Etchika Choureau, grand amour de Hassan II, n'est plus    Big Fail (2) : L'application Wiqaytna subit le même sort que le site CovidMaroc    Pour Moscou, la réponse US à la « principale » revendication russe n'est « pas positive »    Burkina-Faso: Les militaires arrêtent le président    L'essentiel est de gagner et de passer au prochain tour    Météo: Fortes pluies attendues jeudi et vendredi dans plusieurs provinces    Mise en exergue de l'importance du projet de loi relatif aux droits d'auteur et droits voisins    L'angoisse hydrique dans le Souss    Approbation d'une série de projets de développement social et humain pour un million de dollars    L'ONU salue le leadership du Maroc    BERD : le financement vert domine les investissements réalisés au Maroc en 2021    La Guinée équatoriale et l'Egypte complètent le tableau des quarts de finale    Alerte au phishing, une campagne use de documents powerpoint malveillants    Covid-19 au Maroc: prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 28 février 2022    Vaccin anti-Covid: Une généralisation de la 4è dose pas recommandée en France    USFP : Abdelkrim Benatiq retire sa candidature au poste de Premier secrétaire    «Bin Bin» de Mahmoud Chahdi ce jeudi au Studio des Arts Vivants    CAN 2021 / Les Comoriens, les plus valeureux, les plus sympathiques en huitièmes !    Infantino affirme qu'un Mondial biennale pourrait empêcher la mort de migrants, ses propos choquent    CAN 2021 : Sofiane Boufal complète sa métamorphose avec coach Vahid    Investigation : "Pegasus, les dessous d'une affaire" (Replay)    Maroc: Rebond « exceptionnel » de l'économie en 2021    L'alliance Nissan-Renault-Mitsubishi va dépenser 23 milliards d'euros pour promouvoir les véhicules électriques    Températures prévues pour le vendredi 28 janvier 2022    Covid-19: Certains médicaments seraient inefficaces contre Omicron    Santé : un nouveau centre de santé à Sidi Moumen    CAN 2021 / Ghana : Milovan Rajevac officiellement limogé    CAN 2021 : Le drame du stade d'Olembé, principal événement des huitièmes    France : La Fondation Tayeb Saddiki représentante du Maroc à Versailles pour les 400 ans de Molière    100000 emplois menacés dans la culture en raison de la pandémie Covid 19 au Maroc    Les positions constantes du Maroc envers la cause palestinienne réitérées devant l'UA    Le Maroc, « partenaire solide » sur lequel peuvent compter la France et l'Europe    Justice : L'Amazighe acte son entrée dans le système judiciaire    Il permet au public de découvrir la richesse historique et culturelle de la ville    Mehdi Fath publie «Tu avais raison ...» en juin prochain    Etchika Choureau, grand amour interdit de Hassan II, décède à l'âge de 92 ans    Année judiciaire : 4.611.236 affaires enregistrées au titre de l'année 2021    La Bourse de Paris recule après la Fed    Khouribga : Report au 28 mai prochain de la 22ème édition du Festival International du Cinéma Africain    BCIJ : Deux Daechiens interpellés à Al Haouz    Foot: un entraîneur allemand falsifie son certificat de vaccination    Devises vs Dirham: les cours de change de ce jeudi 27 janvier    OMC : La Chine autorisée à imposer des sanctions tarifaires aux Etats Unis    UA : Le Maroc réitère son attachement à la solidarité africaine pour éradiquer la pandémie de la COVID-19    L'espoir s'amenuise pour retrouver des migrants ayant chaviré au large de la Floride    Casablanca : Report de l'audience d'un universitaire soupçonné de harcèlement sexuel    Après la France, le siège du Parlement andalou accueille une réunion de soutien au Polisario    Le PAM, membre du gouvernement, plaide pour la réouverture des frontières    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nadia Fettah Alaoui livre sa vision pour le marché des capitaux
Publié dans Albayane le 25 - 11 - 2021

24ème édition de la conférence annuelle de l'African Securities Exchanges Association
La ministre de l'Economie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, a souligné, mercredi, l'importance de réfléchir sur des solutions de financement innovantes pour renforcer le rôle du marché des capitaux en matière de financement de l'économie.
S'exprimant à l'ouverture de la 24ème édition de la conférence annuelle de l'African Securities Exchanges Association (ASEA), qui se tient jusqu'au 25 novembre, Mme Fettah Alaoui a appelé à « assurer une meilleure canalisation de l'épargne, locale et internationale, vers le financement de la transformation de nos économies et pour mieux intégrer les chaines de valeurs mondiales ». La ministre a jugé, également, nécessaire de « tenir compte dans nos priorités en matière de développement du marché des capitaux et d'intégration financière des nouveaux paradigmes de l'économie mondiale, en l'occurrence les aspects de durabilité et la disruption créée par l'évolution digitale ». « Il s'agit pour le marché des capitaux d'intégrer la finance verte et la Fintech comme priorités dans leur développement », a-t-elle expliqué.
En outre, Mme Fettah Alaoui a insisté sur l'impératif d'accélérer la coopération et l'intégration au sein de l'Afrique, car « ensemble nous sommes plus forts et nous pouvons aller plus loin et plus rapidement ».
A cet égard, la ministre a mis en avant les actions prises dans le cadre de la zone d'intégration africaine mais aussi à des projets tels que la connexion informatique entre plusieurs places boursières africaines porté par l'ASEA, avec l'appui de la Banque africaine de développement (BAD), le rapprochement des bourses africaines via la double cotation ou encore la promotion de fonds d'investissement régionaux et continentaux à l'image du fonds Africa50. Elle a également mis en lumière le rôle que peux jouer une place financière africaine comme CFC (Casablanca Finance City) qui offre une plateforme pour accélérer l'intégration financière et attirer l'expertise et les financements internationaux nécessaires pour contribuer au développement de l'Afrique.
Par ailleurs, la ministre a relevé que le plan de relance en cours de mise en œuvre au Maroc consacre un rôle grandissant au marché des capitaux à travers le développement de véhicules d'investissement, et par ricochet, la diversification de la palette des investisseurs et des instruments dudit marché pour soutenir les investissements post-crise dans plusieurs secteurs prioritaires en particulier les infrastructures.
Ces choix se justifient pour plusieurs considérations, a-t-elle poursuivi, expliquant qu'au niveau de l'infrastructure « le secteur privé, au-delà de l'allocation de ressources financières pour son financement, pourra contribuer à améliorer la qualité des services publics rendus et répondre aux besoins de nos concitoyens en équipements de base selon ses aspirations ».
« De plus, le recours à des sources de financements privés permettra de faire face au resserrement des marges budgétaires, exacerbé par la crise sanitaire, et contribuer à préserver nos équilibres macro-économiques », a fait valoir la ministre.
Pour ce qui est du financement des entreprises, et particulièrement des PME, Mme Fettah Alaoui a indiqué que la mise en place d'une offre de financement en fonds propres vise à consolider la solidité financière des entreprises et faire face aux problèmes de sous-capitalisation dont souffrent certaines de nos petites et moyennes entreprises (PME). Cette offre vise, aussi, à permettre à ces entreprises de mieux se positionner dans la dynamique de repositionnement des chaines de valeurs nationales et mondiales.
Abritée par la Bourse de Casablanca, cette édition se tient en mode virtuel sous le thème « les marchés financiers, moteurs essentiels de l'émergence de l'Afrique ». Elle ambitionne de fournir des réponses à de multiples questions stratégiques relatives au développement des marchés financiers africains en particulier et à la croissance économique du continent en général.
En ligne avec les objectifs stratégiques de l'ASEA, la conférence met l'accent sur le rôle des marchés des capitaux et les bourses africaines en matière d'accélération de la reprise économique post-covid le financement des gouvernements et des projets d'infrastructures en Afrique.
Il s'agit aussi d'explorer la contribution des marchés des capitaux, en termes d'appui financier aux entreprises, la mobilisation des capitaux indispensables pour le développement des PME, l'accompagnement des transformations structurelles, l'intégration économique africaine et la promotion de l'innovation et l'inclusion financière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.