Le besoin de financement brut moyen par mois à 13,4 MMDH au S2    Bliken en Afrique pour contrer la présence russe et chinoise    CAN Beach Soccer : Maroc – CIV, les Eléphants se retirent à cause d'un penalty    Le gouvernement appelle les fonctionnaires à soigner leur tenue vestimentaire    Fabrice Sawegnon. Eye of the Tycoon    ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent au programme Future we want    La politique actuelle des visas «abîme» les relations de la France avec le Maghreb    Marhaba 2022 : Plus de 530.000 passagers entrés au Maroc via Tanger Med    Campagne 2021/22: Baisse de 14% de la valeur ajoutée agricole prévisionnelle    Une page héroïque dans l'histoire du Maroc    Gaza: Le bilan des frappes israéliennes monte à 44 morts dont 15 enfants    Les armes crépitent à nouveau dans le Haut-Karabakh    Affaire Pegasus: les services espagnols incapables d'identifier les documents volés    Football: Le Rapide Oued Zem a un nouveau président    Le Raja Casablanca signe le Libérien Peter Wilson    Supercoupe de la CAF: Wydad-Berkane aura-t-il vraiment lieu à Laâyoune?    Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    L'option Ammouta se précise ?    Covid-19/Maroc: Voici les régions les plus touchées    La DGAPR explique par rapport à la situation de Souleimane Raissouni    Célébrations Achoura: 17 personnes interpellées dans plusieurs villes du Royaume    Interview. Moudawana: voici ce qu'il faut changer, selon Amina Bouayach    Espagne: arrestation d'un Marocain qui jetait des pierres sur des baigneurs    Les faucons de Lekouassem d'Oulad Frej sont lâchés    Tanjazz est de retour !    Retour des festivités dans les quatre coins du royaume    Entre les Doukkalis et les chevaux, un lien profondément enraciné dans l'histoire    L'apostille de "Dbibina" : quand les Soros-suceurs se mélangent les pinceaux et en paient le prix fort !    Espérance de vie en Afrique : Une longévité inégalée et en demi-teinte de la population    Traite des êtres humains : Simulation d'enquête et de procès entre le Maroc et le Niger    Marrakech : Les espaces verts, refuges « nocturnes » face à la chaleur torride    Casablanca : Avertissements sur la propagation des «chiens errants»    Nouveau roman d'Abderrahim Kamal: Quand des personnages manipulent leurs propres peaux    Casablanca : Lever de rideau sur la 1ère édition du Festival Al Fida national de théâtre    FC Séville : Youssef En-Nesyri persona non grata auprès des supporters    [Vidéo] Usine Auto Hall à Casablanca. Une nouvelle ligne de montage pour les camions Foton    L'AMMC lance son portail Fintech    Les Britanniques reviennent à l'argent liquide pour mieux gérer leurs dépenses    Palestine : Ce que le Maroc accomplit, ce que l'Algérie s'obstine à détruire et instrumentaliser    Renault ElectriCity. Le nouveau fer de lance du losange pour développer sa gamme électrique    Trophée Joan Gamper : démonstration de force du Barça (VIDEO)    Ily se remémore les souvenirs avec son père, Abdelaziz Stati (VIDEO)    Le 22è Festival national du film rend hommage à cinq professionnels du cinéma    L'affaire palestinienne, défouloir d'un PJD moribond    Budget    USA: Le plan de Biden pour le climat et la santé franchit le Sénat après des négociations marathon    Joe Biden dénonce le meurtre de quatre musulmans dans le Nouveau-Mexique    Feux de forêt dans le nord-ouest de l'Espagne : Plus de 4.000 hectares brûlés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Situation épidémiologique sur le coronavirus SARS-CoV-2
Publié dans Albayane le 26 - 06 - 2022

Au 25 juin 2022, soit vingt-huit mois après la notification du premier cas Covid19 au Maroc et la déclaration de l'épidémie dans notre pays le 02 mars 2020, le Maroc a recensé 1 202 461cas confirmés de la Covid-19. Cette crise sanitaire majeure à laquelle nous continuons de faire face, a entrainé dans son sillage des conséquences sanitaires dramatiques, mais aussi des situations socio – économiques désastreuses. Ci-dessous, on fait pour vous le point sur la situation épidémiologique.
Des chiffres à connaître
Contrairement à ce que beaucoup de nos concitoyens peuvent penser, le Covid est encore très présent, le nombre de contamination est en hausse constante.
Une situation qui interpelle chacun de nous, et qui ne peut laisser personne insensible, combien même nous notons que les cas grave restent très minimes.
La situation épidémiologique telle que présentée par le département de la santé, doit permettre à chaque Marocain de saisir toute l'importance et la signification de chaque chiffre derrière lequel se trouvent des professionnels de santé, des actions sanitaires, une mobilisation 24 H / 24 H de différents intervenants.
Pour appréhendera la situation épidémiologique du coronavirus SRAS COV 2, en saisir la signification à travers quelques chiffres très parlant, nous revisitons la situation épidémiologique depuis la déclaration du premier cas Covid le 02 mars 2020. Celle-ci montre aujourd'hui que le nombre total de cas confirmés est de 1 202 461, tandis que le nombre des personnes rétablies est passé à 1.167 694, soit un taux de guérison de 97,1%. Le taux de létalité reste bas, il est de 1,3 %. Le nombre total de tests réalisés est de 11 870 186. Le cumul du nombre de décès enregistrés depuis le 02/03/2020 s'élève à 16 098.
En ce qui concerne le nombre de citoyens Marocains vaccinés contre le coronavirus, il y a lieu de noter que grâce à la campagne nationale de vaccination, le nombre des bénéficiaires se présente comme suit : 1ère dose : 24 853 101 ; 2ème dose : 23 337 645 ; 3ème dose : 6 534 571.
Situation épidémiologique du 25 juin 2022
Le nombre des nouveaux cas enregistrés : 3 235 ; 1 décès ; guérisons : 1 727 ; tests réalisés dernières 24 H : 14 881.
Distribution régionale des 3235 nouveaux cas et des décès
Région Grand Casablanca-Settat : les cas : 1358 ;décès : 01.
Région Rabat-Salé-Kénitra : 729 cas ;décès : 0.
Région Fès-Meknès : 409 cas ; 0 décès.
Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima : 226 cas ; 00 décès.
Région Marrakech-Safi :222 cas ; 0 décès.
Région Souss –Massa : 131 cas ; 0 décès.
Région Béni Mellal- Khénifra: 44 cas ; 0 décès.
Région Draâ-Tafilalet : 43 cas ; 0 décès.
Région de l'Oriental : 30 cas ; 0 décès.
Région Dakhla-Oued Eddahab : 15 cas ; 0 décès.
Région Laâyoune -Sakia El Hamra : 15 cas ; 0 décès.
Région Guelmim –Oued Noun : 13 cas ; 0 décès.
Redoublons de vigilance
A bien y regarder et à analyser la situation, nous pouvons en déduire que la hausse des cas était prévisible, et les citoyens Marocains endossent tous une grande part de responsabilité. Face au Covid, nous notons un relâchement de la population, les masques sont tombés. Il y a un abandon des gestes barrières. Ici et là de grands rassemblements, de nombreux déplacements, des festivals, des fêtes, des cafés et restaurants bondés, des mosquées pleines de fidèles les uns à cotés des autres...
Dans de telles situations, on ne peut s'étonner que le nombre de contaminations repartent à la hausse. Pour éviter d'attraper le virus en cette période, il faut penser à mettre le masque et garder la distanciation physique. Surtout lorsqu'on se trouve dans des endroits où il y a une densité populationnelle importante. Il faut aussi se laver les mains régulièrement ou les désinfecter en utilisant les solutions hydroalcooliques quand on est à l'extérieur.
La vigilance est de mise, surtout avec les vacances et l'approche de Aid Al Adha , période de laquelle de nombreux citoyens voyagent pour passer les fêtes en famille, et c'est précisément à ce moment que le risque de transmission de la Covid-19 est plus élevé.
Restons tous vigilants, ne baissons pas les bras. Si chacun de nous y met un peu du sien, fait preuve de responsabilité, de bon sens, nous pouvons infléchir la tendance, et atténuer les risques d'une propagation de la maladie.
Nous pouvons réussir en portant un masque, en limitant le nombre de personnes lors de réunions en familles, en maintenant une distance physique avec les autres et en conservant une bonne hygiène, en se laver plus souvent ses mains avec de l'eau et du savon , en utilisant une solution hydroalcoolique.
Il nous faut absolument être tous complètement vaccinés. C'est-à-dire avoir bénéficié des trois doses du vaccin anti covid pour être bien protéger et protéger les autres.
Nous pouvons faire la fête, passer un Aid Al Adha sans risque pour nous mêmes, nos enfants, nos familles et les autres citoyens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.