Bras de fer autour de Mellilia    La HACA sévit contre les dérapages : Carton rouge pour Radio Mars    Projet de loi organique sur la grève. L'impasse !    Procédure pénale. Aujjar livre sa copie    Sacré Maroc (12)    Habib El Malki invité à participer à la réunion de l'Assemblée parlementaire du Commonwealth    Le premier vice-président de la Chambre des conseillers décoré    Le Maroc primé à Libreville pour ses efforts en faveur de l'autonomisation de la femme    Maroc : 74% des ménages équipés en accès internet    Compact II : La CGEM et le MCA-Morocco main dans la main    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: Les chiffres montrent une nouvelle piste pour l'inclusion    Trésor: 4,6 milliards de DH de dividendes à fin juin    Al Omrane et le CNRST s'allient pour promouvoir la recherche en matière d'habitat    Commission des investissements : 9 projets à l'étude pour 5 MMDH    Hausse historique de 26,54% :Transport aérien : Plus de deux millions de passagers en juin    Les aviculteurs font leur bilan dans le cadre du Plan Maroc Vert    Trump se défend de tout racisme, silence des leaders républicains    Ursula von der Leyen verdit son discours pour convaincre le Parlement européen    La géopolitique du Maroc dans un nouvel ordre mondial en crise    L'Egypte expulse des supporters algériens après la demi-finale de la CAN    Au moins 180 morts de la mousson en Asie du Sud    Une délégation d'éminents hommes d'affaires africains en visite au Maroc    PSA augmente de 4,7% sa part de marché au Maroc    France. 282 personnes interpellées après la victoire de l'Algérie    L'organisation des Jeux Africains est un défi pour le Maroc, dixit Talbi Alami    Achraf Bencherki rejoint le Zamalek    La décision du TAS avant la fin du mois en cours    La FRMF dément la démission de Hervé Renard    Karaté. Le Maroc champion d'Afrique    L'Algérie mobilise 28 avions pour la finale    Un ancien footballeur sud-africain tué par balles    Football marocain : Les vraies questions à poser sur ce sport-passion    La loi-cadre de l'enseignement adoptée en commission parlementaire    Des braqueurs de camions sous les verrous    La plage Ba Kassem à Tanger hisse le Pavillon bleu pour la septième année consécutive    Lutte contre le sida en 2018: Ombres et lumière    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: A 33 contre 28, les jeux arrivent devant les espaces verts    Résultats du Bac: Nouveau record!    Le Groupe scolaire Jacques Chirac homologué    Rendez-vous, ce soir, avec l'éclipse lunaire    Fès : Plaidoyer pour la promotion de la diversité culturelle    Il était une fois Hassan Megri    L'actrice Lashana Lynch va devenir l'agent 007 mais James Bond reste un homme    De l'urgence d'un plan «Maroc Culture»    The «Morocco Corner» s'invite chez les Vikings    Vers la création d'une Caisse sociale pour les auteurs    Farid Chamekh : "Il faut s'inspirer de tout, sans plagier bien sûr"    Le Maroc, invité d'honneur de la Foire internationale du livre de Bruxelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sociétés cotées : Des résultats semestriels en demi-teinte
Publié dans Les ECO le 24 - 02 - 2014

C'est en partie le constat d'Upline Group qui a analysé les performances des 72 sociétés ayant publié leurs résultats semestriels. Pour les analystes, les sociétés cotées semblent succomber à la conjoncture actuelle avec des revenus en légère dépréciation après plusieurs exercices de résilience.
Fini la résilience pour les sociétés cotées! Elles semblent désormais succomber à la conjoncture pour le moins difficile en affichant des revenus en légère dépréciation. C'est en substance le constat d'Upline Group qui a analysé les performances des 72 sociétés ayant publié leurs résultats semestriels, dont 37 enregistrent des revenus en hausse, contre 35 en baisse. «À l'origine de ce contraste, le raffineur national dont les revenus continuent d'accuser le coup de la concurrence des produits importés», commentent les analystes d'Upline Group. Le CA consolidé de l'ensemble de la cote s'est dans ce sens contracté de 2,8% à 116,1 MMDH. Ce recul recouvre essentiellement un repli de 17,8% des revenus consolidés de Samir à 22,6 MMDH, contribuant à hauteur de -4,1 points dans la contre-performance globale de la cote. «En d'autres termes, l'exclusion de Samir tire la croissance de la cote en territoire positif, soit un surplus de 1,7%», note Upline. Le repli des revenus consolidés de l'ensemble de la cote est également dû au retrait de 4,6% du chiffre d'affaires de Maroc Telecom à 14,5 MMDH. À l'inverse, la croissance de 16,7% du PNB de BCP à 6,5 MMDH a contribué positivement aux revenus consolidés de l'ensemble de la cote. «Ainsi, le groupe est le premier contributeur à la hausse de la masse des revenus de la cote», relève Upline.
L'accroissement de 43,2% des revenus consolidés de CGI à 1,63 MMDH a également eu un impact positif sur le CA consolidé des sociétés cotées. «Par groupe d'entreprises, notons le bon comportement des établissements de crédits dont le PNB a évolué globalement de 8,3% à 24,7 MMDH. En revanche, le CA consolidé des industries flanchent de 5,7% à 86,2 MMDH. Inchangé depuis la dernière analyse, le classement des contributions au CA par secteur laisse apparaître la prédominance du pétrole et gaz qui s'accapare 21,1% du total, suivi par les banques et les télécoms avec des contributions respectives de 20,6% et 12,5%», explique Upline Group. Pour les analystes, le ralentissement de l'activité suite aux retombées de la crise semble avoir poussé les sociétés cotées à s'atteler à l'optimisation des charges. «Cette politique de Cost Trimming s'est reflétée dans l'évolution du REX consolidé qui s'est apprécié de 2,4% à 27,8 MMDH, améliorant de facto,la marge opérationnelle globale de 1,2 points à 23,9%», soulèvent-ils.
S'agissant du RNPG, les gains opérationnels ont été absorbés par le coût relatif au recours croissant des entreprises au crédit bancaire pour le financement de leur cycle d'exploitation. Le RNPG agrégé s'est ainsi stabilisé à 13,9 MMDH, avec tout de même une amélioration de la marge nette de 0,3 point à 11,9%. «Cette évolution intègre une croissance de 12,6% du RNPG de Maroc Telecom à 3,5 MMDH, suite à la non récurrence des charges liées à son programme de départs volontaires ainsi qu'une amélioration de 65,3% de la capacité bénéficiaire part du groupe de BMCE à 595,3 MDH», soutiennent les analystes d'Upline. À cela s'ajoutent un effilochement de 54,3% du RNPG de Samir à 186 MDH et une contraction de 82,1% de la capacité bénéficiaire de Centrale Laitière à 47 MDH. «Hors ces 4 extrema, la croissance du RNPG aurait été de -2,32%. Par secteur, le RNPG global demeure dominé par les banques, les télécoms et le BTP avec des contributions respectives de 33,5%, 25,4% et 11,3%», soutient Upline Group. Par ailleurs, le ROE de l'ensemble de la cote ressort à 7,5% sur une base annualisée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.