Bras de fer autour de Mellilia    La HACA sévit contre les dérapages : Carton rouge pour Radio Mars    Projet de loi organique sur la grève. L'impasse !    Procédure pénale. Aujjar livre sa copie    Sacré Maroc (12)    Habib El Malki invité à participer à la réunion de l'Assemblée parlementaire du Commonwealth    Le premier vice-président de la Chambre des conseillers décoré    Le Maroc primé à Libreville pour ses efforts en faveur de l'autonomisation de la femme    Maroc : 74% des ménages équipés en accès internet    Compact II : La CGEM et le MCA-Morocco main dans la main    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: Les chiffres montrent une nouvelle piste pour l'inclusion    Trésor: 4,6 milliards de DH de dividendes à fin juin    Al Omrane et le CNRST s'allient pour promouvoir la recherche en matière d'habitat    Commission des investissements : 9 projets à l'étude pour 5 MMDH    Hausse historique de 26,54% :Transport aérien : Plus de deux millions de passagers en juin    Les aviculteurs font leur bilan dans le cadre du Plan Maroc Vert    Trump se défend de tout racisme, silence des leaders républicains    Ursula von der Leyen verdit son discours pour convaincre le Parlement européen    La géopolitique du Maroc dans un nouvel ordre mondial en crise    L'Egypte expulse des supporters algériens après la demi-finale de la CAN    Au moins 180 morts de la mousson en Asie du Sud    Une délégation d'éminents hommes d'affaires africains en visite au Maroc    PSA augmente de 4,7% sa part de marché au Maroc    France. 282 personnes interpellées après la victoire de l'Algérie    L'organisation des Jeux Africains est un défi pour le Maroc, dixit Talbi Alami    Achraf Bencherki rejoint le Zamalek    La décision du TAS avant la fin du mois en cours    La FRMF dément la démission de Hervé Renard    Karaté. Le Maroc champion d'Afrique    L'Algérie mobilise 28 avions pour la finale    Un ancien footballeur sud-africain tué par balles    Football marocain : Les vraies questions à poser sur ce sport-passion    La loi-cadre de l'enseignement adoptée en commission parlementaire    Des braqueurs de camions sous les verrous    La plage Ba Kassem à Tanger hisse le Pavillon bleu pour la septième année consécutive    Lutte contre le sida en 2018: Ombres et lumière    Enquête L'Economiste-Sunergia/Petits équipements collectifs: A 33 contre 28, les jeux arrivent devant les espaces verts    Résultats du Bac: Nouveau record!    Le Groupe scolaire Jacques Chirac homologué    Rendez-vous, ce soir, avec l'éclipse lunaire    Fès : Plaidoyer pour la promotion de la diversité culturelle    Il était une fois Hassan Megri    L'actrice Lashana Lynch va devenir l'agent 007 mais James Bond reste un homme    De l'urgence d'un plan «Maroc Culture»    The «Morocco Corner» s'invite chez les Vikings    Vers la création d'une Caisse sociale pour les auteurs    Farid Chamekh : "Il faut s'inspirer de tout, sans plagier bien sûr"    Le Maroc, invité d'honneur de la Foire internationale du livre de Bruxelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Melkisation des terres collectives – Aziz Akhannouch : «Une vraie révolution»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 27 - 06 - 2019

La melkisation de 80% des 67.000 hectares de terres collectives prévus dans le cadre de cette opération pilote a nécessité une durée de traitement de 14 mois.
C'est le bout du tunnel pour les soulalyates. L'opération pilote de «melkisation» (appropriation) de ces terres collectives a été officiellement lancée mercredi à Rabat. «Ce que nous vivons est une rupture par rapport au passé de la gestion des terres collectives», exalte Aziz Akhannouch lors de ce lancement. Le ministre de l'agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts précise également que cette initiative porte sur «près de 67.000 hectares, au profit de 30.000 agriculteurs bénéficiaires». Pour l'heure, cette démarche, qui répond aux Hautes orientations royales, est entreprise dès le mois courant au niveau des périmètres d'irrigation du Gharb et du Haouz.
Mobilisation d'un million d'hectares
Cette initiative est, selon M. Akhannouch, un chantier qui intervient dans le cadre de la nouvelle stratégie agricole à travers la mobilisation «d'un million d'hectares de terres collectives au profit des ayants droit». Le ministre conduit de plus des indicateurs chiffrés. Comme il le détaille, la melkisation de 80% des 67.000 hectares de terres collectives prévus dans le cadre de cette opération pilote a nécessité une durée de traitement de 14 mois. «Là où auparavant ce type de procédure nécessitait entre 5 et 7 ans. Les 20% restants seront traités dans un délai de 3 mois», ajoute-t-il. Selon ses dires, ces délais écourtés sont l'œuvre de plusieurs intervenants dont la conservation foncière qui a identifié des terres pour assainissement de celles-ci in fine.
Un modèle à produire dans tout le Royaume
«Aujourd'hui, nous sommes parvenus à trouver un modèle efficace qu'il est possible de déployer au niveau de tout le Royaume», poursuit M. Akhannouch. L'orateur conduit également un autre chiffre. «En l'espace de 4 ans, nous sommes passés d'un rythme de production des titres fonciers des terres collectives de 24.000 par an à 130.000 par an aujourd'hui!», avance-t-il. Le ministre rappelle, par l'occasion, que les terres collectives s'étendent sur une superficie d'environ 15 millions d'hectares, dont près de 2 millions sont des terres de culture, réparties selon leur situation géographique entre zones bour (1,63 million d'hectares) et périmètres irrigués (370.000 ha). Il rappelle également que le lancement de cette opération s'inscrit dans le cadre du programme de coopération «Compact II» conclu entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le Millennium Challenge Corporation (MCC). Un programme qui vise entre autres l'amélioration de la productivité du foncier.
12 millions d'ayants droit
De son côté, Noureddine Boutayeb, ministre délégué auprès du ministre de l'intérieur, estime que ces terres collectives ont non seulement une dimension financière mais aussi humaine. «Ce sont 12 millions d'ayants droit qui vivent sur ces terres», précise-t-il. Dans le cadre de cette opération, ce sont, selon ses dires, «31.000 ayants droit qui bénéficieront de l'appropriation à titre gracieux». Il rappelle également qu'un accord a été signé en juillet 2018 entre divers intervenants à cette opération qui se distingue par «une procédure innovante en mise en œuvre à travers la consolidation des capacités, la formation aux techniques de productivité et l'alphabétisation des ayants droit en créant de l'emploi».
De l'efficacité et la durabilité
«L'efficacité et la durabilité. Ce sont les rôles de la MCA», souligne Abdelghani Lakhdar, directeur général de l'agence Millennium Challenge Account (MCA)- Maroc, qui précise que cette opération fait partie du projet foncier rural du Compact II.
Selon ses dires, le lancement de cette melkisation a abouti après un processus préparatoire de mobilisation. Pour M. Lakhdar, qui remercie d'autres partenaires dont l'Agence nationale de lutte contre l'analphabétisme, cette opération pilote à caractère national, en phase opérationnelle, est aussi un projet de développement.
«L'objectif étant d'insuffler une dynamique de développement à travers l'accroissement des investissements agricoles», enchaîne-t-il en exprimant le souhait de faire de cette opération un modèle pour d'autres zones.
De plus, cette melkisation se veut, selon ses dires, d'offrir de plus des mesures d'accompagnement, notamment la facilitation de l'accès au financement et l'autonomisation pour les bénéficiaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.