Les ménages marocains vivent avec près de 3 sources de revenu    Paix et stabilité au Proche-Orient : Blinken salue le « rôle clé » joué par le Maroc    Les démêlés judiciaires de Brahim Ghali se poursuivent en Espagne, Santiago Pedraz Gómez enfonce le clou    Algérie : le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie et le mouvement Rachad classés «organisations terroristes» par le régime    Aménagement de 250 centres pour accueillir les mineurs migrants en Espagne    Bab Sebta: les autorités espagnoles utilisent des grenades lacrymogènes pour disperser les migrants (VIDEO)    Crise de Sebta: le Maroc rappelle son ambassadrice en Espagne    Déficit budgétaire de 21,4 MMDH à fin avril    Collectivités territoriales: le Maroc obtient un prêt du Japon    Hausse de 3,3% des primes émises à fin mars    FinanceCom devient O Capital Group    Réunion du Conseil de gouvernement: ce qui est prévu    Solidarité totale avec le peuple palestinien pour la défense de ses droits légitimes    Bayt Mal Al-Qods, un engagement indéfectible au service de la résilience de la ville sainte    France : Karim Benzema dans la sélection de Deschamps pour l'Euro    Le Real Madrid a trouvé un successeur pour Zidane    Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar se classe 3ème    Nouveaux cas, vaccination...: le bilan de ce mardi 18 mai (Maroc/Covid-19)    Alerte météo: il va faire très chaud dans ces régions du Maroc    Direction des prisons: bonne nouvelle pour les familles des détenus    Création de 342 salles d'enseignement préscolaire au titre de 2020-2021    MAScIR conçoit un dispositif pour le dépistage en temps réel et sans réactifs    Le Festival du Cinéma Méditerranéen de Tétouan en format digital    Lancement du concours d'art vidéo «Eye on the Street»    L'œuvre de Michel Ocelot à l'honneur    Deux migrants blessés à la frontière entre le Maroc et Sebta hospitalisés à Tétouan    Clientélisme, surenchère idéologique et démagogie : la recette d'El Habib Choubani pour les législatives de 2021    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 18 mai    Le sang des Palestiniens continue de couler    Le département d'Etat américain publie la déclaration tripartite Maroc-Etats-Unis-Israël sur son site    Un chef militaire kurde tué lors d'une opération turque en Irak    Nouvelle édition du Festival du film éducatif pour les enfants des centres d' estivage    "C'est mieux là-bas" de Zouhair Chebbale projeté à Strasbourg    «Miroir de l'âme» : Voyage au cœur de l'univers sensuel de Rajae Lahlou    Younès Belhanda rejoint le championnat saoudien    Les Forces Royales Air renforcent leurs drones    La France efface la dette du Soudan    Dessalement : le marocain Hyrenco propose une technologie à faible coût    Trafic international de drogue : saisie de 1,2 tonne de chira à Boucraa et Gueltat Zemmour    Achraf Hakimi : "Je ne peux pas savoir ce que l'avenir nous réserve"    Destinée aux MRE : L'application de transfert d'argent «Taptap Send» lancée au Maroc    Les sanctions urgentes à prendre par la FRMF    Covid-19 : Le Maroc bien parti pour contenir la pandémie    L'AS Salé représente le Maroc à la 1ère Basketball Africa League    Casablanca : Des policiers usent de leurs armes pour interpeller des individus agressifs    Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Rabat: Le Café des Oudayas rouvre ses portes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Droits des sociétés : Les principales nouveautés
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 04 - 2021


Les lois 17-95 et 5-96 modifiées et complétées
Les nouvelles dispositions contenues dans ce cadre juridique appuient la relance de l'activité économique à travers l'élargissement de l'accès aux sociétés anonymes à l'émission d'obligation pour leur besoin de financement.
Parité au sein des conseils d'administration, recours aux émissions obligataires, rotation des commissaires aux comptes et réunions à distance... Autant de priorités auxquelles est venue répondre la loi 19-20 modifiant et complétant la loi N°17-95 relative aux sociétés anonymes et la loi N°5-96 sur la société en nom collectif, la société en commandite simple, la société en commandite par action, la société à responsabilité limitée et la société en participation. Ce texte juridique a été adopté jeudi dernier lors du Conseil de gouvernement. Il vient, en effet, appuyer l'effort engagé par le Royaume pour la modernisation de l'arsenal juridique en matière de droit des sociétés, l'amélioration du climat des affaires et la promotion de l'investissement.
Elaboré par le ministre de l'industrie, ce texte de loi s'articule autour de 5 orientations. La première consiste à assurer une représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des organes d'administration et de gouvernance des sociétés anonymes. Ce dispositif juridique vient par ailleurs instituer une nouvelle forme de société par action dénommée «société par action simplifiée».
Il tend, également, à améliorer la capacité de financement des sociétés anonymes en facilitant le recours à l'emprunt obligataire, à instaurer un régime de rotation des commissaires aux comptes ainsi qu'à étendre le champ d'application des dispositions permettant la réunion à distance par moyen de visioconférence des organes d'administration des sociétés anonymes à toutes les décisions de leurs organes.
Retour sur les principales dispositions de cette réforme juridique.
Pour une représentation équilibrée au sein des conseils d'administration
Inscrite dans le cadre de l'application de l'article 19 de la Constitution qui prévoit que «l'Etat œuvre à la réalisation de la parité entre les hommes et les femmes», cette loi œuvre en effet à encourager une représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d'administration ou de surveillance des sociétés anonymes. Les articles 39 et 83 de la loi 17-95 prévoient que «les sociétés admettent à travers la composition du conseil d'administration prévu par les statuts la recherche d'une représentation équilibrée des femmes et des hommes». Il est utile de préciser que pour les sociétés anonymes faisant appel public à l'épargne, «la représentation des femmes devrait atteindre 30% au 1er janvier de la troisième année suivant l'année de la publication de la loi pour se fixer à 40% au 1er janvier de la 6ème année suivant l'année de cette publication». La représentation équilibrée au sein des conseils d'administration et de surveillance contribuera à la diversité de genre, à la complémentarité des parcours, des expériences et des compétences des femmes et des hommes... Chose qui aura des retombées positives sur le fonctionnement et la qualité des délibérations des organes d'administration des sociétés anonymes.
La société par action simplifiée voit le jour
Le deuxième axe de cette loi porte sur l'instauration d'une nouvelle forme de société par action dénommée «société par action simplifiée» (SAS). Cette nouveauté, produite au niveau de la loi N°5-96 a pour finalité de permettre aux start-up d'opter pour cette forme de société. «Cette nouvelle forme de société peut être instituée non seulement par une personne morale mais aussi par une personne physique. De même, qu'elle peut résulter de la création décidée par plusieurs associés ou par la volonté d'une seule personne, dénommée Associé unique (SASU)», retient-on. Notons que la société par action simplifiée offre à ses dirigeants un nouveau cadre de fonctionnement et d'organisation marqué par une grande souplesse et accorde aux statuts toute une liberté à cet égard.
Les émissions obligataires permises pour les sociétés anonymes
Les nouvelles dispositions contenues dans ce cadre juridique appuient la relance de l'activité économique à travers l'élargissement de l'accès aux sociétés anonymes à l'émission d'obligation pour leur besoin de financement. Le texte clarifie davantage les modalités de leurs garanties obligataires et renforce par ailleurs le rôle du représentant de la masse des obligataires en plastique en clarifiant les critères de sa désignation. Cette loi réformatrice instaure, en parallèle, un régime de rotation pour le renouvellement du mandat des commissaires aux comptes au sein des sociétés anonymes faisant appel public à l'épargne pour une période de ne dépassant pas 12 ans avec un délai de viduité de 4 ans qui suit la fin de leur mandat
Les réunions en mode «visioconférence» autorisées
Compte tenu de la conjoncture actuelle, cette réforme vient répondre aux difficultés liées à la tenue des réunions des organes d'administration et de gouvernance et société anonyme après la déclaration de l'état d'urgence sanitaire. L'idée étant de généraliser de manière permanente le recours aux moyens de visioconférence pour la tenue à distance de toutes les réunions des organes de gouvernance des sociétés anonymes, ainsi que de leur assemblée générale dans le respect des dispositions de l'article 50 bis de la loi 17-95.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.