Affaire Ghali: La justice espagnole "enterre" l'affaire après 1 an d'enquête    Météo Maroc: temps assez chaud à chaud ce vendredi 27 mai    L'acteur américain Ray Liotta, star des "Affranchis", décède à 67 ans    Hussein al-Cheikh, nouveau secrétaire général de l'OLP    [Vidéo] Jets d'oeufs et de tomates accueillent la visite de Tebboune en Italie, confronté à la diaspora du Hirak    Sénégal: Macky Sall limoge son ministre de la Santé après la mort de 11 bébés    Nayef Aguerd se rapproche de la Premier League    « Le Bleu du Caftan » de Maryam Touzani à Cannes    Au Maroc, les réserves de sang couvrent à peine quatre jours !    Tibu Africa et Decathlon Maroc pour une alliance sportive et humaine au profit des jeunes    «Un plaidoyer commun pour la défense de l'intégrité territoriale des Etats»    La question taïwanaise dans le périple asiatique du président américain    Les Russes cherchent à s'emparer d'une ville de l'est de l'Ukraine    Un impératif et non une option pour le CESE    Tout ce qu'il faut savoir sur la billetterie    Un souffle de vie par l'image et l'échange    Entre défis de sauvegarde et enjeux de développement    Opéra NORMA de Bellini    Ligue Europa Conférence: revivez le sacre de La Roma (VIDEO)    Rabat: on connaît la date d'ouverture du nouveau « parking Bab El Had »    Inflation : la facture de compensation s'alourdit de 15 milliards de dirhams    Marina Agadir accueille une grande chaine hôtelière internationale    Variole du singe: plus de 200 cas confirmés dans le monde    NMD : Nadia Fettah Alaoui sollicite l'appui de la BAD    Maroc : La production locale d'électricité en hausse de 4,1% au 1er trimestre    Covid-19 : 239 nouveaux cas et zéro décès ce 26 mai    Maroc: Les arrivées de touristes grimpent à 1,5 million à fin avril 2022    Le Suriname ouvre un Consulat Général à Dakhla    Marrakech accueille le Festival aboudabien des courses de chevaux pur-sang arabe    Une grande éruption sous-marine visible depuis l'espace    Les changements climatiques augmentent les canicules    CHAN Algérie 2022 : Le Maroc déja qualifié, tirage au sort des éliminatoires    Un virus « tueur de cancer » en test sur un patient    Des arrestations suite à des émeutes ayant suivi le match de l'Ittihad Tanger et RSB Berkane    Covid-19: l'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 30 juin    L'Algérie confirme avoir écarté des aéroports espagnols à cause de la question du Sahara    Législatives : LREM exclut les «candidats dissidents» Mehdi Reddad et David Azoulay    Au sommet Melipol22, le Président du Conseil des ministres de Qatar s'entretient avec Abdellatif Hammouchi    Voici la liste des joueurs convoqués par Vahid Halilhodžić    Leila Cherkaoui et Abderrahmane Ouardane exposent à «Dak'Art»    «Points de vue» : Treizephotographes marocains livrent leurs sensibilités autour du monde    Berrechid: l'agresseur de l'influenceuse Loubna Mourid écroué    Le Maroc, l'UA et l'ONU célèbrent l'Afrique de l'espoir, de la diversité et du dynamisme    Le Maroc et la Hongrie veulent inscrire le partenariat économique dans leur coopération    Suisse: Roche annonce des tests PCR de détection du virus de la variole du singe    Ouverture du 15e Forum international de la Bande dessinée de Tétouan    La revue de presse du jeudi 26 mai    Corruption : Deux arrestations par semaine en moyenne grâce à la ligne directe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Eolien, solaire et hydraulique : Plus de 4.000 mégawatts renouvelables mis en service à ce jour
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 10 - 2021

Le mix électrique atteint actuellement les 37%. Les ambitions à court et moyen termes sont d'atteindre 52% de la capacité installée bien avant 2030.
Grâce à son potentiel hydraulique, éolien et solaire, le Maroc a franchi un grand pas en termes d'énergies renouvelables. Capitalisant sur ces atouts, le Royaume a décliné une feuille de route ambitieuse lui ayant permis de se positionner dans la cour des grands et s'ériger en excellent acteur de la transition énergétique. Une feuille de route ayant donné naissance à d'importantes réalisations faisant ainsi du Royaume une référence continentale et mondiale. A ce jour, plus de 4.000 mégawatts renouvelables ont été mis en service. C'est dire le grand effort consenti en matière de décarbonation du secteur de l'électricité. Le mix électrique atteint actuellement les 37%. Les ambitions à court et moyen termes sont d'atteindre 52% de la capacité installée bien avant 2030. Des objectifs facilement réalisables si l'on tient compte des projets en cours de réalisation et de bouclage financier et dont la mise en service est prévue d'ici les 3 voire 4 prochaines années.
Parmi ces projets on cite l'extension de 200 mégawatts du parc éolien El Koudia Al Baida au niveau de Tétouan. Le site, considéré comme étant le premier parc éolien réalisé au Maroc et en Afrique, jouit en effet d'excellentes conditions de vent. Piloté par l'Agence marocaine des énergies renouvelables (MASEN), le projet d'extension de ce parc éolien s'inscrira dans le cadre d'un programme de production indépendante d'électricité. Selon les premières indiscrétions, le développement du projet devrait se faire dans le cadre d'un contrat clé en main. La puissance produite à termes sera ainsi évacuée sur le réseau électrique géré par l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE). Notons que le parc éolien de Koudia Al Baida, opérationnel depuis 2000, est d'une capacité de 50,4 mégawatts. Cette capacité sera portée prochainement à 120 mégawatts et ce conformément au projet en cours par Masen et Futuren, filiale du Groupe EDF renouvelables. Masen chapeaute également plusieurs projets éoliens dans différentes régions du Maroc, notamment à Boujdour et Taza, dont les travaux de construction démarreront d'ici fin 2021. Pour ce qui est du solaire, Masen procédera au lancement de 400 mégawatts photovoltaïques et dont la construction démarrera début 2022.
Noor Atlas figure également dans le pipeline des projets qui démarreront à partir de l'année prochaine. D'une puissance de 200 MW, ce projet porte sur le développement de huit centrales solaires photovoltaïques en bout de ligne et d'une puissance unitaire de 25 à 40 MW sur plusieurs sites. Citons à cet effet Boudnib, Bouanane, Outat El Haj, Enjil, Ain Bni Mathar, Taza, Bouizakrane et Tan Tan. Ce projet sera développé par l'ONEE dans le cadre contractuel. Notons que le programme Noor Tafilalet a été finalisé cette année. Portant sur une puissance totale de 120 mégawatts, ce projet a pour objectif le développement de trois centrales solaires photovoltaïques en bout de ligne, en l'occurrence les centrales de Zagora et Erfoud dans la région de Drâa-Tafilalet (40 MW) et la centrale de Missour dans la région de Fès-Meknès (40MW).
Pour ce qui est de l'hydraulique, il est prévu d'installer 350 mégawatts au niveau de la STEP d'Abdelmoumen. Ce projet sera développé par l'ONEE dans le cadre d'un contrat clé en main en un lot unique. L'objectif étant de participer à la satisfaction de la demande en électricité en période de pointe, de valoriser les énergies renouvelables via un placement optimal ainsi que d'améliorer la stabilité du système électrique et l'atténuation de l'impact de l'intermittence des énergies renouvelables. Située à environ 70 kilomètres au nord-est de la ville d'Agadir (province de Taroudant), la STEP vient renforcer celle d'Afourer (460 mégawatts). Notons qu'avec les projets en cours, plus de 6.000 mégawatts renouvelables seront mis en œuvre pour répondre aux besoins électriques identifiés à horizon 2030.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.