Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    Trade Tensions With Europe Flare as Trump Flexes Economic Muscle    LDC Afrique: Ce qu'il faut savoir sur le choc Maghrébin EST- RAJA    Espagne : arrestation d'un réseau criminel organisant des mariages blancs    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Le PPS au parlement    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    La 31ème édition du Marathon international de Marrakech ce dimanche : Plus de 13.000 athlètes de 75 pays au départ    Entretien avec Adil Terrab, président du Conseil Préfectoral du tourisme Meknès    Le défi national !    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    Angola: Isabel dos Santos accusée formellement de fraude et blanchiment d'argent    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    Qui est le binôme Alj-Tazi, le nouveau duo qui tient les rênes de la CGEM ?    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Terres collectives : Ce que recommande le CESE    Un stand marocain aménagé par l'ONMT : La 40ème édition du FITUR de Madrid se poursuit jusqu'au 26 janvier    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Province de Guelmim : 3 morts et 10 blessés dans un accident de la route    Une quinzaine de routes libre et une douzaine coupée    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    60ème anniversaire de l'USFP Grande manifestation à Larache    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Insolite : Perché dans un tonneau    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Divers sportifs    Sébastien Desabre : L'atteinte des objectifs est une responsabilité collective qui exige du travail fondé sur la discipline, le respect et l'efficacité    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Les avocats de Trump veulent un acquittement "immédiat" à son procès en destitution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Etat cède la totalité de ses participations dans le capital des sociétés sucrières
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 02 - 08 - 2005

Le gouvernement vient de céder au groupe marocain COSUMAR la totalité de ses participations détenues dans le capital des sociétés sucrières, SURAC, SUNABEL (Gharb-Loukos), SUTA (Tadla) et SUCRAFOR (Moulouya), pour un montant de 1.367 millions de dirhams.
Les contrats de cession de ces quatre sociétés ont été signés, lundi à Rabat, par le ministre des Finances et de la Privatisation, M. Fathallah Oualalou et le président directeur général de COSUMAR, M. Mohamed Fikrat, lors d'une cérémonie présidée par le Premier ministre, M. Driss Jettou.
Cette opération concrétise la privatisation totale du secteur sucrier au Maroc et l'aboutissement d'un processus qui a duré plusieurs années surtout que les sucreries nationales ont été inscrites sur la liste des entreprises privatisables depuis 1990 et ont fait l'objet de plusieurs tentatives de cession mais sans succès, précise un communiqué distribué à la presse à l'issue de la cérémonie de signature.
L'examen des offres a fait ressortir que l'offre du groupe privé COSUMAR est la plus intéressante en termes d'investissements industriels, de valeur ajoutée dans le secteur agricole, de prix d'acquisition et de valorisation des ressources humaines.
Ce groupe projette d'investir près de 1.600 millions de DH sur les six prochaines années et table sur une augmentation de 25 pc des superficies cultivées et de 40 pc du revenu des agriculteurs sur la prochaine décennie.
Dans une déclaration à la MAP, M. Oualalou a indiqué qu'il y a eu un intérêt de plusieurs groupes internationaux pour cette opération, mais la COSUMAR a fait la meilleure proposition aussi bien en terme de prix qu'en terme de projet industriel et agricole, ajoutant que les acquis sociaux des employeurs seront respectés.
Au Maroc, le secteur sucrier fait vivre plus de 80.000 familles qui exploitent près de 90.000 hectares de surfaces plantées en betterave ou en canne à sucre.
La capacité installée permet de produire près de 500.000 tonnes de sucre par an, soit environ 50 pc de la consommation nationale. La consommation annuelle par habitant s'élève à 35 kg en moyenne.
Cette privatisation s'inscrit dans le cadre d'un grand projet de développement de l'industrie sucrière au Maroc. Elle marque la volonté de l'Etat d'insuffler une nouvelle dynamique au secteur tant au niveau agricole qu'industriel.
Elle permettra également de doter le Maroc d'un opérateur ayant la taille requise pour évoluer et se développer tant sur le plan régional qu'international et en mesure de nouer des partenariats avec les grands groupes sucriers mondiaux.
Ont assisté notamment à la cérémonie de signature, MM. Salaheddine Mezouar, ministre de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie, Rachid Talbi Alami, ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales, Mohamed Mohattane, secrétaire d'Etat chargé du Développement rural et Saâd Bendidi, président du groupe ONA.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.