Météo Maroc : les prévisions pour la journée du mardi 27 septembre 2022    Walid Regragui : "La tâche ne sera pas facile contre le Paraguay"    Carburants: Un marché loin d'être concurrentiel selon le Conseil d'Ahmed Rahhou    Le Maroc célèbre Aid Al Mawlid Annabaoui dimanche 9 octobre 2022    Sahara : La Mauritanie défend à l'ONU sa «neutralité positive»    L'OCP annonce une prise de participation de 50% dans l'Espagnol GlobalFeed S.L.    Maroc : Plusieurs ONG rendent hommage à Aïcha Ech-Chenna    Elections partielles : L'Istiqlal mobilise ses troupes avant le scrutin    DGSN. Nouvelles directives de Hammouchi pour une meilleure qualité de services de police    Conseil de gouvernement. Le Code du commerce au menu de la réunion de ce jeudi    « La loi incriminant l'avortement est complètement décalée de la réalité »    Le Maroc participe à Riyad au 23ème symposium d'Interpol de formation de la police    Décès de Aïcha Ech-Channa; Le Roi déplore une pionnière de l'action associative au Maroc    Compteur Coronavirus : 4 nouvelles contaminations et 0 décès en 24H    Sofiane Boufal prépare son envol pour le Qatar    Sahara et Espagne : Un média du Polisario accuse Albares de suivre les directives du Maroc    Face aux défis émergents, les Institutions supérieures de contrôles sont appelées à « changer de paradigme » (Zineb El Adaoui)    Tourisme: un secteur en quête d'un renouveau durable et inclusif    Environ 520.000 personnes ont assisté aux grands concerts de Rabat    «Mon exposition est un hommage à la femme marocaine et à sa force créatrice»    Tel un désenchantement «poétique» de la société    Le Cameroun enrichit son offre d'accompagnement des PME    Grippe saisonnière: Le vaccin protège contre les infections, les cas graves et les décès    Référendums d'annexion : Kiev demande une "réunion d'urgence" du Conseil de Sécurité    Algérie: le patron d'un groupe médiatique condamné à 10 ans de prison ferme    Géopolitique à distance, géopolitique qui rapproche    SAR le Prince Moulay Rachid préside à Témara le Grand Prix SM le Roi Mohammed VI    Jawad Abdelmoula remporte le Championnat d'Afrique    ''«Ziyara», un film personnel sur les gardiens de cimetières juifs au Maroc''    Arrivée à Tokyo de Akhannouch pour représenter le Roi aux funérailles de l'ancien premier ministre Shinzo Abe    La version algérienne fallacieuse mise à nu à l'ONU    Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Le street workout s'invite à Essaouira    Alerte météo au Maroc: les villes où il va pleuvoir à partir de ce lundi    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Festival national du film de Tanger: Ismail El Iraki décroche le Grand prix    Aziz Akhannouch arrive à Tokyo pour les funérailles de Shinzo Abe    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Législatives en Italie : victoire historique de l'extrême droite selon les sondages à la sortie des urnes    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Les Espagnols exigent des réparations après Maroc-Chili    Raja de Casablanca : le Tunisien Mondher Kebaier nommé entraîneur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Démantèlement d'une bande qui cambriolait des locaux commerciaux
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 02 - 2010

Trois jeunes hommes, membres d'une bande de cinq malfaiteurs, spécialisée dans le cambriolage des locaux commerciaux, ont été arrêtés, dernièrement, par la police judiciaire à Casablanca.
Nous sommes au quartier Al Qods, à Casablanca. Mohamed était dans son bureau de tabac un soir du mois de février. En fait, il connaît presque tous les habitants de ce quartier puisqu'il s'y est installé depuis belle lurette. Il n'a jamais été énervé par ses clients et n'a pas de problèmes avec eux. Entre eux, il n'y avait que le respect mutuel. Il était 20 h passées quand ce buraliste était assis sur sa chaise tout en attendant, comme à l'accoutumée, l'arrivée d'un client. Tout d'un coup, un jeune homme est arrivé devant son bureau de tabac. Celui-ci a sorti de sa poche un billet de cent dirhams. Sourire aux lèvres, il lui a demandé : «Un paquet de Marlboro…». Puisque les paquets de cigarettes étaient rangés du côté donnant sur l'entrée du bureau de tabac, le buraliste a tourné le dos à son client pour prendre le paquet de cigarettes. Quand il a voulu tourner pour remettre à son client le paquet, il fut surpris par quatre jeunes hommes qui se tenaient devant lui . Armé d'un grand couteau, l'un d'eux lui a mis la main sur la bouche, un autre lui a mis un chiffon sur le nez. Et le buraliste a perdu connaissance. Un troisième et un quatrième lui ont ligoté les mains et les pieds avec une corde en plastique. Alors que le cinquième jeune homme procédait à la surveillance tout en restant à l'entrée du bureau de tabac. Le chef de la bande a ouvert un tiroir. Il était garni de billets de banque. Il y avait plus de soixante mille dirhams, les recettes entre autres des jeux Loto et Totofoot, des paiements de factures de l'eau et de l'électricité… Les autres membres de la bande se sont chargés de mettre la main sur les cartes de recharge de téléphones portables d'une valeur de plus de vingt mille dirhams et sur les cartouches de paquets de cigarettes. Après avoir terminé leur tâche, ils ont quitté les lieux tout en laissant le buraliste sans connaissance. Une trentaine de minutes plus tard, celui-ci a repris connaissance. Il ne savait pas ce qui lui est arrivé comme s'il était dans un profond sommeil. Un peu plus tard, il a découvert que son tiroir était vide. Il n'y avait aucun billet et sa marchandise avait disparu. Que s'est-il passé ? C'est la question que lui avait posée le chef de la brigade de la PJ au district de Hay Hassani-Aïn Chok quand il s'est adressé à lui pour déposer plainte. Il lui a tout raconté. Les éléments de la brigade qui s'est chargée de l'affaire ont remarqué que les éléments de la bande qui ont attaqué le buraliste semble être les mêmes malfrats qui avaient commis plusieurs autres cambriolages de locaux commerciaux à travers la ville de Casablanca. Ils sont cinq personnes, l'un se présente devant le commerçant pour lui demander une marchandise et les autres s'y introduisent armés de couteaux, l'un d'eux lui met sur le nez un chiffon imbibé d'un produit chimique, la victime perd connaissance et les voyous mettent la main sur l'argent et la marchandise avant de disparaître. Les cinq malfrats prenaient leurs précautions au point qu'il s'est avéré difficile, pour les enquêteurs, de les mettre hors d'état de nuire. Seulement, cette fois-ci, les malfrats ne sont pas rendu compte d'une chose : la caméra qui est installée par le buraliste dans un coin du bureau de tabac et de services. La séquences de la caméra ont été visionnées par les enquêteurs qui ont identifié l'un des malfrats, un repris de justice âgé de vingt ans. Arrêté, celui-ci a dévoilé les identités de ses quatre complices. Deux parmi eux ont été arrêtés, âgés respectivement de vingt et vingt-deux ans. Les autres sont activement recherchés.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.