DEPF : De fortes incertitudes persistent sur la relance sectorielle    فيروس كورونا : 2117 إصابة جديدة وثلاث وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Maroc : 573 personnes interpellées pour des fraudes lors du baccalauréat    Des milliers de personnes contre l'Otan à Madrid, ville hôte de son prochain sommet    Le pôle DGSN/DGST poursuit le démantèlement des réseaux criminels de l'émigration, arrête 57 subsahariens et reçoit l'hommage officiel de Pedro Sanchez    Abdelhamid Sabiri affiche ses ambitions    Promulgation de la charte révisée: vers une levée de l'embargo contre le Mali    Un militant politique et des droits humains attaché à ses valeurs et idéaux    Exploration spatiale : A cause d'un problème de logiciel, la Nasa reporte le lancement de la mission Psyche    Akharbach: «Les doubles standards contribuent à antagoniser les opinions publiques»    Salé : Le CN du Scoutisme Hassania Marocain tient sa session extraordinaire    L'Opinion : Selon nos voisins de l'Est, tout Marocain est un espion !    Une tentative de passage en force qui a coûté la vie à 23 Subsahariens    La situation épidémiologique au 26 juin 2022    Rabat : Etat d'alerte dans les centres sociaux    Diaspo #245 : Mahmoud Chouki, un Marocain amoureux de la musique et de la Nouvelle-Orléans    Hôtellerie. Les filiales marocaines du groupe Fram bientôt en liquidation    Le Roi Mohammed VI félicite le président de Madagascar à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Roi Mohammed VI félicite l'Émir qatari Cheikh Tamim Bin Hamad Al-Thani    Cinquante-neuf migrants d'origine africaine interpellés entre Tétouan et Fnideq    Juventus Academy Maroc et Ariston Maroc lance «Action Foot»    Botola Pro D1 : La 29e journée se joue dans sa totalité mercredi prochain    Sidi Kacem / Zegota : Les valeurs de la bonne éducation au centre d'un colloque    Bourita: «la coopération entre le Maroc et les Nations Unies est forte»    Une délégation de députés marocains à Johannesburg pour prendre part aux travaux du Parlement panafricain    OMS: la variole du singe n'est pas actuellement une urgence sanitaire mondiale    Botola Pro : Le WAC à un point du titre national    Quand Rabat vibre aux rythmes de Gnaoua et Musiques du monde    La grogne des festivals de cinéma!    L'IRCAM célèbre le 18è anniversaire de l'homologation ISO    Début du sommet du G7 en Bavière – « plan Marshall » pour l'Ukraine    Températures prévues pour le lundi 27 juin 2022    Ryanair annule des vols en Belgique, en France et en Espagne suite à une grève d'hôtesses et stewards    Cartier Saada : un déficit de 25,5 MDH    Futsal: La sélection marocaine progresse au 10ème rang mondial    Annulations de vols aux USA: Echange d'accusations entre les compagnies aériennes et les autorités    Le Maroc et le FMI négocient une nouvelle ligne de liquidité    Transition énergétique : Le Maroc, fournisseur majeur d'hydrogène vert d'ici 3 ans    Summer 2022 : Les Marocains de plus en plus séduits par les destinations sans visa    Magazine : Soyons fous, aimons l'art    Festival / Electro : Dakhla into the wild    Photographie : L'abstraction vue par Abdelkader Badou    Ce n'est pas sur le fronton de la scène du Marrakech du rire qu'on lira « Castigat ridendo mores »    Le ministère du Tourisme dément l'annulation de la gratuité du transport pour ses fonctionnaire    Le temps qu'il fera ce dimanche 26 juin 2022    Le président sénégalais Macky Sall salue la participation d'une forte délégation du Maroc à la célébration du Centenaire de la disparition de Cheikh El Hadj Malick Sy    Le Gnaoua Festival Tour un Succès Populaire Grandissant Porté Par Les Alizés    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



« Les 50 noms de l'amour » pour mieux goûter aux délices des sentiments
Publié dans Albayane le 24 - 05 - 2022

L'ouvrage « Les 52 noms de l'amour », écrit par la sociologue et féministe Fatima Mernissi, est une version condensée du « Jardin des Amoureux » de l'Imam Ibn Qayyim al Jawziya, devenu un best-seller à l'ère numérique et qui définit chacun des 50 noms de l'amour.
Sorti aux éditions Marsam et magnifiquement illustré par des calligraphies signées Mohamed Ida Ali, avec une traduction en arabe de Fatima-Zahra Zryouil et une participation à la traduction en français des textes d'Al Imam Ibn Qayyim Al Jawziya, d'Abdelkarim Kasri, de Touria Ikbal et de Rachid Chraibi, l'ouvrage « Les 50 noms de l'amour : le jardin des amoureux d'Al Imam Ibn Qayyim al Jawziya », figure toujours parmi les meilleures ventes de la maison d'édition.
Dans l'introduction du livre, son auteur feue Fatima Mernissi a expliqué durant un printemps de l'année 2011 que « Les 50 noms de l'amour », bien condensés dans ce petit livre, aident à goûter aux « délices pacifiques » de l'amour en repérant ses « sensations chaotiques ». « Et croyez-moi, pour condenser ces définitions que l'Imam détaille sur 488 pages de son livre, j'ai peiné pendant six mois de travail sous l'œil critique de mes collègues qui se sont soudain transformés en monstrueux critiques impitoyables », a-t-elle confié. Vacillant entre amour romantique et amour civique, l'ouvrage invite à être plus averti pour sauter sur le pont du « Jardin des Amoureux » et naviguer tranquillement vers le bonheur. « Objectif qui requiert que vous juguliez le Hawa (désir) au lieu d'en être l'esclave! », a insisté la défunte figure du féminisme marocain. Signalant l'importance du « décodage émotionnel », Fatima Mernissi rappelle que « pour le Calife Abbassid Al Mamun, qui a régné très jeune de 813 à 833 (198-218 d'al Hijra), les leaders en ce monde sont les êtres les plus généreux ».
Il n'est donc pas étonnant qu'Al Mamun soit célébré comme un héros du « Jardin des Amoureux », le livre que l'Imam Ibn Qayyim al Jawziya, né à Damas en 1292 (691 d'al hijra), trois décades après la destruction de Bagdad par les Mongols en 1258, rédigea pour rappeler aux conquérants que sans l'amour, aucun leader ne peut réussir.
« De nos jours, douze siècles après al Mamun, tous les jeunes qui veulent travailler avec les multinationales s'arrachent le livre de Daniel Goleman, « Emotional Intelligence », vendu à 50 millions de copies depuis sa publication à New York en 1995″, a-t-elle ajouté.
L'amour est resté de loin le phénomène émotionnel le plus périlleux et c'est pour cela que les Arabes lui ont consacré plus d'une trentaine de traités où ils ont tenté de cataloguer ses manifestations capricieuses et ses vibrations versatiles dans plus de 60 mots entre le IX siècle et le XIV siècle.
L'Imam Ibn Qayyim expliquait, déjà au XIV siècle, que le désir de l'homme de dominer était dû à sa faiblesse devant la femme. « C'est cet aspect de la fragilité masculine, expliqué par l'Imam, qui a fait que son livre « Le jardin des Amoureux » soit devenu un best-seller à l'âge du numérique », a précisé l'auteur. Et d'ajouter que « non seulement les Libanais ont édité « Le jardin des Amoureux » accompagné d'un CD, mais d'autres versions ont été publiées, dans plusieurs langues et sur de nombreux sites Internet ».
Le problème cependant est qu'aucune version disponible sur Internet ne donne des définitions condensées de chacun des 50 noms de l'amour permettant une auto-analyse, sans passer par la case du psychiatre, d'où l'intérêt de la version de cet ouvrage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.