Le Souverain nomme Mohamed Bachir Rachdi à la tête de l'Instance nationale anti-corruption    Madeleine Albright, guest star de l'Atlantic Dialogues    Conseil de la concurrence : El Otmani souligne l'importance d'accélérer les travaux    France : Ghosn maintient son poste de PDG de Renault    FIFA : Près de 2 milliards d'euros versés aux intermédiaires depuis 2013    Santé reproductive : Les praticiennes plaident pour l'amélioration de leur statut    Double exposition autour du « Maroc de Doaud Aoulad-Syad »    Racisme : L'ONU veut passer le Maroc à la loupe    Mme Meriem Othmani, Présidente de l'INSAF, appelle à se mobiliser contre le travail des petites bonnes    Autonomisation des femmes. ACWA Power et ECOHZ s'engagent    Martin Scorsese, parrain officiel de la Cinémathèque marocaine    En vidéo – Turquie : 9 morts et 47 blessés dans un accident de TGV    CAN 2019 : L'Egypte en lice pour l'organisation    Le nouveau plan de la CGEM et de l'AMIC pour le financement des strartups    Publication de «La lettre de créance, apothéose de la vérité»    Coupe arabe des clubs champions : Le Raja souffre mais se qualifie pour les quarts de finale    Un manifeste en 7 mesures pour les droits de la femme    L'armée égyptienne annonce la mort de 27 "terroristes" dans le Sinaï    Nette amélioration recettes de la conservation foncière    Migrations    Coupe du Trône de saut d'obstacles : La finale de la 6è édition du 14 au 16 décembre au RCSE Dar Es Salam    Casablanca : Le festival du film arabe désormais sur la carte des événements marocains    Syrie.. Avertissement américain à l'égard de la Turquie    Accident de TGV en Turquie: au moins 7 morts et 46 blessés    Qatar hôte de la finale de la Supercoupe entre le Raja de Casablanca et l'Espérance de Tunis    Message de condoléances de SM le Roi au président français suite à la fusillade de Strasbourg    Venezuela: Les électeurs boycottent les urnes…    N° 1281 en kiosque : Le pacte de bonne espérance    Le groupe basque International Citrus Band présente son album "Latitudes"    Adoption des lois : Les députés mettent le paquet    Fondation BMCE Bank: 37 bacheliers des écoles Medersat.com primés    La BRVM d'Abidjan lance la 2ème cohorte de son Programme Elite, soutenu par la BVC    Le modèle marocain en matière de financement des agriculteurs présenté à Libreville    La qualité des produits du terroir marocain saluée au "SIAL Middle East 2018"    Divers Economie    Signature d'une convention pour la création d'une unité industrielle à Nador    La concurrence en Afrique est moins féroce qu'au Maroc    "Mbarek o masoud" Une pièce théâtrale interprétée par des détenus    Divers    Naissance au Brésil du premier bébé grâce à une greffe d'utérus    Rapport GermanWatch sur l'indice mondial des risques climatiques Le Maroc s'en tire à bon compte    Le sambo rejoint la famille olympique    Ligue des champions : Liverpool grâce à Salah    Guardiola soutient Sterling et appelle à combattre le racisme tous les jours    News    Juliette Binoche présidente du jury de la Berlinale    Le syrien Nabil Suleiman préside le jury du Festival international du film transsaharien de Zagora    Bouillon de culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Armistice : Le Maroc au premier rang
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 11 - 2018

Accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, SM le Roi prend part au centenaire de la Guerre mondiale
Participation royale au centenaire de la fin de la Grande Guerre. En effet, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, a pris part, dimanche à Paris, à la cérémonie internationale de commémoration du centenaire de l'Armistice du 11 novembre 1918. Une participation qui vient suite à une invitation du président de la République française, Emmanuel Macron. La présence du Souverain à cet événement d'envergure reflète l'amitié qui lie le Maroc et la France depuis plusieurs siècles. Elle rend également un hommage aux vaillants soldats marocains qui avaient combattu pour les idéaux de liberté et de paix pendant la Première Guerre mondiale.
Plus loin encore, la participation royale adresse un message fort à de la communauté internationale témoignant de l'engagement du Royaume en faveur de la paix et de la stabilité dans le monde, et de son action inlassable pour la promotion du multilatéralisme et la défense des valeurs universelles de démocratie, de liberté et d'égalité. Il faut dire que cette cérémonie se veut un devoir de mémoire pour se remémorer le sacrifice de tous les soldats ayant participé à la Grande Guerre, quels que soient leur drapeau, leur pays, leur foi, leur nationalité, pour le triomphe des idéaux universels. Dans ce sens, plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement, des représentants des institutions européennes, de l'Organisation des Nations Unies et de plusieurs autres organisations internationales ont été conviés à cette cérémonie qui sera suivie du Forum de Paris sur la paix, destiné à réaffirmer l'importance du multilatéralisme et de l'action collective pour construire l'avenir de l'humanité dans la paix.
Dans les détails, l'événement a eu lieu à l'Arc de Triomphe. La cérémonie a débuté par le salut aux porte-drapeaux, la revue des troupes, l'appel des soldats morts pour la France, l'exécution de la «sonnerie aux morts», en prélude à une minute de silence, puis l'interprétation de «La Marseillaise» par le Chœur de l'armée française. Au cours de ce cérémonial, le président de la République française a prononcé un discours dans lequel il a formé le vœu que le rassemblement d'aujourd'hui puisse ne pas être celui d'un jour, appelant à ce que «la fraternité nous amène le seul combat qui vaille, le combat de la paix, d'un monde meilleur», tout en saluant l'amitié entre les peuples. «L'Histoire menace parfois de reprendre son cours tragique et de compromettre notre espoir de paix.
Faisons le serment de placer la paix le plus haut que tout», a-t-il plaidé. Il a appelé, dans ce contexte, ses pairs à refuser «la fascination pour le repli, la violence et la domination», qui serait une erreur pour les générations futures. Aux chefs d'Etat, de gouvernement et aux hautes personnalités présentes, le président français a souligné : «Nous tous, en ce 11 novembre 2018, devons réaffirmer devant les peuples notre responsabilité de transmettre aux générations futures le monde dont les générations d'avant ont rêvé», appelant ses pairs à conjurer, ensemble, les menaces que sont le réchauffement climatique, la pauvreté et l'ignorance.
Soldats marocains à la Grande Guerre
La commémoration en ces jours en France du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale offre l'occasion de se remémorer les sacrifices consentis par les vaillants soldats marocains et de marquer un arrêt devant les épopées que les deux pays ont inscrites en lettres d'or dans les annales de leur histoire commune.
C'est là certainement un important travail de mémoire qu'il importe d'entretenir pour maintenir vivace le souvenir de ces hommes courageux qui ont fait don de leurs vies pour repousser le mal, défendre la dignité des hommes et faire triompher les valeurs communes de liberté, de démocratie et de justice.
Une conférence organisée récemment dans ce même contexte de la commémoration au siège de la prestigieuse Fondation Charles de Gaulle à Paris a offert, à cet égard, l'opportunité de rappeler la participation héroïque de quelque 40.000 Marocains à toutes les grandes batailles de cette guerre et le courage et la bravoure dont ceux-ci ont fait montre dans leur combat contre l'envahisseur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.