Ciment : Légère hausse des ventes à fin mai    Doctorat : L'UIC s'associe à ESC Clermont    Finance participative : Bank Al Yousr décortique les enjeux    Mauritanie : Le candidat du pouvoir remporte la présidentielle    Bac : Le taux de réussite en hausse de 20% à Casa-Settat    Washington s'apprête à sanctionner davantage l'Iran    Délais de paiement. Entreprises et établissements publics désormais contraints à la transparence    Festival Gnaoua et musiques du monde. Grande fête de la culture !    Le plan américain de paix par l'économie sera discuté à Bahreïn, sans les Palestiniens    "Comment est-ce possible ?", le coup de gueule d'Hervé Renard    L'école belge de Rabat met en place des programmes préparatoires aux tests d'admission    Nuit de liesse à Istanbul après la victoire de l'opposition    Groupe Al Omrane. Une nouvelle stratégie marketing pour les MRE    Marrakech. Une bande spécialisée dans le trafic de drogue démantelée    MAROC/PALESTINE : LAKJAA RAPPELLE LE SOUTIEN ENGAGE DE SM LE ROI MOHAMMED VI POUR LES PALESTINIENS, DIRECTION ET PEUPLE    Mauritanie: Cheikh El-Ghazouani revendique la victoire    De David Guetta à Kery James: retour sur le weekend de Mawazine    Clôture en apothéose de la fête de la musique "by Wecasablanca Festival"    Les Muwachahat andalouses et alépines résonnent dans le ciel de Fès    Une mosquée de Ceuta visée par des tirs    Violence à l'égard des femmes. L'enquête nationale décortiquée par les députés    25ème Festival de Fès des musiques sacrées du monde : Du gospel et flamenco pour marquer la fin    RAM : APRES NEW-YORK, MIAMI, WASHINGTON...AU TOUR DE BOSTON POUR DES VOLS DIRECTS    L'université Ibn Zohr en apothéose!    CAN 2019 : 120 millions de DH privent les Marocains des matchs des Lions de l'Atlas    Abdelhadi El Mouaziz remporte le 11è Trail international des cèdres    Ouverture de la 12è retraite du Conseil de Paix et de Sécurité de l'UA à Sekhirat    Le Maroc exprime sa satisfaction quant à la position constructive de la Barbade    Gouvernance spatiale et développement    Mawazine-2019: le duo Bigflo et Oli propulse le public vers « la lune »    BMW de nouveau transporteur officiel du Festival Mawazine    Immigration illégale : Six individus déférés devant le parquet à Larache    El Jadida : OCP Jorf Lasfar organise une caravane médicale    Le Maroc prend part au "Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée"    Festival de Fès, un bilan très satisfaisant pour la 25ème édition    Administration. Où en est le chantier de la déconcentration ?    Le Sénégal et l'Algérie prennent les rênes du Groupe C    Mohamed Aujjar s'informe du fonctionnement de la Cour de cassation hongroise    Edito : Excédent au Bac    Vif succès du tournoi de football organisé par Act4Community Jorf Lasfar    La politique migratoire de l'Espagne entre façade et réalité    Divers    Une victoire d'entrée pour les maîtres de céans    Marc Lamti, le plus jeune joueur de la compétition    Amine Harit : Au fond de moi, ça n'allait pas et je me mentais    Répression tous azimuts dans les camps de la honte    Enfin un prix pour l'enseignant inspirant    Affaire Khashoggi: la responsabilité du prince héritier est engagée…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara : Une quarantaine de pays africains en conclave à Marrakech
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 25 - 03 - 2019

Il s'agit d'une Conférence ministérielle africaine sur l'appui de l'UA au processus onusien
Le regards vont se tourner ce lundi vers Marrakech. En effet, la ville ocre va accueillir en ce début de semaine la Conférence ministérielle africaine sur l'appui de l'Union africaine au processus politique des Nations Unies sur le différend régional au sujet du Sahara marocain. Selon le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale (MAECI), cette conférence connaît la participation d'une quarantaine de pays africains, en provenance des cinq sous-régions du continent. Pour les responsables, l'événement vise à exprimer le soutien à la Decision Assembly/AU/Dec.693 (XXXI), adoptée lors du 31ème Sommet de l'UA, tenu les 1er et 2 juillet 2018 à Nouakchott (Mauritanie). Pour rappel, il s'agit d'une décision réaffirmant l'exclusivité des Nations Unies dans l'examen du différend régional au sujet du Sahara marocain. L'accueil de cette manifestation par le Royaume du Maroc n'est pas fortuit.
Dans ce sens, la tenue de cette conférence s'inscrit dans la vision sage et éclairée des Etats africains en vue du renforcement de l'unité du continent et du rejet de toute tentative de le dévier de ses priorités urgentes en matière de développement humain durable, d'intégration régionale et de prospérité de ses citoyens. La participation d'un grand nombre de pays africains à cet événement peut ainsi être interprétée comme un message clair adressé aux séparatistes et à leurs soutiens sur le continent de plus en plus isolés. C'est le cas notamment pour l'Afrique du Sud qui multiplie des positions et des initiatives pour le moins hostiles vis-à-vis du Maroc. Pretoria avait décidé d'organiser une rencontre de soutien aux séparatistes ce lundi.
C'est d'ailleurs pour cette raison que la réunion de Marrakech est fortement symbolique. A un moment où une bonne partie des pays africains appuie le processus onusien, d'autres, nettement moins nombreux, espèrent par leurs agissements empiéter sur le rôle de l'Organisation des Nations Unies (ONU), son secrétaire général ainsi que son envoyé personnel pour le Sahara. A noter que ces développements arrivent alors que la table ronde Genève II vient d'être clôturée. Organisé sous la houlette de l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara marocain, Horst Köhler, l'événement avait réuni les parties concernées. A la fin de cette deuxième table ronde, Köhler avait exprimé son intention d'organiser une troisième table ronde selon le même format. Dans un communiqué lu devant la presse, M. Köhler a rappelé qu'à son invitation, des délégations du Maroc, de l'Algérie, du polisario et de la Mauritanie ont pris part à une seconde table ronde, les 21 et 22 mars près de Genève, conformément à la résolution 2440 du Conseil de sécurité. Les délégations, a affirmé M. Köhler, ont salué le nouvel élan impulsé par la première table ronde en décembre de l'année dernière, et se sont engagées à continuer à adhérer au processus de manière sérieuse et respectueuse. Les délégations, a-t-il ajouté, ont convenu de la nécessité de renforcer davantage la confiance (voir encadré).
Vers Genève III
L'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara marocain, Horst Köhler, a exprimé, vendredi dernier, son intention d'organiser une troisième table ronde selon le même format. Dans un communiqué qu'il a lu devant la presse, M. Köhler a affirmé que les délégations «se sont engagées courtoisement et ouvertement et dans une atmosphère de respect mutuel».
M. Köhler a indiqué que les délégations ont eu des discussions approfondies sur les moyens à même de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable à la question du Sahara, «une solution réaliste, pragmatique, durable, basée sur le compromis, juste et viable», conformément aux dispositions de la dernière résolution 2440 du Conseil de sécurité. A cet égard, «elles ont convenu de poursuivre les discussions afin d'identifier des éléments de convergence», a-t-il affirmé, ajoutant qu'il y a eu «consensus qu'une solution à la question du Sahara bénéficiera à l'ensemble du Maghreb». Les délégations, a-t-il relevé, reconnaissent que la région a une responsabilité particulière pour contribuer à parvenir à une solution, avant de conclure qu'elles «ont accueilli favorablement l'intention de l'envoyé personnel de les inviter de nouveau à une rencontre selon le même format».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.