OCP : Le chiffre d'affaires grimpe de 20%    Seedorf : Le Maroc favori de la CAN    Hadji, 4e ballon d'Or du Maroc en Afrique    1998: retour des Lions pour une place au quart…    Immigration illégale et traite humaine : Arrestation à Asilah d'un ressortissant malien    A Sidi Moumen, inauguration royale d'un centre médical de proximité    Lahoucine Bardaouz, un talent pluriel    L'autre dans le cinéma    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Côte d'Ivoire : Atlantique Assurances, filiale de la BCP, lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton    Fiscalité. Les libéraux veulent reconstituer un front uni    RDC : Moïse Katumbi accueilli en héros national après son retour au bercail    7ème édition de l'opération Iftar Saem : P&G Maroc distribue plus de 250.000 ftours depuis 2013    Bouskoura : Trois ouvriers meurent par asphyxie dans un canal des eaux usées    La scène politique en deuil : Tayeb Bencheikh n'est plus    PAM. Crise autour du 4e congrès national    Etats-Unis : Quand un milliardaire diplômé rembourse les dettes étudiantes de toute sa promotion    Des nuits colorées et lumineuses à savourer au MMVI…    Education : Le ministère annonce une version actualisée de la méthode d'enseignement pour le primaire    Immobilier. Un faux départ en 2019    Le Maroc à Genève pour la 72ème Assemblée mondiale de la santé    L'enseignement supérieur passe au mode grève    Chronique Humour et Ramadan : Qu'Imam me suive…    Christchurch : L'auteur de l'attaque inculpé pour terrorisme    La réponse de Huawei à Google    Les Etats-Unis donnent un sursis de 3 mois à Huawei    Marrakech: La ville que les stars adorent!    Plus de 2,3 millions de passagers ont transité par les aéroports marocains en avril    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Donald Trump : Si Téhéran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    Kamal Daissaoui fait chevalier de l'ordre pour le progrès des sciences et de l'invention    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    Policy Center for the New South. De nouveaux locaux et une nouvelle dynamique    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Egypte : Le Comité d'organisation lance une billetterie en ligne    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Moncef Malzi lance «Taxi Bied» le 19 février au Megarama de Casablanca
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 07 - 02 - 2019

Co-scénarisé par l'acteur et metteur en scène Youssef Ait Mansour
Le réalisateur marocain Moncef Malzi sortira le 19 février au cinéma Megarama de Casablanca et le 20 février dans d'autres salles du Royaume son premier long-métrage intitulé «Taxi Bied» (Grand taxi). Les dates sont précisées par l'artiste Youssef Ait Mansour, qui a contribué au scénario du film aux côtés du réalisateur. «J'ai collaboré avec le cinéaste pour peaufiner son idée du film. Mon apport a consisté à structurer l'histoire de l'œuvre, notamment les personnages et l'intrigue», indique le co-scénariste.
Youssef Ait Mansour ne manque pas de s'exprimer sur le genre de l'œuvre cinématographique produite par Louzin Fim Industry. Il s'agit, selon ses dires, d'une «comédie dramatique d'aventure». Quant à l'intrigue, elle raconte, comme il le précise, le kidnapping d'un chauffeur de grand taxi et ses clients. Les faits étant commis par le dangereux trafiquant de drogue «Bouaaouina» et son réseau. Un incident auquel met fin par l'officier de police Saïd, avec l'aide des otages. A propos de sa collaboration avec Moncef Malzi, le coscénariste précise : «Le cinéaste m'a parlé de l'idée du kidnapping. Je lui ai proposé une structure avec des personnages et une intrigue. Après de longues discussions, nous nous sommes mis d'accord. Après quoi, l'écriture a commencé».
Mieux encore, cette contribution a une valeur ajoutée pour le parcours de Youssef Ait Mansour. «C'est un plus dans ma carrière d'acteur et de metteur en scène. C'est toujours un plaisir de raconter des histoires de la meilleure façon possible.
Le tout avec un dur labeur», estime le co-scénariste. Pour réaliser son film, Moncef Malzi qui indique sur les réseaux sociaux que cette œuvre trouve sa raison d'être dans les situations étranges auxquelles chacun fait face à bord d'un grand taxi, s'est entouré d'un casting de renom. Ainsi, le rôle du malfrat «Bouaaouina», un personnage ambigu selon la page Facebook officielle du film, est interprété par l'acteur Mohcine Malzi qui n'est autre que le frère du cinéaste. A son tour, l'actrice Sahar Seddiki, épouse du réalisateur, figure dans le casting de l'œuvre. Elle y joue le rôle de «Mounia» qui a, selon la même source, «son propre univers». Et ce n'est pas tout. «Ce film est mon premier nouveau-né artistique en tant que productrice », révèle-t-elle sur sa page officielle. De plus, cette actrice interprète, selon le réalisateur, la chanson du film.
Outre ces artistes, le casting comprend, entre autres, Anas El Baz qui, selon le réseau social du film, joue le rôle de «Said en mode action». A son tour, Mohamed El Khiari, qui se glisse dans la peau d'Allal, fait partie des personnages. «L'ensemble des personnages contribue aux faits», enchaîne la même source. Une équipe et expérience dont le cinéaste, qui a également réalisé un téléfilm, se félicite. La bande annonce officielle du long-métrage étant déjà conçue. Pour rappel, le film a été tourné à Casablanca, Rabat et Kénitra. A propos de ce tournage, la page officielle du film indique : «Une aventure exceptionnelle».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.