Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    CAN 2021: Les entraînements des Lions de l'Atlas sans Hakimi, Bounou et Fajr    Vahid Halilhodzic commente le tirage au sort des barrages, Qatar 2022    CAN 2021: le sélectionneur du Ghana licencié    Halilhodzic: « Le tirage aurait pu être pire » (VIDEO)    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Maroc/Coronavirus-Bilan 24H: 31 décès et 5.750 guérisons    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    Attijariwafa bank et l'AMCI accompagnent les étudiants et lauréats internationaux de la Coopération du Royaume du Maroc    Casablanca: La mise en oeuvre de la stratégie nationale de la jeunesse en débat    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    OMS :Un tiers de la population mondiale n'a pas accès à une cuisine propre    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Matières premières : une stabilisation des cours prévue en 2022    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    Maroc/Météo: Chutes de neige et pluies annoncées ce samedi 22 janvier    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Biden et le Premier ministre du Japon promettent un front uni face à la Chine    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mohamed Cheikh Biadillah, Mohamed Fadili et Maâti Benkaddour en lice
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 10 - 2009

Mohamed Cheikh Biadillah du PAM, Mohamed Fadili du MP et Maâti Benkaddour du RNI. Trois hommes politiques en lice pour la présidence de la Chambre des conseillers.
La course à la présidence de la Chambre des conseillers est lancée. La présentation officielle des candidatures aura lieu au lendemain des élections de renouvellement du tiers de la Chambre des conseillers prévues pour ce vendredi 2 octobre. Selon les observateurs de la scène politique nationale, la partie se joue, jusqu'à nouvel ordre, entre le président actuel de la Chambre des conseillers, Maâti Benkaddour du Rassemblement national des indépendants (RNI), Mohamed Cheikh Biadillah, secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM) et Mohamed Fadili, secrétaire général-adjoint du Mouvement populaire (MP). Les bruits courent, par ailleurs, à propos d'une éventuelle entrée en scène de l'USFP et du parti de l'Istiqlal. Sur les chances des uns et des autres, on se contente de déclarations prudentes.
Contacté par ALM, le secrétaire général du PAM, Mohamed Cheikh Biadillah, a affirmé qu'il est encore prématuré de parler de sa candidature à la présidence de la Chambre des conseillers. «Certes, toute personne aspire au privilège et à l'honneur d'occuper le perchoir pendant une certaine période, mais il faut d'abord que je sois élu lors des élections du renouvellement du tiers de la Chambre. Ensuite, cela dépendra des alliances et de la position qu'occupera le parti après les élections du 2 octobre. Donc, la question de ma candidature au poste de président de la Chambre des conseillers est encore prématurée», a précisé M. Cheikh Biadillah. Selon le secrétaire général du PAM, la course à la présidence de cette Chambre est une bataille vu la situation politique actuelle et les choses ne vont se clarifier qu'après le 2 octobre, date des élections du renouvellement du tiers.
Le Mouvement populaire est également en lice pour la présidence de la Chambre des conseillers, en la personne de son secrétaire général-adjoint Mohamed Fadili. Une source au sein du Mouvement populaire a affirmé à ALM que «le MP, du temps de l'opposition, avait présenté Mohamed Fadili comme candidat à la succession de feu Mustapha Oukacha. Aujourd'hui, après le changement de camp opéré par le MP, la situation a considérablement changé». Selon la même source, la participation actuelle du MP à la majorité est une participation symbolique qui ne reflète pas le poids politique réél du parti haraki, d'où l'obligation pour les partis formant la majorité gouvernementale de prendre en considération les sacrifices consentis par le MP et soutenir, ainsi, sa candidature pour la présidence de la Chambre des conseillers.
Parmi les prétendants à la présidence de la Chambre des conseillers figure également le candidat du RNI, Maâti Benkaddour, qui n'est autre que l'actuel président de cette Chambre. M. Benkaddour avait succédé au défunt Mustapha Oukacha, décédé en novembre 2008. «La réélection par les conseillers de Maâti Benkaddour viendrait couronner ses efforts visant à promouvoir le rendement de la Chambre des conseillers. Si on exclut la période des élections et les vacances, M. Benkaddour a réussi en l'espace de cinq mois à lancer de grandes initiatives, entre autres, la révision du règlement intérieur de la Chambre, la promotion de la diplomatie parlementaire et l'amélioration du volet gestion interne», a déclaré à ALM un membre du RNI à la Chambre des conseillers qui a souhaité garder l'anonymat.
L'Union socialiste des forces populaires, qui avait présenté la candidature de la conseillère Zoubida Bouayad à la succession du défunt Mustapha Oukacha, affirme, pour sa part, que rien n'a été discuté, jusqu'à présent, au sein des instances dirigeantes du parti à ce propos. Contactée par ALM, Rachida Benmassoud, membre du bureau politique de l'USFP, a affirmé que son parti n'a jusqu'à ce jour pas discuté de la possibilité de présenter un candidat à la présidence de la Chambre des conseillers. «L'USFP se prépare pour l'instant aux élections de renouvellement du tiers. En plus, le Bureau politique suit toujours les élections des présidents des conseils régionaux qui n'ont pas encore pris fin. Le débat à propos de la présidence de la Chambre des conseillers se rapporte en réalité à une étape ultérieure, c'est-à-dire après le renouvellement du tiers», a affirmé Mme Benmassoud. Selon cette dernière, l'USFP ne doit se lancer dans la course vers la présidence de cette Chambre que si cela s'avérera utile.
Sept candidatures par siège
Le nombre des candidatures présentées pour le renouvellement du tiers
des membres de la Chambre des conseillers (90 sièges) s'élève à 601
candidats, soit une moyenne de 7 candidatures par siège, selon le
ministère de l'Intérieur. Le délai réservé au dépôt des déclarations de
candidatures au titre des élections prévues vendredi 2 octobre prochain
pour le renouvellement du tiers de la Chambre avait débuté le 21
septembre et pris fin jeudi à midi. Les candidatures présentées se
répartissent, selon les collèges électoraux, en 379 candidats au titre
du collège des membres des conseils des collectivités locales (54
sièges), 29 candidats du collège des membres des Chambres d'agriculture
(11 sièges), 19 du collège des Chambres de commerce, d'industrie et des
services (8 sièges), 20 du collège des membres des Chambres des pêches
maritimes (1 siège) et 153 du collège des représentants des salariés (9
sièges).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.