Mur à Sebta. Vox se fait remonter les bretelles par le PP    Heetch Maroc propose à ses partenaires le statut d'auto-entrepreneur    Avis Locafinance développe et modernise son réseau commercial    Guaido poursuivi pour ses liens présumés avec des narco-trafiquants    Meknès. Le Barbe et l'Arabe-Barbe à l'honneur    Maroc-France. Appel à projet pour l'enseignement des soft skills à l'université    Moga Festival ou l'avant-garde de la musique électronique    Quel gouvernement pour le PLF 2020?    Incendies: Fermeture de milliers d'écoles en Indonésie et en Malaisie    « Risque très réel » d'un Brexit sans accord, l'UE appelle à négocier sérieusement    Sahara : A quoi joue l'Espagne ?    Le Professeur Rachid Yazami reçoit à Paris le Prix de l'Investisseur arabe    FRMF : Les rapports moral et financier approuvés par l'AGO    La « Cour suprême » de Facebook pourra annuler les décisions de Mark Zuckerberg    Cour des comptes : la réaction virulente de Tamek    Aéroport Mohammed V : Inauguration d'un espace arrivée dédié aux nationaux    Tourisme : Marrakech et Agadir totalisent plus de la moitié des nuitées à fin juillet !    Le Maroc invité d'honneur du festival d'Helsinki de la musique sacrée    Météo: le temps qu'il fera ce mercredi    La performance de la Bourse de Casablanca quasi stable    Concentration des recettes fiscales sur un nombre limité de contribuables    Le Sénégal réitère son soutien à la marocanité du Sahara    Revanche Atlético-Juventus : Retrouvailles Félix-Ronaldo    Le PSG sans Mbappé et Cavani et le Real sans Marcelo    Habib El Malki reçoit une délégation de diplomates accréditées en Australie    Innovation et technologie agricoles, clés de la réduction de la pauvreté    Le guide suprême iranien exclut toute négociation avec les Etats-Unis    Divers    Bolton, un va-t-en-guerre finalement incompatible avec le trumpisme    Brad Pitt parle d'apesanteur et de corne des pieds avec un astronaute    Coup d'envoie de la 4ème Semaine du cinéma marocain en Côte d'Ivoire    La Maison de la poésie de Tétouan entame sa saison culturelle par une nuit de la poésie    Bouillon de culture    Tunisie : Kais Saied et Nabil Karoui au second tour de la présidentielle anticipée    Arbitrage, corruption à la CAF, rapport financier... Tout sur l'Assemblée générale de la FRMF    Maroc – Royaume-Uni : Bourita évoque un accord commercial post-Brexit « dans les plus brefs délais »    Agadir : Pour un meurtre, un chauffeur clandestin condamné à 20 ans de réclusion criminelle    Sebta et Melilia. Les parlementaires de Vox veulent ériger un mur    Terrorisme: La CEDEAO mobilise un milliard de dollars    Mariage des mineures. Le verdict du CESE attendu demain    Ligue des champions: Raja et Wydad proches de la phase de poules    Marrakech, Oasis des plus grands Djs du monde    Attribution du dépôt légal à plus de 4.300 ouvrages au cours des 8 premiers mois    Marrakech à l'heure de l'Oriental Fashion Show    La demande de liberté provisoire de Hajar Raissouni examinée jeudi    Journée mondiale de l'arthrose    Ligue des champions : Liverpool rêve d'Istanbul et les clubs français d'exploit    Réinsertion des détenus : Un slogan alléchant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La journée internationale de la biodiversité célébrée mercredi à Rabat : Pour l'appropriation de la biodiversité par les citoyens
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 05 - 2019

Le Maroc fait partie des 25 premiers pays qui ont réussi à renverser la déforestation. Quant à la dégradation des zones humides, le pays est passé de 5 à 24 zones classées sites Ramsar.
Il n'est pas seulement question de célébrer la journée internationale de la biodiversité mais d'inciter, selon Nezha El Ouafi, les citoyens, le secteur privé et la société civile à «s'approprier» cette notion. Un appel qu'elle a lancé mercredi à Rabat lors de la célébration, en collaboration avec la GIZ et d'autres partenaires, de cette journée qui coïncide avec le 22 mai de chaque année. Pour la secrétaire d'Etat chargée du développement durable, cette appropriation doit être faite pour «un projet de développement durable au Maroc».
Aussi, la biodiversité est, selon ses dires, liée à la problématique de développement. Mme El Ouafi évoque également le rapport international consacré par l'ONU à la biodiversité qui attire l'attention sur une situation alarmante. « Au Maroc, nous travaillons sur un débat avec le secteur privé et la société civile pour une loi-cadre sur la biodiversité», ajoute-t-elle. Mieux encore, son département travaille, comme elle le précise, sur des « projets pratiques » avec l'apport de la Banque mondiale à l'Oriental.
Ceux-ci sont destinés à l'évaluation, la protection, la valorisation de la gestion intégrée de la zone de l'Oriental. «L'objectif étant de créer un écosystème de valorisation», explicite-t-elle. De plus, le secrétariat d'Etat travaille, selon Mme El Ouafi, sur les régions de Rabat-Salé-Kénitra et de Beni Mellal-Khénifra pour être des régions de «valorisation de services de biodiversité». «Les études sont en cours», détaille-t-elle. Aussi, le département chargé du développement durable mène une réflexion sur la création d'un observatoire national de la biodiversité.
Présent également à l'événement, Abdeladim El Hafi, haut commissaire aux eaux et forêts, estime que cette célébration est censée être destinée à mesurer les efforts déployés au Maroc et de par le monde où «la tendance est à l'érosion accélérée de la biodiversité». Dans le Royaume, il existe, comme il le précise, 40 écosystèmes naturels. «Il est nécessaire de revenir vers des approches thématiques qui prennent les territoires comme unités», enchaîne-t-il. M. El Hafi se félicite par l'occasion de la reconstitution de l'habitat. «Les espèces et l'habitat sont liés», détaille-t-il. Le haut commissaire précise par l'occasion que le Maroc fait partie des 25 premiers pays qui ont réussi à renverser la déforestation. A propos de la dégradation des zones humides, il indique que le pays est passé de 5 à 24 zones classées sites Ramsar. De plus, 14 zones viennent d'être approuvées. Quant aux espèces, le Maroc a l'un des 1ers stocks mondiaux en antilopes sahariens et dispose de 2.500 gazelles entre autres.
Pour rappel, cette journée, célébrée en partenariat avec la FAO et le PNUD, a été marquée par la signature d'une convention entre le secrétariat d'Etat et l'institut scientifique de l'Université Mohammed V et pour faciliter les échanges autour de la protection de l'environnement et des ressources naturelles sur 5 ans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.