SM le roi reçoit le président du gouvernement Espagnol Pedro Sanchez    Alger fait le dos rond    Madrid réitère son soutien aux efforts de l'ONU pour une solution politique et durable à la question du Sahara    Un projet royal mis sur les rails    Ghosn Gate. Qu'est-il reproché à l'homme puissant de Renault-Nissan?    Les jeunes golfeur marocains se distinguent lors des 19ème Championnats Panarabes Juniors    Dir iddik Summit, le nouveau rendez-vous incontournable du volontariat par inwi    Rabat : Pedro Sanchez annonce un forum économique maroco-espagnol    Flash hebdomadaire    Comment BAM a bravé la crise    La princesse Lalla Hasnaa reçoit à Tokyo plusieurs femmes japonaises leaders dans différents domaines    FIFM: Hommage à Jillali Ferhati    Migration : L'Espagne veut débloquer le budget européen    Arabie saoudite : Le roi Salmane fait l'éloge de l'appareil judiciaire sans mentionner Khashoggi    Les diplomates de l'UE valident le projet de Brexit    CMC : PLF 2019, un budget aux objectifs potentiellement contradictoires    Vidéo – Casablanca : Une habitation s'effondre (encore) au cœur de la Médina    La Chine tient son propre soleil artificiel    L'acteur Tarik Bakhari en deuil suite au décès de son fils    Conversation téléphonique et commérages, le sketch hilarant de The Tberguig !    Arrivée à Rabat du président du gouvernement espagnol    La France veut augmenter les frais de scolarité pour les non-européens    La Fondation Attijariwafa bank, partenaire de la 12e édition de la caravane AMGE    La HACA présente son bilan 2016-2017    CSEFRS/UNICEF. Comment lutter contre les inégalités éducatives    Point de vue : La jeunesse nous met face à nos responsabilités!    Aide à la production cinématographique : 16 projets subventionnés    CAN-2019 : Première qualification pour la Mauritanie    Le cheval Taymour remporte le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI du pur-sang Arabe    Amazigh. Les parlementaires appelés à rapprocher leurs visions    Financement sportif. Comment rétablir la confiance des investisseurs    La Renaissance de Berkane remporte la coupe du trône, la toute première de son histoire    Sanofi récompense les travaux de recherche sur le diabète au Maroc    Takrim 2018: L'inventeur marocain Rachid Yazami remporte le prix Innovation scientifique et technologique    Les relations maroco-libanaises en débat à la FSJES de Mohammedia    Grâce au PSOE et au PP, le Parlement espagnol n'a pas servi de lieu de propagande séparatiste    Un collectif espagnol dénonce l'instrumentalisation de la question féminine par le Polisario    China Trade Week Morocco 2018 se tiendra à Casablanca    La CDG présente à Rabat son programme international pour l'Afrique    Divers    Michael Gove, l'improbable sauveur de Theresa May    Pourquoi l'équipe de France est passée au travers    Doublement gagnant    News    Le Maroc à la conquête de l'espace    Les manifestations des "Gilets jaunes" ont fait un mort et plus de 400 blessés    Dakhla abrite la 11ème édition du Festival de la mode africaine    Le Liban invité d'honneur au Festival international du cinéma d'auteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mouvement populaire
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 08 - 07 - 2011


Mohamed Ouzzine, la star montante
Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et membre du bureau politique du Mouvement populaire (MP), Mohammed Ouzzine compte à son actif plusieurs activités politiques. Né le 5 janvier 1969, M. Ouzzine a occupé, du 2002 à 2007, le poste de conseiller du ministre de l'Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes. Professeur de communication et de management en langue anglaise, M. Ouzzine a été l'un des observateurs des élections législatives en Macédoine (2006), coordonnateur du réseau international de la jeunesse libérale (INLY), membre de la commission chargée de l'élaboration de la stratégie électorale du MP et chargé de l'organisation de la jeunesse populaire.
Dermoumi, un défenseur de la jeunesse
A l'âge de 34 ans, Aziz Dermoumi, secrétaire général de la Jeunesse harakie, se fait distinguer au sein de la formation de Mahjoubi Aherdane. Titulaire d'une licence en droit privé et d'un diplôme de troisième cycle en Gestion des affaires publiques, ce jeune natif de Khouribga a été élu en 2009 secrétaire général de l'Union de la jeunesse libérale arabe. Membre du bureau politique du Mouvement populaire depuis 2010, M. Dermoumi participe fortement au débat à propos des questions d'actualité relevant des domaines d'intérêt de la jeunesse marocaine, notamment la participation politique. M. Dermoumi avait adhéré en 2002 à l'Union démocratique et a été désigné membre du comité central du MP après la fusion des trois composantes harakies en 2006.
Hakima Al-Haïti, l'engagement au féminin
Hakima Al-Haïti est l'une des dames qui ont su brillamment représenté le Mouvement populaire. Femme du terrain, Hakima Al-Haïti est l'un des membres actifs du bureau politique du Mouvement populaire. De même, Mme Al Haïti est également vice-présidente de l'Internationale libérale des femmes. Mère de trois enfants, Mme Al Haïti est Docteur génie de l'environnement et gère des entreprises œuvrant dans le même but. Harmoniser la politique et l'environnement n'est pas un obstacle pour Mme Al Haïti. Selon elle, le développement durable est une dimension transversale qui est mise en relief par toutes les tendances politiques mondiales. Ayant intégré la scène politique en 2003, Hakima Al-Haïti évalue positivement ses 7 ans d'exercice. Pour elle, la politique lui a permis d'avoir une vision plus large de la vie courante.
Chagaf, une militante du Sud
Zahra Chagaf est l'exemple de la femme sahraouie politicienne par excellence. Députée parlementaire du mouvement populaire, Zahra Chagaf a été reconduite en septembre 2010 pour la deuxième fois à la tête de l'union féminine de la Haraka. Selon Mme Chagaf, ce nouveau mandat est une responsabilité supplémentaire pour répondre aux revendications féminines dans la sphère sociopolitique. Originaire de Dakhla, Zahra Chagaf a hérité son engouement politique notamment pour le Mouvement populaire de son grand père. Cette idole politique est l'un des quatre fondateurs du Mouvement durant les années 50 dans la région de l'Atlas et les provinces du sud. Eprise par ce monde, Zahra Chagaf ne rate aucune occasion pour inviter les Marocaines d'adhérer au champ politique et d'y laisser leurs touches.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.