Mais que veulent les caporaux généraux algériens ?    Le spectre d'une scission plane sur le parti d'Abderrahim Bouabid    Mort de l'ex-président algérien par intérim Abdelkader Bensalah : les condoléances du roi Mohammed VI    Le président de la FMPS appelle à l'ouverture urgente de salles de sport    Affaire Abdelwahab Belfkih : la thèse du suicide confirmée par une expertise    Eruptions volcaniques aux Canaries : Vrai ou faux risque Tsunamique sur le littoral Atlantique ?    Botola Pro D1 / MAS-FUS (1-1) : Un nul qui ne satisfait aucune partie    La faillite d'Evergrande fait planer l'ombre d'une nouvelle crise financière systémique    Nucléaire : Le Maroc pour des réponses efficaces aux menaces mondiales de la prolifération    Archéologie. Une nouvelle espèce de dinosaure découverte au Maroc    Rentrée culturelle de la FNM : la photographie artistique à l'honneur    Les Forces Royales Air s'entraînent sur des hélicoptères APACHE    Mohamed El Bouhmadi et Lamia Tazi élus à tête de la FMIIP    Covid-18 au Maroc : 1 620 nouveaux cas et 26 morts    Semaine de la Francophonie Scientifique: le Maroc participe à la 1ère édition    Guerre mondiale économique. Les Etats adoptent de nouvelles postures [Par Mehdi Hijaouy]    Sécurité alimentaire: défi majeur pour les dirigeants des entreprises agroalimentaires    Abdelouafi Laftit appelle au contrôle du compte administratif des collectivités territoriales avant la passation des pouvoirs    Quelque 800 migrants morts en route pour les Canaries en huit mois    World Benchmarking Alliance. Le Groupe OCP classé 4ème mondial    Le Maroc et l'Espagne évitent une tentative d'entrée de 400 immigrés    Promotion du sport : la MDJS innove    Festival : Ciné-Université fait son grand retour !    Sinopharm : Quatre millions de doses reçues ce vendredi    Soutenir les pme pour créer plus d'emplois    Le département d'etat Américain reçoit à Washington une délégation Marocaine de haut niveau    Sara Daif, vice-championne de l'arab reading challenge 2020    La Banque soutient la 2ème édition de l'appel à projets dédié à la création et la production du spectacle vivant    Mondiaux de cyclisme sur route: L'édition 2025 au Rwanda    Usage légal du cannabis : l'Agence nationale sur les rails    Botola Pro D1 : Ce vendredi, MAS-FUS mais surtout RCA-JSS en ouverture de la troisième journée    Une première africaine et arabe : Le Maroc en quarts de finale de la Coupe du monde de futsal    Raja de Casablanca-Jeunesse sportive Salmi, attraction de la 3ème journée    L'OMS recommande officiellement un troisième traitement contre le Covid-19    Agadir. Aziz Akhannouch élu président du conseil communal    Auto Hall. Un résultat net consolidé en forte hausse au premier semestre    Tramway Rabat-Salé: partenariat pour la mise en œuvre de solutions de performance énergétique    Rabat. Asmae Rhlalou élue à la tête du Conseil de la ville    Algérie: Quatre ans de prison pour atteinte au moral de l'armée !    Internet fixe : Orange, le plus "speed" au Maroc !    Projet d'attentat d'un groupe néonazi en France : cinq personnes en garde à vue    Maroc-USA : Exercices militaires conjoints liés à la prévention des catastrophes    Le leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont interpellé en Italie    Le MCO s'incline à domicile face à l'AS FAR    Hommage à feu Noureddine Sail, figure incontournable de la scène culturelle marocaine    L'Oriental Fashion Show sur le podium    Festival du cinéma d'Alexandrie: le film «La dernière vague» de Mustapha Farmati présent à la compétition des courts métrages    Entretien avec Omar Mahfoudi, artiste plasticien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les appels du pied de Fathallah Arsalane
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 08 - 06 - 2005

Le porte-parole d'Al Adl Wal Ihssane tient des propos qui sentent l'amertume. Tout en soutenant les dernières déclarations de la fille de Cheikh Abdesslam Yassine, il appelle à une révision de la position des autorités marocaines à l'égard de l'association.
Dans un entretien accordé à ALM, le porte-parole d'Al Adl Wal Ihssane, Fathallah Arsalane, a souligné que "les autorités marocaines ainsi que les farouches adversaires de la Jamaâ vont s'empresser de renouer le dialogue avec Al Adl Wal Ihssane dès que les Etats-Unis d'Amérique et les pays européens exigeront de traiter avec des islamistes modérés". Ceci montre que les grandes puissances, essentiellement de l'Oncle Sam, suivent de très près les différentes tendances politiques au Maroc et entretiennent même des rapports étroits avec certaines d'entre elles.
En tout cas, Fathallah Arsalane semble "regretter" que les dirigeants marocains ne prennent pas eux-mêmes l'initiative de dialoguer avec la Jamaâ dont il est le porte-parole, avant que des signaux ne leur parviennent d'outre-mer.
Sur ce même registre, il a rappelé qu'à la veille du 11 septembre, "les plus farouches adversaires de la Jamaâ, ayant compris que le poids d'Al Adl Wal Ihssane ne faisait qu'augmenter, ont commencé à faire preuve de flexibilité à notre égard". Mais juste après les attentats de New York et le déclenchement de la guerre contre le terrorisme, "ces mêmes personnes nous ont tourné le dos", a expliqué le porte-parole de la Jamaâ. Et d'ajouter : "Nos interlocuteurs doivent être convaincus par le dialogue et ses bien faits pour le développement du pays".
La Jamaâ promet même de faire des concessions. "Si nous, à la Jamaâ, sommes contre l'unilatéralisme, nous devons également accepter les avis contraires et les débattre".
Fathallah Arsalane a également exprimé l'entière solidarité de la Jamaâ avec Nadia Yassine, la fille du guide spirituel Abdessalam Yassine. Pour Fathallah Arsalane, les propos tenus par Nadia Yassine dans l'interview qu'elle a accordé à l'hebdomadaire Al Ousbouiya Al Jadida "ne constituent aucune nouveauté par rapport aux positions affichées déjà par la Jamaâ depuis sa création et développées par le guide spirituel dans ses nombreux ouvrages et écrits".
En revanche, ce qui semble déranger Fathallah Arsalane c'est "la dualité des critères" qui sévit à l'égard d'Al Adl Wal Ihssane. En termes clairs, la Jamaâ reproche aux autorités marocaines "la politique de deux poids, deux mesures" dont elle se dit "victime depuis plusieurs années".
Et Fathallah Arsalane d'ajouter : "des prisonniers appartenant à toutes les tendances politiques bénéficient régulièrement de la grâce royale, sauf ceux d'Al Adl Wal Ihssane. Toutes les organisations politiques et associations ont le droit de publier des journaux, sauf la Jamaâ d'Al Adl Wal Ihssane. Notre site Internet subit même de multiples piratages. L'ensemble des acteurs associatifs exerce leurs activités en toute liberté et tranquillité, sauf Al Adl Wal Ihssane". Le porte-parole de la Jamaâ a également soulevé les conditions du guide spirituel, Abdessalam Yassine. "Alors que l'assignation à résidence imposée au Cheikh a été levée en 1999, nous remarquons que des policiers sont toujours postés devant la porte d'entrée de sa demeure", explique Fathallah Arsalane. "C'est pour cette raison que je considère que la déclaration de Nadia Yassine n'est pas plus importante que le traitement réservé à la Jamaâ". Concernant les moyens dont dispose Al Adl Wal Ihssane pour communiquer avec l'ensemble de la classe politique et ouvrir des débats sur des questions d'intérêt national, certains estiment que le meilleur moyen pour la Jamaâ est d'effectuer des sorties médiatiques telles que celle réalisée par Nadia Yassine. Fathallah Arsalane a expliqué, à ce titre, que "puisque nous faisons l'objet d'un blocus complet, nous utilisons tous les moyens disponibles pour expliquer nos positions à l'opinion publique nationale, notamment en publiant des livres, en organisant des conférences et en accordant des interviews aux journaux".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.