Croissance de 43,5% des échanges commerciaux Russie-Afrique en 2023    Séisme d'Al-Haouz : BAM étudie les options de financements pour la reconstruction    Accord de pêche : La Cour de Justice de l'UE se penche sur le recours de la Commission européenne    Fonds 126: L'avis du Conseil national de la comptabilité    Séisme : Mohammed Sadiki visite les zones agricoles impactées à Ouarzazate    Entre mémoire et avenir: Reconstruire Al-Haouz mais comment ?    Paris aux prises avec les punaises de lit    La CAF dévoile le Prize Money de l'AFL    LdC de la CAF: Le WAC gagne et atteint la phase de poules    Football: Le KACM sanctionné de 6 rencontres sans supporters et une amande de 50.000 dh!    Coupe de la CAF : Les FAR ne joueront pas la phase de poules    Ligue des champions : Le Wydad qualifié pour la phase de poules    Aïmen Moueffek offre la victoire à l'ASSE face à Troyes    Benmoussa visite à Ouarzazate des écoles impactées par le séisme    Moudawana : Ce qui pourrait changer avec la prochaine réforme    Code de la famille: Aawatif Hayar affirme l'engagement de son ministère à enrichir le débat    Mondial 2030: Pour Infantino, la candidature maroco-ibérique serait "la grande favorite"    Nouveau record des recettes voyages à fin août 2023    Accord Codeshare. Royal Air Maroc et Air Sénégal s'associent pour faciliter vos voyages    Baraka : s'enquiert à Chichaoua des mesures prises pour assurer la pérennité de la circulation sur les routes et pistes impactées par le séisme    Maroc/Covid-19: 177 nouveaux cas, zéro décès durant la dernière semaine de septembre    Festival de théâtre d'Alexandrie: une Marocaine décroche le prix de la meilleure actrice premier rôle    La communauté juive marocaine de Belgique mobilisée en solidarité avec les victimes du séisme    Le groupe français Airseas annonce un projet de cerf-volants de traction pour navires à Dakhla    Achraf Hakimi retrouve son éclat et son sourire avec Luis Enrique    Guinée : Le gouvernement réquisitionne les banques pour des levées de fonds au profit de l'Etat    L'ANOC : acteur clé dans le développement de l'élevage ovin et caprin au Maroc    Akhannouch se réunit avec les coordinateurs RNI de la région 13    Séisme d'Al Haouz: Les FAR déploient deux hôpitaux de campagne supplémentaires    Les recommandations de la deuxième conférence africaine sur la réduction des risques en santé    Président mauritanien: Nouakchott observe une neutralité positive dans la question du Sahara    Mercure de La Vie éco : Abdelilah Benkirane, Nizar Baraka et Chakib Benmoussa    Secoué par une affaire de pédophilie, le Lycée Descartes porte plainte contre un enseignant    USA: Un "Shutdown" paraît de plus en plus inévitable    Maroc. Le temps ce samedi 30 septembre    Algérie : Tebboune organise les services de la présidence : à quels desseins ?    Maroc-Libye : «C'est Hassan II qui a proposé à Kadhafi le projet d'union arabo-africaine»    En Vidéos. Inondations à New York : la ville en état d'urgence après des pluies torrentielles    Al-Haouz : Renaissance, inégalités et défis d'un Maroc aux deux visages    Afrique : Relever les défis de l'environnement et de la sécurité alimentaire pour limiter les risques en santé    Espagne: Alberto Núñez Feijóo défend sans conviction son investiture ratée    « Harry Potter » : Michael Gambon, qui incarnait Dumbledore, n'est plus    Michael Gambon, star de Harry Potter, tire sa révérence    Aides culturelles : trois cinémas bénéficieront d'un budget global de 3,5 MDH    Séisme : Visa For Music 2023 reversera l'intégralité des recettes de billetterie aux victimes    "African Meteorites" : un premier ouvrage marocain unique à ce sujet    SNRT : Al Aoula dévoile sa grille des programmes 2023/2024    ICESCO: Ouverture à Doha des travaux de la 12è Conférence islamique des ministres de la culture, avec la participation du Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gaz : L'Algérie s'aligne sur la Russie
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 06 - 2007

La tension est montée d'un cran entre l'Algérie et l'Espagne sur le dossier du gaz. Pour faire valoir ses droits, Sonatrach, l'entreprise algérienne des hydrocarbures, a saisi la Commission espagnole de l'énergie (CNE).
Dernier épisode en date dans le litige hispano-algérien sur le gaz, le refus de l'entreprise algérienne Sonatrach des conditions espagnoles sur l'augmentation de sa part dans le capital du futur gazoduc sous-marin. En réponse, Sonatrach conditionne sa participation dans le gazoduc. L'Algérie a menacé de liquéfier une partie du gaz du gazoduc Medgaz devant la relier à l'Espagne en 2009, pour le vendre directement, si Madrid persistait à lui refuser d'en avoir 36% des actions, a affirmé le ministre algérien de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil. «Si les blocages venaient à persister, Sonatrach (société publique d'hydrocarbures) opterait pour l'alternative de la liquéfaction de son gaz pour le vendre sur d'autres marchés dans le monde, ce qui rendrait le gazoduc Medgaz économiquement peu rentable», a t-il souligné lors d'une rencontre sur le gaz à Alger. La situation est d'autant plus difficile que le marché du gaz naturel liquéfié (GNL) est en plein essor et l'Europe du Sud et plus particulièrement l'Espagne n'a pas vraiment le choix pour s'approvisionner en gaz dans un contexte marqué par des tensions énergétiques entre l'Europe et la Russie. Par ailleurs, il faut souligner que Sonatrach a introduit, vendredi 8 juin, un recours auprès de la Commission nationale de l'énergie (CNE, organisme régulateur du secteur en Espagne). Il est inutile de rappeler que dans sa première décision, la CNE avait limité Sonatrach à ne vendre directement qu'un milliard de mètres cubes de gaz sur les trois qu'elle détient dans le projet. En même temps, les autorités espagnoles voulaient un engagement de Sonatrach pour ne pas descendre en dessous de 80% dans ses acheminements de gaz à travers le nouveau gazoduc. M. Khelil, qui voit cela comme une contrainte, n'a pas manqué de montrer du doigt la disproportion avec laquelle l'autorité de régulation espagnole traite les dossiers. Il faut dire que ce lourd dossier des relations énergétiques entre l'Espagne et l'Algérie n'est pas une situation nouvelle. L'Algérie avait déjà sanctionné le gouvernement espagnol pour son soutien au projet d'autonomie du Sahara en augmentant le prix du gaz naturel qu'Alger exporte vers l'Espagne. Quelle que soit la décision adoptée par la CNE espagnole, l'Algérie compte camper sur la sienne : Sonatrach ne contibuera au projet qu' à hauteur de 26% , ce qui risque inévitablement de retarder le projet Medgaz . «A chaque fois qu'il y aura une demande de fonds, nous contribuerons à hauteur de 26% , ce qui représente des risques pouvant retarder l'achèvement du projet», a affirmé Chakib Khelil.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.