Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    Le Conseil de gouvernement adopte deux projets de décret relatifs à la promulgation de mesures exceptionnelles au profit de certains employeurs adhérents à la CNSS    Mariage de raison    « Vaccination obligatoire au Maroc ». LCI l'a décidé    PLF 2021 : le refus des amendements agite les groupes parlementaires    AWB sacrée Meilleure banque marocaine pour la 9ème fois    Vente de médicaments en ligne, fin de l'anarchie    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Evolution du coronavirus au Maroc : 3996 nouveaux cas, 372.620 au total, vendredi 4 décembre à 18 heures    Dr Moncef Slaoui : « Nous aurons assez de doses pour vacciner la totalité du monde d'ici la première moitié de 2022 » [Vidéo]    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Les festivals artistiques virtuels, un excellent remède pour garder vive la flamme avec le public    Covid-19 : le Maroc, désormais, parmi les pays à taux de contamination modéré    L'ONEE désigné une nouvelle fois centre collaborateur de l'OMS    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Porté disparu à Midelt, un technicien de 2M retrouvé sain et sauf    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    Automobile: les ventes du neuf en baisse    Covid-19 : ce que l'on sait sur le vaccin qui sera administré au Maroc    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Une enveloppe de 400 millions de dollars pour une riposte sociale à la Covid    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    Le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance du secteur à Dakhla Oued Eddahab    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Casablanca: décès suspect dans une clinique privée, la famille dénonce    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    Personnes en situation de handicap : l'accès à l'éducation et l'intégration professionnelle au centre de deux conventions interministérielles    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    La directrice de la comm' de la Maison Blanche jette l'éponge    Exclusif – Premières révélations sur l'opération anti-terroriste en cours à Tétouan (vidéo)    ONU : Le cannabis sort de la liste des drogues les plus dangereuses    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Le sport national en deuil : Saïd Bouhajeb n'est plus de ce monde !    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouvelle provocation des séparatistes : Annulation du Festival de Dakhla suite à des actes de vandalisme
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 28 - 02 - 2011

La 5ème édition du Festival de Dakhla «Mer et Désert» a été annulée à cause des actes de vandalisme perpétrés par des éléments séparatistes qui ont tenté d'amplifier une rixe dans la nuit du vendredi au samedi 26 février.
Les séparatistes du Polisario enveniment le climat festif du Festival de Dakhla. Cette manifestation baptisée «Mer et Désert», qui est à sa 5ème édition, a été annulée samedi 26 février. C'est ce qu'a annoncé, dimanche matin, Hamid Chabar, wali de la région de Oued Eddahab-Lagouira, gouverneur de la province de Oued Eddahab. Lors d'une conférence de presse, à l'issue du troisième jour du festival qui devait se tenir du 24 au 27 février, M. Chabar a annoncé officiellement l'arrêt du festival au grand désespoir des habitants de la ville et des spectateurs qui ont été estimés à 50.000 personnes. A l'origine de cette annulation, des actes de vandalisme perpétrés par des fauteurs de troubles à la solde du front séparatiste qui ont semé la terreur dans la ville. Le bilan dressé par le wali de Dakhla est lourd. Selon lui, les actes de violences ont fait 17 blessés légers, quatre véhicules ont été incendiés au moyen de bonbonnes de gaz subtilisées de certains commerces. Aussi les devantures de certains magasins, de quelques locaux de commerce, d'une agence bancaire et d'une agence de crédit ont été saccagés. «Des éléments séparatistes ont tenté d'amplifier et d'exploiter une rixe, circonscrite au départ, entre des jeunes dans la nuit de vendredi au samedi, pour porter atteinte au climat de stabilité dans la région», a souligné M. Chabar. Selon des témoins oculaires, les actes de vandalisme ont éclaté samedi près de la scène Hassan II vers 19 heures. La panique a touché tous les habitants de la ville de Dakhla, la circulation des voitures a été bloquée, et les locaux commerciaux fermés. «Une centaine de personnes ont attaqué l'hôtel «La baie d'or» où nous logeons. Mon frère a été blessé au niveau de sa jambe car ces individus ont cassé les vitres de l'hôtel en jetant des pierres sur les clients», a souligné l'un des témoins de ce drame. «Depuis hier vendredi vers trois heures du matin, la ville de Dakhla a connu des actes de vandalisme dégénérés par de jeunes des habitants de quartiers de la ville. Il s'agit des éléments séparatistes qui ont bénéficié du climat de liberté régnant dans le pays, ils ont voulu instrumentaliser et amplifier cet événement, au demeurant circonscris au départ, pour servir un agenda bien connu», a souligné Hamid Chabar. Et d'ajouter : «Les habitants de la ville ont organisé un sit-in pour dénoncer ces actes de vandalisme vers 4 heures de l'après-midi et ont appelé à l'ouverture d' une enquête judiciaire concernant ces violences». Le wali de la ville de Dakhla a également indiqué que trois quartiers ont été touchés par les violences, notamment les quartiers Tounsi, Ksikisate et El Ghofrane où 17 personnes ont été blessées. M. Chabar a ajouté que «conscient de notre pouvoir d'assurer la sécurité des habitants de Dakhla, on a contacté les élus, les chioukhs, les notables et les membres de la société civile pour les inviter à contribuer à la sérénité du Sahara marocain. On a procédé à l'annulation du festival Mer et Désert car nous sommes contraints d'assurer la sécurité de nos citoyens».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.