Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Benchaâboun voit clair
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 07 - 2005

Après la seconde licence du fixe, l'ANRT s'apprête à lancer de nouvelles licences UMTS au prix unitaire de 40 millions de dollars avant la fin de l'année. Une conférence de presse a levé le voile sur les nouvelles perspectives de développement.
Après le choix de Méditel en tant que deuxième opérateur fixe, l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) s'active pour boucler le choix du candidat du deuxième lot, à savoir la mobilité restreinte. Lors de la conférence de presse, organisée à Rabat le mardi 12 juillet 2005, son directeur général, Mohamed Benchaâboun, a indiqué que ce chantier sera bouclé d'ici quelques semaines sur la base des réponses qui seront fournies par Maroc Connect et Orascom aux demandes de compléments d'information. Dix-huit mois après, le futur adjudicataire, dans un premier temps d'une simple licence de mobilité restreinte sur un périmètre de 35 km, pourra devenir un opérateur mobile (mobilité totale).
Mais le Directeur général de l'ANRT a tenu à préciser, lors de la conférence de presse, que l'offre financière n'avait pas été la plus déterminante dans l'évaluation de la soumission, puisqu'elle se réduit à seulement 35% de la note globale, le reste portant sur les offres techniques. À travers la libéralisation, c'est ainsi la modernisation du secteur qui sous-tend l'effort conduit par l'ANRT en matière d'amélioration de la législation et d'attraction des investisseurs. Sans atteindre les taux de croissance qu'enregistre le téléphone mobile, le fixe intéresse en premier lieu un monde de l'entreprise en pleine expansion au Maroc, avec en particulier des besoins sans cesse croissants en connexion à Internet et en transferts de données.
Selon les prévisions de l'ANRT, la libéralisation des télécoms au Maroc boostera le chiffre d'affaires actuel estimé à 20 milliards de DH pour atteindre, d'ici cinq ans, le seuil de 35 milliards de DH.
En parallèle, l'ANRT vient de rendre public le prix du ticket d'entrée sur le marché de troisième génération , un marché à fort potentiel. Les futurs candidats aux licences UMTS doivent, en effet, payer la bagatelle de 40 millions de dollars par licence pour pouvoir déployer cette technologie sur le marché marocain.
«Ce montant a été fixé sur la base d'un benchemarking des expériences internationales effectué par l'Agence et validé par le Premier ministre», révèle Mohamed Benchaaboun.
Le chiffre 40 millions de dollars a été arrêté sur la base des expériences d'octroi de licences de troisième génération notamment, en Allemagne et en France. «Le Maroc cherche à éviter les déboires de pareilles licences en Europe, tout en prenant en considération l'importance des investissements à consentir par les futurs candidats pour faire migrer leurs réseaux sur la technologie UMTS », a ajouté le directeur de l'Agence.
Sur le plan du planning du déploiement, l'ANRT prévoit que les nouveaux services UMTS seront disponibles sur le marché local à partir du second semestre 2006. Les appels d'offres pour ces nouvelles licences seront lancés avant la fin de l'année. L'adjudication des licences nouvelle génération a coïncidé avec l'adoption récemment par le Conseil des ministres de trois décrets qui renforcent les prérogatives de l'Agence. Il s'agit en premier lieu du renforcement des missions de l'autorité de régulation en les élargissant pour intégrer, outre, la veille à la concurrence, la possibilité de trancher et arbitrer les litiges.
Concernant le volet purement financier, l'attribution de la deuxième licence du téléphone fixe ne manquera pas de booster le marché sous le coup de la concurrence. Après une mauvaise passe en 2001 et 2002 consécutive au boom du mobile, le secteur a renoué avec la réussite en 2003 grâce à Internet et un certain effort d'innovation commerciale de la part de Maroc Telecom monopoliste à ce jour. Ce parc, selon des données fournies par l'ANRT, s'est ainsi situé à 1,339 million d'abonnés à avril 2005 contre 1,21 million à fin 2003. En ce qui concerne Internet, le nombre d'abonnés a dépassé le seuil de 145.000 à avril 2005, soit 140 % de plus depuis décembre 2003. Le lancement de l'ADSL, à cette date là, a vite changé la structure du parc Internet. Le parc des abonnés ADSL est en effet passé de 2712 abonnés à fin 2003 à 109.232 abonnés à avril 2005, soit un véritable boom de +3900 %. Du coup, le connexion à bas débit a enregistré une régression de 36 % entre les deux dates. Enfin, la parc mobile a quadruplé entre 2000 et début 2005, passant de 2,5 millions d'abonnés à près de 10,3 millions d'abonnés en avril 2005. Le taux de pénétration a ainsi atteint plus de 34,5 %, plaçant le Maroc a la tête des pays de la région en matière de téléphonie mobile.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.