Le prétendu «intergroupe» du PE et les balivernes de l'APS    «Le contexte réglementaire a de nouveau frappé avec la Lydec»    16ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad rate le coche, la RSB refuse le cadeau gadiri et le MCO continue de presser    Sport équestre : Le concours national de saut d'obstacles s'invite à Béni Mellal    Coupe arabe Mohammed VI des clubs : L'OCS quitte la compétition la tête haute    Pros marocains d'Europe    Mais quelle mouche a piqué El Moutaraji    Tramway de Rabat: le nombre de passagers depuis sa mise en service    La DTFE dévoile le classement 2019 des banques IVT les plus actives sur le marché des BDT    Panique à bord d'un vol Oujda-Bruxelles (VIDEO)    Maroc Telecom signe une bonne année 2019    Le coronavirus pourrait avoir un impact négatif sur la croissance en 2020, selon le FMI    Huawei représente une menace pour l'Otan, selon Washington    Intelligence artificielle : l'UE va actualiser son logiciel    Le Burkina Faso décide d'ouvrir un consulat général à Dakhla    «Urgence climatique, les médias africains acteurs du changement»    Les professionnels africains du cuir créent leur corporation    Les Etats-Unis pourraient bloquer les ventes de moteurs GE-Safran à la Chine    Mohamed Benabdelkader inaugure le siège du tribunal de première instance de Tinghir    Coupe Mohammed VI des clubs : le Raja s'incline en Egypte au match aller    Virus : les Américains quittent le navire contaminé, le bilan grimpe en Chine    Etats-Unis: un « parrain de la désinformation » se joue des conservateurs    SIEL 2020 : Près de 500 000 visiteurs, selon Abyaba    Le livre d'art n'a pas le vent en poupe!    L'Agence Bayt Mal Alqods Acharif sensibilise les élèves aux "Couleurs d'Al Aqsa" au SIEL    Voici le nouveau directeur artistique du FIFM    Le Maroc dans l'opinion publique espagnole : Imaginaire, préjugés et stéréotypes    Al Jayl Al Akhdar projette l'agriculture marocaine en 2030    A Tata, l'éducation environnementale passe avant tout par celle des enseignants    Un lointain cousin du T-Rex découvert au Canada    De retour en Afrique du Sud, Miss Univers "inspire" les jeunes Noires    Deux romans de Loubna Serraj et Valérie Morales-Attias font escale au Salon du livre    La terre a tremblé dans plusieurs villes du Maroc, des répliques attendues    Trafic de drogue et de psychotropes : Arrestation à Tanger de deux Danois, objet d'avis de recherche internationaux    Point de vue : Campagne «Sois jeune, sois civique !»    Clôture de la 6ème édition du raid solidaire "Sahraouiya"    L'AS FAR sanctionnée de quatre matchs à huis clos    Ivanka Trump a encore parlé du Maroc    En Algérie, des milliers de personnes ont défilé à Kherrata, berceau de la contestation    Cameroun : 22 civils tués dans une nouvelle attaque    Voici le temps qu'il fera ce lundi    La police d'Agadir fait tomber un trafiquant de Chira    Un chauffe-eau défectueux fait 3 victimes à Fès    «Géopolitique d'un Roi»: Les liaisons incestueuses entre le Polisario et le terrorisme    La Tunisie dévoile son nouveau gouvernement    Faiblesse du taux de la production éditoriale marocaine en langue amazighe!    Le Maroc isole le polisario sur les scènes africaine et internationale    Dans son nouveau recueil : La nouvelle, tout un art chez Abdellah Baïda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Modernisation du secteur de la gestion des déchets ménagers : La réforme porte ses fruits
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 01 - 2019

Dans le cadre de la transition vers une économie verte et la contribution à la création de richesses et d'emplois, l'Etat a accordé une importance particulière à la valorisation des déchets.
Il a été procédé, dans ce sens, à la mise en place de centres de tri et de valorisation des déchets dans les décharges contrôlées existantes et dans les nouveaux Centres d'enfouissement et de valorisation des déchets (CEV). Une stratégie et un plan d'action national en matière de valorisation des déchets ont également été préparés pour structurer et organiser plusieurs filières relatives aux déchets. Citons dans ce sens les plastiques, les batteries usées, les déchets des équipements électriques et électroniques, les huiles et pneus usés, les huiles alimentaires usées, le papier et le carton usagés ainsi que le déchet de construction et de démolition. Un intérêt qui permettra, entre autres, d'assurer l'intégration et la promotion du secteur informel très actif dans ce domaine.
Déchets ménagers : 10 % recyclés
Le Programme national des déchets ménagers (PNDM) ambitionne de développer la filière de «tri-recyclage-valorisation», avec des actions pilotes de tri, pour atteindre un taux de 20 % du recyclage dont 10% réalisés à ce jour et la valorisation supplémentaire, sous différentes formes, d'au moins 30% des déchets générés à l'horizon 2022. Ce programme national vise à assurer la collecte et le nettoiement des déchets ménagers pour atteindre un taux de collecte professionnalisée (gestion déléguée) de 90% en 2022. La réforme engagée a déjà permis de réaliser un taux de collecte professionnalisée des déchets ménagers de 82,5%. Celle-ci a aussi permis d'augmenter le taux de mise en Centre d'enfouissement et de valorisation (CEV) pour atteindre 62,44% (3,91 millions de tonnes) des déchets ménagers produits, contre 10% avant 2008, en plus de la réalisation de 25 centres contrôlés et de la réhabilitation de 49 autres aléatoires.
2,03 milliards DH débloqués pour les projets à venir
La vision mise en place porte également sur la réhabilitation ou la fermeture de toutes les décharges existantes en 2022 ainsi que la généralisation des plans directeurs de gestion des déchets ménagers et assimilés pour toutes les préfectures et provinces de Royaume. En vue d'accélérer la cadence de la réalisation des programmes engagés, la tutelle a investi 2,03 milliards de dirhams pour cette nouvelle phase. 80 millions de dirhams de ce montant financeront la réhabilitation de 11 décharges aléatoires, notamment à Aghbala, Kenitra, Sidi Bennour, Azemour, Settat, Boujdour, Oued Souss, Berkane, Mdiq et Youssoufia. Parmi les projets en vue figure également la création de 14 centres d'enfouissement et de valorisation de déchets d'une valeur de 1,73 milliard de dirhams. De même, 12 nouveaux centres de recyclage seront créés à Mohammedia, Mdiq, Berkane, Figuig, Khouribga,
El Jadida, Safi, Ouarzazate, Nador, Agadir, Essaouira et Smara.
Les journées Coprod clôturées
Les journées de capitalisation du projet Coproduction de la propreté (COPROD) ont été clôturées récemment. Cette initiative qui émane de l'Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre du Maroc (AESVT) en partenariat avec le secrétariat d'Etat chargé du développement durable, le ministère de l'éducation nationale ainsi qu'avec la collaboration d'acteurs régionaux et locaux a permis d'atteindre des résultats probants. Ce projet pilote a contribué de manière efficiente à la promotion des systèmes de tri à la source et à la valorisation durable des déchets ménagers. Il a ciblé, en effet, près de 90 quartiers et 100 écoles dans 22 villes à l'échelle nationale. L'objectif étant d'améliorer l'état de propreté des espaces de vie des citoyens et des milieux naturels par la promotion d'un nouveau modèle de gestion des déchets. Ceci passe par l'adoption d'une approche participative avec les secteurs public et privé et les associations locales en vue de sensibiliser les citoyens aux problématiques environnementales et les dangers liés aux déchets ménagers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.