La coopération entre les services de renseignements arabes au centre d'un forum au Caire    Habib El Malki recadre certains politiciens d'Europe    SUEZ remporte deux contrats dans le secteur automobile au Maroc    Décès de Hosni Moubarak: ce que l'on sait    Officiel: le Wydad présente son nouvel entraîneur (PHOTO)    Italie : le virus en Toscane et Sicile, des ministres européens à Rome    Casablanca: un “khettaf” percute volontairement un fourgon de police    Autre revers cinglant pour la fantomatique «RASD»    La RSB rate le leadership à Oued Zem    Hamidou Zemmouri n'est plus    Les souvenirs du séisme d'Agadir!    Coronavirus: grosse panique chez les Marocains d'Italie    L'escalade continue    3e édition de l'Afrique du Rire    Huawei sort la nouvelle version de son mobile pliable, à un prix très haut de gamme    Varroc Lighting Systems Maroc obtient un nouveau prêt auprès de la BERD    Tour des championnats européens de football    Primaires démocrates : Sanders en pole position, Biden sous pression    6 jeunes auteurs en résidence d'écriture pour le film d'animation    Eliminatoires africaines de taekwondo : Trois Marocains sur quatre qualifiés aux JO de Tokyo    Tennis : le Med Avenir du COC a rendez-vous avec son 33e tournoi incontournable    Allemagne: Une voiture fonce dans un défilé de carnaval, 30 blessés    Coronavirus : à Wall Street, pire séance en deux ans pour le Dow Jones    Thaïlande: La Cour Constitutionnelle dissout un parti d'opposition…    Alliances Développement Immobilier : Alami Lazraq franchit à la hausse le seuil de participation    Le Maroc prend part à Genève à une rencontre sur la Convention contre la torture    Pétitions, le Parlement fait le point    Attijariwafa bank : un nouvel organigramme    4ème édition de Oulad Mogador Music Action : Deux groupes sélectionnés    Prévisions météorologiques pour ce mardi 25 février    63ème Championnat marocain de cross-country    Insolite : Anniversaire présidentiel    Les cygnes blancs de 2020    Le DG de l'ONEE présente à Kampala le bilan positif de la présidence marocaine de l'Association africaine de l'eau    Marrakech abrite une journée nationale sur les NTI et le développement informatique    Les éditeurs marocains exposent au Salon international du livre à Mascate    Participation du Maroc à la 43ème session du CDH    Divers    Pompeo appelle le Premier ministre irakien désigné à protéger les troupes américaines    200ème but de Cavani sous les couleurs du PSG    Le Zamalek se retire du championnat égyptien    Mubawab annonce le lancement de sa nouvelle Business Unit "Mubawab Transaction"    Dounia : Un monodrame poignant sur le parcours d'une jeune femme en quête d'identité existentielle    Avec "Pinocchio", Matteo Garrone signe un conte noir pour enfants    Conseil de gouvernement jeudi: ce qui est prévu    Lancement du programme de prévention des jeunes à l'addiction au tabac et aux drogues    Parution: «Celui qui vient de l'avenir, Abdelkébir Khatibi»    Carton plein pour Saad Lamjarred et Fnaire (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Analyse de la cote casablancaise en 2014: L'année des paradoxes par excellence
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 04 - 2015

2014 a été une année difficile pour l'ensemble des secteurs de la cote casablancaise. Et si le premier semestre semblait prometteur, le marché financier a clôturé l'année 2014 sur une note mitigée. Ce sont donc 11 profit warnings qui se sont profilés cette année. Pour les analystes de Upline Group, c'est la contre-performance de deux secteurs (raffinage de pétrole et immobilier) qui a suffi pour occulter les réalisations de toute la cote (en l'occurrence les secteurs des banques, de l'électricité, du matériel informatique et ingénierie, etc.).
Pourtant, 48 sociétés, sur les 71 ayant publié (hors CGI en raison de son projet d'OPR, Cartier Saada qui publie à cheval et Diac Salaf), ont enregistré des revenus en hausse et 40 entreprises ont affiché un RNPG en appréciation. En ce sens, les analystes concluent que hors Samir, Addoha et Alliances, le chiffre d'affaires agrégé de la cote aurait progressé de 5,9%.
Un chiffre d'affaires consolidé très timide
Le chiffre d'affaires consolidé de l'ensemble de la cote a enregistré une croissance très limitée de 0,9%. Aussi, le revenu agrégé de l'ensemble de la cote s'est chiffré à 243,8 milliards de dirhams, plombé par deux immobilières et Samir. En ce sens, il faut noter la croissance remarquable de 50,1% du chiffre d'affaires consolidé de Taqa Morocco établi à 7,4 milliards de dirhams, en raison essentiellement de la première consolidation par intégration globale de JLEC 5&6. De même, le marché financier a connu en 2014 l'évolution de 11,6% du PNB agrégé du «Top Three» du secteur bancaire, à 45,7 milliards de dirhams, profitant à la fois de la baisse des taux obligataires et de la performance des filiales africaines, notamment pour BCP et BMCE. Cependant, le recul de 10% du chiffre d'affaires consolidé de Samir, à 44,3 milliards de dirhams, et la chute de 25,1% des revenus agrégés des deux immobilières, Addoha et Alliances, à près de 10 milliards de dirhams, ont grisé le tableau.
La masse bénéficiaire en prend un coup
En 2014 a été enregistrée une masse bénéficiaire en recul de 11,8%, grevée essentiellement par les deux secteurs en berne. Plus en détail, la masse bénéficiaire agrégée s'est dépréciée pour se chiffrer à 22,5 milliards de dirhams, plombée par trois valeurs. Il s'agit en premier de Samir, dont les résultats font état d'un déficit en consolidé de l'ordre de 2,5 milliards de dirhams.
Ensuite vient Alliances qui a réalisé un déficit de 968,7 millions de dirhams en 2014, sous le poids des difficultés du pôle construction, et enfin, on retrouve Addoha qui a affiché un RNPG en repli de 39,8%, à 1,011 milliard de dirhams.
Les banques restent en tête
Pour sa part, la répartition sectorielle des revenus a connu un renforcement du poids du secteur bancaire à 22% (contre 20% en 2013), devenant par la même occasion le premier contributeur au chiffre d'affaires consolidé. Recalé en deuxième position, le secteur du pétrole et gaz continue à contrôler 20% des revenus de la cote, suivi des télécoms (avec une contribution de 12%). Même tendance du côté opérationnel, puisque les marges d'exploitation se dégradent de 1,2 point à 21,1%, plombées essentiellement par Samir et Alliances.
A noter que hors ces deux valeurs, la marge aurait stagné aux alentours de 28%. C'est ainsi que le RNPG agrégé s'est déprécié de 11,8%, au même titre que le chiffre d'affaires. «Toutefois, il convient de relativiser cette baisse puisque la neutralisation de ces trois extrema fait basculer la croissance de la masse bénéficiaire globale en territoire positif, soit une hausse de 5,6%», relèvent les analystes de Upline Group, dans leur Snapshot 2014, titré «Année des profit warnings». Côté dividendes, la masse s'est contractée de 5,4% en 2014, à 19,8 milliards de dirhams, déterminant un taux de distribution de 84,7%. Ce dernier était de 88,6% en 2013.
En gros…
Si l'on se penche sur la rentabilité des secteurs, on peut relever une consolidation de la position des banques en tant que premier contributeur à la masse bénéficiaire avec une participation de 42%, suivies des télécoms et le BTP et matériaux de construction avec des contributions respectives de 26 et 13%. Même constat au niveau de l'analyse des contributions des secteurs à la croissance du RNPG, puisque les banques raflent la première place avec une contribution positive de 821 millions de dirhams. Dans l'autre sens, au niveau des contributeurs à la baisse, l'immobilier, le pétrole et gaz et les mines arrivent en première position.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.