeants des pays industrialisés, à Washington pour les réunions du FMI, du G20 et du G7 Finances, ont promis mercredi de s'attaquer aux problèmes de logistique qui créent des pénuries de produits de consommation courante, alimentant l'inflation et ralentissant la croissance mondiale.
Les problèmes d'approvisionnement, provoqués par un rebond de demande de transport logistique avec la reprise post-pandémie et par des pénuries de main d'oeuvre, touchent de nombreux pays et ont conduit le Fonds monétaire international à réviser à la baisse les prévisions de croissance des Etats-Unis, de la Chine, de l'Allemagne ou encore du Royaume-Uni.
« Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G7 sont convenus de travailler ensemble pour surveiller les pressions sur les chaînes d'approvisionnement », ont-ils annoncé dans un communiqué à l'issue d'une réunion dans la capitale américaine.
Les perturbations des chaînes logistiques sont telles que le président américain Joe Biden a poussé le port de Los Angeles, où arrivent 40% des conteneurs destinés aux Etats-Unis, et le syndicat américain des dockers, à accepter de travailler davantage la nuit et les week-ends pour réduire les files d'attente qui freinent la livraison de nombreux produits.
Plusieurs entreprises, dont Walmart, FedEx et UPS, se sont aussi engagées à travailler plus la nuit pour accélérer l'acheminement de leurs conteneurs hors des ports.
Ces mesures « vont changer la donne », a commenté Joe Biden, ajoutant que les Etats-Unis « ne devraient plus jamais être dans l'incapacité de fabriquer » les produits dont ils ont besoin à cause de pénuries.
Les goulets d'étranglement vont peser sur la dynamique de croissance « dans les mois et les années qui viennent », avait déploré plus tôt le ministre français des Finances Bruno Le Maire.
« La réponse tient en un seul mot: l'indépendance », a-t-il ajouté, en référence à la dépendance actuelle des industries occidentales vis-à-vis de l'Asie.
Avec les prix de l'énergie, cette question était au coeur des réunions du G7 et du G20.
Le ministre britannique des Finances Rishi Sunak a, lui, appelé le G7 Finance, dont il tient la présidence jusqu'à la fin de l'année, à une action mondiale face à cette crise.
Alors que son pays est particulièrement affecté par ces dysfonctionnements, par ailleurs aggravés par le Brexit, M. Sunak plaide pour une meilleure « coordination » pour rendre les chaînes d'approvisionnement « plus résilientes ».
« Nos estimations suggèrent que 8,5% du transport mondial de conteneurs est bloqué dans ou autour des ports, c'est le double de janvier », a indiqué David Malpass, le président de la Banque mondiale. Ces perturbations font grimper le coût des marchandises et les frais d'expédition, des hausses qui parfois, pour lui, « ne seront pas transitoires ».
La remise en route des chaînes d'approvisionnement « va prendre du temps », a estimé de son côté le gouverneur de la Banque centrale italienne Ignazio Visco au cours d'une conférence de presse du G20 dont l'Italie à la présidence.
Mais il s'attend à ce que, dans les mois à venir, les goulets « s'estompent et les prix diminuent ».
Il a toutefois reconnu qu'il y avait « débat » au sein du G20 sur la possibilité que, pour certains produits, les problèmes d'approvisionnement s'enracinent.
« Nous devons comprendre s'il y a des facteurs plus structurels », a-t-il noté.
De nombreux produits se font rares dans les magasins notamment aux Etats-Unis, des vélos aux balles de tennis en passant par les téléphones portables.
Les causes du problème sont multiples. La production est encore régulièrement perturbée par des pics de contaminations depuis le début de la pandémie de Covid-19 alors que la demande est forte.
De plus, de nombreuses entreprises peinent à recruter pour des postes essentiels dans la chaîne d'approvisionnement, des manutentionnaires aux chauffeurs-routiers.
Grand sujet d'inquiétude pour les gouvernements: ces perturbations alimentent la hausse des prix, notamment ceux de l'énergie.
Face à des prix qui pèsent sur les ménages, le FMI a recommandé mercredi de prendre des mesures ciblées pour aider les foyers les plus pauvres et de ne pas recourir à des subventions généralisées qui sont « très coûteuses et profitent aux ménages riches ».
De plus, « elles conduisent à des incitations très négatives pour l'environnement » en soutenant la consommation d'énergies polluantes, a souligné Paulo Medas, un responsable du FMI.
« Nous avons besoin d'accélérer la transition énergétique pour devenir moins dépendants aux énergies fossiles, c'est la seule solution de long terme » aux problèmes de la volatilité des prix, a souligné Bruno Le Maire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.