Royaume du Maroc Un horizon vertical    CHAN : La RDC bénéficiaire de la 1ère journée du groupe « B »    Exercice naval conjoint entre la Marine Royale et l'US Navy    Bernard Casoni, nouvel entraîneur du MCO    Manifestation sportive au sein de l'UH2C pour inciter les jeunes à pratiquer le sport    Evolution du coronavirus au Maroc : 806 nouveaux cas, 459.671 au total, dimanche 17 janvier 2021 à 18 heures    Notre objectif est de retarder l' arrivée au Maroc de la nouvelle souche de la Covid-19 et de limiter sa propagation    Le rêve ou l'illusion sont forcément de l'autre côté    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Les employés du Groupe Sentissi en visite au passage d'El Guergarat    L'Opinion : Susciter l'adhésion des sceptiques    Achraf Hakimi vendu à crédit par le Réal, l'Inter en défaut de paiement !    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    3è réunion de la Commission nationale du suivi et de l'accompagnement    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces Sud    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira au large de cap spartel    Agadir, à l'aune de génération de réformes!    WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Azilal : campagne de chirurgie générale au profit des zones touchées par la vague de froid    Mondial de Handball : Face aux Islandais, dernière chance pour les Marocains, mais... difficile !    Fusion : PSA et FCA officiellement unis    Maroc : l'Ukraine pourrait détrôner la France comme premier fournisseur de blé    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Biden promet une série de décrets dès mercredi    Confessions dominicales : Témoignage édifiant en réponse aux chantres du défaitisme    La jeunesse partisane appelle au renforcement de sa représentation politique    L'Agence marocaine antidopage tient à Rabat son premier conseil d'administration    Officiel: le Maroc désigné pays-hôte    Ronaldo: «Le Real a eu tort de laisser partir Hakimi»    Défis et perspectives de l'aménagement territorial post Covid-19    Agriculture-Pluies: l'année s'annonce prometteuse    Marc Thépot, une nouvelle vie    Vient de paraître : «Le Secret de la lettre» de Mohammed Ennaji    Les temps sont durs pour Mohamed Ismaïl!    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    Bank Of Africa veut cofinancer l'investissement chinois en Afrique    La situation politique et sociale en Algérie est "désastreuse"    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    UGTM : Moulay Brahim El Othmani nouveau président du Conseil d'administration de la MGPAP    Covid-19 : 1 million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées en Serbie    e-commerce : la Covid-19 dope le marché en 2020    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pacte pour la relance économique et l'emploi : Près d'une vingtaine d'engagements pris par le Patronat
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 07 - 08 - 2020

Ils sont au total 17 engagements formulés par la Confédération générale du Maroc (CGEM) dans le cadre du Pacte pour la relance économique et l'emploi.
Les dispositions prises tendent, en effet, à accompagner la reprise de l'activité économique et à préparer les conditions de relance. A cet effet, le patronat s'engage à respecter les règles sanitaires (gestes barrières, et normes par nature d'activité) et les emplois, en maintenant un niveau supérieur ou égal à 80% des emplois stables par rapport à la déclaration CNSS du mois de février 2020, ainsi qu'en faisant bénéficier les travailleurs non déclarés du régime de couverture sociale de la CNSS. La CGEM œuvrera, par ailleurs, à la formalisation et à la lutte contre les pratiques de l'informel, la contrebande et la sous-facturation à l'importation. Le patronat proposera, dans le cadre du pacte, des projets, nouveaux ou existants, structurés et économiquement viables mettant à contribution une expertise avérée dans les différents secteurs à relancer, favorisant l'emploi, l'innovation et participant à la diversification de la chaîne de valeur desdits secteurs.
Pour réduire les dettes interentreprises, le secteur privé réservera au moins 50 % des crédits mobilisés dans le cadre de « Damane Relance » et « Relance TPE », et en priorisant en particulier les autoentrepreneurs, les TPE et les PME. Dans ce sens, un mécanisme assurant la traçabilité et le reporting devrait être mis en place. La CGEM veillera, en outre, au respect des dispositions législatives et réglementaires en vigueur en matière fiscale, sociale et environnementale ainsi qu'au respect des délais réglementaires pour s'acquitter des déclarations fiscales.
La Confédération agira, également, pour : renforcer les fonds propres des entreprises sous-capitalisées, encourager les produits finis ou intermédiaires, à fort contenu local, valoriser le produit local, le « made in Morocco » et favoriser la culture industrielle.
Aussi, la CGEM appréhendera les opportunités offertes par le digital et veillera au respect du code de bonnes pratiques de gouvernance d'entreprise, notamment la transparence et la qualité de l'information financière.
Le patronat s'engagera, en outre, sur l'exemplarité, la bonne gouvernance et la transparence sur l'ensemble de la chaîne de valeur. Il mettre en place des programmes de formation continue pour les employés, contribuera à l'amélioration de l'adéquation formation-emploi en participant à la formalisation des besoins en métiers et compétences et participera à l'effort de veille, d'observation de l'activité et d'intelligence économique à travers la remontée fiable et périodique d'informations terrain.
En parallèle, le secteur bancaire s'engage, pour sa part, à distribuer de manière fluide les outils d'intervention de l'Etat et contribuer activement à la relance du programme « Intelaka ».
Rappelons qu'à travers ce Pacte scellé, l'Etat, les entreprises et les banques anticipent la sortie de crise. L'accord conclu, jeudi 6 août lors de la 9eme réunion du Comité de veille économique (CVE) est venu répondre à un enjeu de taille : celui d'aider au redémarrage de la machine économique et de mobiliser les ressources nécessaires. A travers ce pacte, les trois parties s'engagent à garantir les conditions optimales d'une relance vigoureuse de l'économie nationale. Ce pacte a été élaboré selon une approche globale et intégrée qui tient compte des spécificités de chaque secteur notamment ceux le plus impactés par la crise sanitaire. Ces mesures sectorielles spécifiques feront l'objet de contrats et de conventions qui seront signés avec les fédérations concernées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.