Coronavirus : 1.021 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 27.217 cas cumulés au mardi 4 août, 18 heures    Discours du Trône : début d'opérationnalisation    Covid-19 : le Vietnam attaqué par une souche encore plus virulente    Des mesures plus restrictives pour Tanger-Asilah et Fès dès demain à 20h    Coronavirus: la situation s'aggrave à Casa-Settat avec plus de 400 nouveaux cas    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    Hôtellerie : Accor compte supprimer 1.000 emplois dans le monde    France/Covid-19: Macron annonce une nouvelle mesure    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    Le Discours de la clarté et de l'espérance    Le vol de la honte!    Entretien avec Omar Menzhi, expert en épidémiologie    Fortes chaleurs: Soyons vigilants    Casablanca: le personnel médical exprime son rejet de la décision d'Aït Taleb    Football: La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Officiel : Wail Sadaoui rejoint le Raja    Belhanda sur les pas d'Amrabat?    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Biélorussie: Svetlana Tsikhanovskaia en passe de détrôner Loukachenko    Les charges communes sont loin d'être des charges exceptionnelles    Accident d'Agadir: ce que l'on sait    Une transaction sur 50 est frauduleuse    Message d'Antonio Guterres au roi Mohammed VI    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Approvisionnement en eau potable à Demnate: L'ONEE s'explique    Les répercussions de la Covid-19 sur les banques marocaines    Gestion de la crise sanitaire : Le rôle des collectivités territoriales au cœur du débat    L'application TikTok sera bannie aux Etats-Unis si...    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    Hypertension artérielle : Faites de l'exercice !    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Aggravation du déficit commercial en 2019    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    C1, C3, C1 dames, L1... Top départ d'un mois d'août fou de foot    Le Raja met la pression sur le WAC    Le surf à l'ère du coronavirus    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Amitabh Bachchan, légende de Bollywood, est sorti de l'hôpital    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





UNFPA : La santé des femmes à l'heure de la Covid-19 mise en lumière
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 13 - 07 - 2020

A l'occasion de la journée mondiale de la population
Le Fonds des Nations Unies pour la Population au Maroc (UNFPA) se mobilise pour la protection de la santé des femmes en cette période de crise sanitaire. C'est dans ce sens qu'elle lance à partir de ce 13 juillet, à l'occasion de la journée mondiale de la population, une semaine de célébration sous le thème «Ralentir la propagation de la Covid-19 : comment protéger la santé et les droits des femmes et des filles à l'heure actuelle».
Selon les initiateurs, l'événement sera marqué par l'organisation de rencontres virtuelles sur les plateformes sociales ouvertes aux publics intéressés, dans le respect des règles de distanciation physique. «Une participation de haut niveau du ministère de la solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille, du ministère de la culture, de la jeunesse et des sports et du ministère de la santé permettra d'enrichir le débat national. Des acteurs de la société civile et défenseurs des droits, des organisations de jeunesse, des médias, des influenceurs et des acteurs du milieu des affaires prendront part activement à ce débat en vue d'activer la sensibilisation sur les besoins et les vulnérabilités des femmes et des filles pendant la pandémie», indique-t-on. Outre les célébrations au niveau central, cette année sera marquée, selon l'UNFPA, par une première célébration au niveau régional. «Cette dernière se fera au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et abordera deux thématiques majeures : à savoir le retour au travail des femmes et des jeunes en situation de vulnérabilité et la migration et droits humains, face à la pandémie de Covid-19», explique-t-on. Il faut dire que ces rencontres nationales et régionales se feront en ligne avec la nouvelle série de discussions mondiales lancée par le siège de UNFPA avec des leaders et des personnes d'influence à l'échelle internationale portant sur les objectifs transformateurs et au-delà. Ces discussions visent à maintenir la dynamique suscitée par le Sommet de Nairobi en ce qui concerne la réalisation des Objectifs de développement durable d'ici 2030.
Ceci étant, la pandémie continue d'avoir de lourdes répercussions dans le monde entier. Dans ce contexte difficile, les femmes souffrent plus sévèrement de l'impact de cette crise sur les économies et sur la continuité des services sociaux essentiels. «Travaillant pour la plupart dans l'économie informelle, les femmes se sont exposées au risque accru de la pauvreté. Elles seraient par ailleurs des millions dans le monde à se retrouver dans l'impossibilité d'accéder aux services de santé essentiels comme la planification familiale et les soins de santé maternelle», reconnaît l'UNFPA, en notant que «les mesures de confinement auraient aussi mis des dizaines de millions d'entre elles face à la violence basée sur le genre.
La crise de Covid-19 a montré que les communautés marginalisées sont encore plus durement touchées par la pandémie, ce qui creuse les inégalités et menace de compromettre les efforts visant à ne laisser personne de côté».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.