Covid-19 : le Maroc dément avoir fermé l'accès à quelques villes du pays    Maroc: report des festivités de la fête du Trône    BTP/Maroc: Les ventes de ciment progressent de 24,4% à fin juin (DEPF)    La Bourse de Casablanca dans le vert du 19 au 23 juillet    Aéroport d'Essaouira: forte chute du trafic aérien à fin juin    Covid-19 au Maroc: la vaccination élargie aux 25-29 ans    DGSN : Attaque à l'arme blanche dans un café, trois multirécidivistes interpellés    VIDEO// Paris - Cap Vert à vélo, l'incroyable challenge climatique de Nordine Fayek    Covid-19: les centres de vaccination ouverts tous les jours jusqu'à 20 heures    Casablanca-Settat : Les entreprises du secteur privé appelées à privilégier le télétravail    L'ICESCO apporte un fort soutien au système éducatif au Maroc    JO-2020 : Le programme de dimanche    JO Tokyo : Le programme des Lions de l'Atlas    JO-2020 (taekwondo/-58 kg) : Médaille d'argent pour le Tunisien Khelil Jendoubi    Une délégation américaine de haut rang en visite au Maroc dans les prochains jours    Pegasus : selon Me Olivier Baratelli, l'objet de la procédure lancée est de faire tomber les masques    La DGM se dote du supercalculateur le plus puissant des centres météorologiques africains    Pluies de mousson en Inde: au moins 76 morts et des dizaines de disparus    Maghreb-Afrique subsaharienne. Les hypothèses injustifiées de certains think tanks allemands [Par Lahcen Haddad]    Compteur Coronavirus : Explosion des contaminations, 5.494 nouveaux cas en 24H !    JO / Foot féminin : Deux joueuses ont marqué 7 buts lors du match Zambie-Chine (4-4)    La 4ème édition du festival du film éducatif pour les enfants des centres d'estivage du 28 au 31 juillet    Le marché monétaire retrouve légèrement son souffle (AGR)    Port d'Essaouira : Les débarquements de la pêche côtière et artisanale en baisse de 55% à fin juin    Décès de l'ancien dirigeant sportif Mohamed Moufid, à l'âge de 80 ans    Hakim Ziyech vers un prêt au Milan AC ?    JO-2020: le programme des épreuves olympiques perturbé par un typhon    368 migrants secourus en Méditerranée par la Marine royale    Un élan de développement tous azimuts, grâce au programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit »    La moyenne des délais de paiement à 40,4 jours à fin juin 2021 (DEPP)    ONU : la réunion de haut niveau de l'Assemblée générale en septembre, en présentiel à New York    Tunisie: prolongation de l'état d'urgence de six mois    France : les députés adoptent le projet de loi controversé visant l'islamisme    Fête du Trône 2021: les festivités et cérémonies reportées    Noyades : L'OMS appelle à l'action pour prévenir une cause majeure des décès    Fête du Trône: Report des festivités    Parlement: Présentation du PLF-2022, mercredi prochain    En Allemagne, 180 morts dans les inondations, selon un nouveau bilan    Maroc/Météo: Temps chaud, ce samedi 24 juillet    Israël rejoint l'Union africaine en tant qu'observateur    Le message du roi Mohammed VI au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi    Pegasus. Les pseudos révélations ne valent rien    Une première, Rhita, chanteuse marocaine sur le billboard du Times Square    Magazine : Khadija Alami, fée et gestes    Festival : Khouribga accueille son premier navet    [Interview avec Sonia Noor, chanteuse, guitariste et compositrice] Le patrimoine marocain, un trésor à préserver et à transmettre    Une cérémonie en présence de sa veuve Hélène : Le legs de Abderrahmane Youssoufi pour les générations futures    Le monde de la culture en deuil : Le penseur et écrivain Mohamed Sabila n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rapport alarmant de l'UNICEF : 40% seulement des femmes rurales ont accès à un accouchement assisté
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 09 - 2010

Selon les statistiques du dernier rapport de l'Unicef d'importants efforts restent à faire pour atteindre les OMD. L'accouchement assuré par une personne qualifiée n'est que de 30% chez le quintile des femmes les plus pauvres contre 95% chez celui des plus riches.
La santé maternelle demeure problématique au Maroc. Des décès maternels peuvent être évités grâce à la présence d'un personnel soignant qualifié lors de l'accouchement, disposant d'équipements et du matériel appropriés. L'accouchement assuré par une personne qualifiée est de seulement 40% en milieu rural contre seulement 80% en milieu urbain.Cet indicateur chute à 30% chez le quintile des femmes les plus pauvres alors qu'il est de 95% chez celui des plus riches. C'est ce qui ressort du dernier rapport de l'Unicef intitulé «Progrès pour les enfants : atteindre les OMD avec équité» publié le mardi 7 septembre 2010 à New York. Cette nouvelle étude montre que la communauté mondiale peut sauver des millions de vies en s'investissant d'abord auprès des enfants et des communautés les plus désavantagées. Cette nouvelle stratégie pourrait éviter des millions de décès de mères et d'enfants d'ici la date butoir de 2015 pour la réalisation des OMD. Concernant l'OMD 1 : réduire l'extrême pauvreté et la faim, l'étude indique que le taux des enfants présentant un faible poids et âgés de moins de 5 ans au Maroc est de 12% en milieu rural contre 6% en milieu urbain. Il est de 15% chez les 20% des ménages les plus pauvres contre 3% chez les 20% les plus riches. Par ailleurs, le rapport souligne que la couverture vaccinale des enfants est de 94% en milieu urbain contre 86% en milieu rural et de 83% chez le quintile le plus pauvre contre 98% pour le quintile le plus riche.Sur le volet éducation, le document révèle que le taux de scolarisation net à l'école primaire est de 91% pour les garçons contre 86% pour les filles. Les chiffres sont alarmants concernant l'enseignement secondaire. Les adolescents continuent à avoir du malà obtenir une éducation au niveau secondaire. Le taux de scolarisation est de seulement 37% pour les garçons et 32% pour les filles. Ces chiffres montrent que le Maroc a encore du retard pour atteindre les OMD à la date butoir. A ce sujet, le Rapport du Maroc sur les OMD explique ce retard entre autres par l'inaccessibilité physique et financière aux soins et la qualité insuffisante des services de santé. La pauvreté, l'analphabétisme et les mauvaises conditions d'hygiène figurent également parmi les principales contraintes qui ont été relevées. Le rapport de l'Unicef donne des preuves de disparités, relatives à une panoplie d'indicateurs, notamment entre les pays en développement et les pays industrialisés, entre les quintiles les plus riches et les plus pauvres, entre les populations rurales et urbaines, et entre les garçons et les filles.Selon ce rapport, les taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans sont, en moyenne, plus de deux fois plus élevés chez les 20 % les plus pauvres des ménages que pour les 20% les plus riches. Et les enfants les plus pauvres courent deux fois plus de risques de souffrir d'insuffisance pondérale. Des disparités de taille persistent entre les populations urbaines et rurales. Environ 84 % des 884 millions de personnes qui n'ont pas accès à des sources améliorées d'eau potable vivent dans des régions rurales.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.