Vidéo – Achraf Bencharki signe un magnifique doublé et délivre Lens    LdC : Le Wydad laisse des plumes en Afrique du sud    La DGSN se dote d'un système informatisé pour les amendes    Buzz – Bill Gates, le milliardaire qui fait la queue    Tunisie : Une deuxième grève générale prévue pour février    Pargneaux : La Maroc, exemple africain dans la lutte contre le chômage des jeunes    LdC : Le Wydad ne pourra pas aligné son meilleur joueur de l'année    Diapo – Un fourgon transportant 17 millions de dirhams se renverse    Ghazali : La stratégie énergétique du Maroc est fondée sur les énergies renouvelables    Création d'un registre national pour organiser les médias numériques    Organisation du programme jeunes Marocains ambassadeurs des Nations-Unies à Casablanca    Bourita appelle à la création d'un "G10 Méditerranée"    Benchamach œuvre à renforcer les relations maroco-saoudienne    Le Forum international de l'étudiant fait escale à Dakhla    "Gilets jaunes" : A nouveau dans les rues malgré le "Grand débat" lancé par le gouvernement    Fortes pluies dans plusieurs provinces du Royaume    "Afrique du Rire" : Deuxième édition ouverte ce vendredi à Abidjan    VIDEO - Corniche Aïn Diab : Le cri de colère d'une femme à mobilité réduite    2,4 MMDH consacrés à la gestion des déchets ménagers en 10 ans    Casablanca : 5 ans de prison pour chacun des membres d'une bande de malfrats    Deux jeunes hommes se suicident à Nador et Chtouka Aït Baha    El Othmani : Le Maroc « parie sur la transformation digitale »    Fespaco 2019 : «Indigo» de Selma Bargach en lice pour l'Etalon d'or de Yennenga    Musée Saint Laurent: Les 4 expos de cette nouvelle année    Marrakech : Localisation d'une ressortissante danoise portée disparue    Triple candidature pour l'organisation du Mondial-2030 : Le verdict dans quatre ans    Divers sportifs    Le scénario à 48 équipes toujours en gestation    Federica Moghrerini reçue en audience par S.M le Roi Mohammed VI    Habib El Malki : Le Royaume est attaché à sa stratégie de partenariat avec l'UE    Réunion du Bureau de la Chambre des représentants    Donald Trump, le show et le chaos    Andy Murray aura bientôt droit à sa statue à Wimbledon    Trump et Pelosi à couteaux tirés autour du "shutdown"    L'IS représente 15,3% des recettes fiscales en Afrique    Le prix du cannabis au Canada en hausse après la légalisation    Le Kluster CFCIM labellisé par la CCG    Des investisseurs italiens saluent les performances économiques réalisées au Maroc    Ligue des champions : Le WAC en force à Pretoria    Brad Pitt moqué sur la Toile    Selena Gomez fière de la personne qu'elle devient    Kim Kardashian bientôt maman pour la quatrième fois    « Chantons Notre Patrimoine Commun », le spectacle placé sous le signe du vivre ensemble    Algérie : la date de l'élection présidentielle fixée le 18 avril    Le Zamalek ne lâchera pas Hamid Ahaddad    SM le roi Mohammed VI reçoit Federica Mogherini au Palais Royal    Nouvel an Amazigh : À quand Yennayer au Maroc?    Brexit : Les discussions entre May et l'opposition dans l'impasse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mouvement populaire
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 08 - 07 - 2011


Mohamed Ouzzine, la star montante
Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et membre du bureau politique du Mouvement populaire (MP), Mohammed Ouzzine compte à son actif plusieurs activités politiques. Né le 5 janvier 1969, M. Ouzzine a occupé, du 2002 à 2007, le poste de conseiller du ministre de l'Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes. Professeur de communication et de management en langue anglaise, M. Ouzzine a été l'un des observateurs des élections législatives en Macédoine (2006), coordonnateur du réseau international de la jeunesse libérale (INLY), membre de la commission chargée de l'élaboration de la stratégie électorale du MP et chargé de l'organisation de la jeunesse populaire.
Dermoumi, un défenseur de la jeunesse
A l'âge de 34 ans, Aziz Dermoumi, secrétaire général de la Jeunesse harakie, se fait distinguer au sein de la formation de Mahjoubi Aherdane. Titulaire d'une licence en droit privé et d'un diplôme de troisième cycle en Gestion des affaires publiques, ce jeune natif de Khouribga a été élu en 2009 secrétaire général de l'Union de la jeunesse libérale arabe. Membre du bureau politique du Mouvement populaire depuis 2010, M. Dermoumi participe fortement au débat à propos des questions d'actualité relevant des domaines d'intérêt de la jeunesse marocaine, notamment la participation politique. M. Dermoumi avait adhéré en 2002 à l'Union démocratique et a été désigné membre du comité central du MP après la fusion des trois composantes harakies en 2006.
Hakima Al-Haïti, l'engagement au féminin
Hakima Al-Haïti est l'une des dames qui ont su brillamment représenté le Mouvement populaire. Femme du terrain, Hakima Al-Haïti est l'un des membres actifs du bureau politique du Mouvement populaire. De même, Mme Al Haïti est également vice-présidente de l'Internationale libérale des femmes. Mère de trois enfants, Mme Al Haïti est Docteur génie de l'environnement et gère des entreprises œuvrant dans le même but. Harmoniser la politique et l'environnement n'est pas un obstacle pour Mme Al Haïti. Selon elle, le développement durable est une dimension transversale qui est mise en relief par toutes les tendances politiques mondiales. Ayant intégré la scène politique en 2003, Hakima Al-Haïti évalue positivement ses 7 ans d'exercice. Pour elle, la politique lui a permis d'avoir une vision plus large de la vie courante.
Chagaf, une militante du Sud
Zahra Chagaf est l'exemple de la femme sahraouie politicienne par excellence. Députée parlementaire du mouvement populaire, Zahra Chagaf a été reconduite en septembre 2010 pour la deuxième fois à la tête de l'union féminine de la Haraka. Selon Mme Chagaf, ce nouveau mandat est une responsabilité supplémentaire pour répondre aux revendications féminines dans la sphère sociopolitique. Originaire de Dakhla, Zahra Chagaf a hérité son engouement politique notamment pour le Mouvement populaire de son grand père. Cette idole politique est l'un des quatre fondateurs du Mouvement durant les années 50 dans la région de l'Atlas et les provinces du sud. Eprise par ce monde, Zahra Chagaf ne rate aucune occasion pour inviter les Marocaines d'adhérer au champ politique et d'y laisser leurs touches.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.