Ouverture mardi d'une session extraordinaire de la Chambre des représentants    Sept ans de prison ferme pour une figure du mouvement de protestation populaire en Algérie    Les autorités mauritaniennes s'opposent aux tribulations polisariennes    L'échappée de l'Inter et de Milan en tête du championnat    Le WAC déroule à Ouagadougou et atomise Kaizer Chiefs    Botola Pro D1: Le Raja co-leader provisoire    Des efforts intenses déployés par le Maroc en une année de lutte contre le coronavirus    Une toile de Winston Churchill représentant la mosquée Koutoubia présentée aux enchères à Londres    Décès du célèbre acteur égyptien Youssef Chaabane    Le Maroc annonce sa contribution financière au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Intempéries à Tétouan: les autorités donnent plus de précisions    Le Maroc suspend ses vols avec deux autres pays    Rabat: le Maroc suspend tout contact avec l'Ambassade d'Allemagne (DOCUMENT)    Présidence de la CAF : La FIFA serait-elle en train de baliser le chemin au candidat sud-africain ?    Non au nihilisme !    Football : Qui se chargera du règlement des dettes ?    Recherche et développement : la CGEM s'allie à l'UM6P    Officiel: le Maroc prolonge le couvre-feu    Marrakech: une villa transformée en casino perquisitionnée par la DGSN    Casanearshore Parc: des bâtiments éco-responsables signés Ewane Assets    FCA Morocco : ce que prévoit le MotorVillage pour accompagner sa croissance    Mohamed Bazoum, nouveau président du Niger    Chine : les trois actions efficaces pour éradiquer la pauvreté    Le nouveau clip de Saad Lamjarred fait un carton ! (VIDEO)    La Juve sans joker derrière l'Inter et Milan    Les Robots de l'apocalypse, de Gabriel Banon    Le régime algérien, auxiliaire coupable des séparatistes, adopte un discours aux relents antisémites    Covid-19 au Royaume-Uni : plus de 20 millions de personnes ont reçu leur première dose de vaccin    Samy Mmaee : Ma première sélection, le meilleur moment de ma carrière    Hicham Maidi présente une exposition mêlant l'âme et la matière    JO de Tokyo : France-Etats Unis dès le 25 juillet pour les basketteurs    Annonce des lauréates du programme «Pour les femmes et la science»    Le prisonnier (M.B) «n'a subi aucun traitement dégradant»    Risma: Fort repli du CA à fin décembre 2020    Léger recul de l'activité de Centrale Danone en 2020    Le Club des dirigeants Maroc prospecte les opportunités d'investissement    Entreprise : Yassine Kabbaj, nouveau DRH de JTI Italie    Des acteurs de la société civile latino-américains et africains soulignent l'importance de soutenir l'initiative d'autonomie    ‘'KISSARIYA'', nouvelle sitcom ramadanesque    «Pour moi, la musique est un don de Dieu»    Réunion sur l'accord nucléaire : l'Iran ne considère pas le moment comme «approprié»    Des bureaux de vote au Maroc pour les élections à la Knesset    Ce que l'on sait sur l'état de santé de Mustapha Ramid (PHOTO)    La Bourse de Casablanca démarre en baisse    Lois électorales : Place aux amendements    «Schizophrénies marocaines» de Abdelhak Najib    Troisième grand parti politique aux Etats-Unis? Trump met les choses au clair    Syrie : l'UNICEF appelle au renvoi chez eux des enfants déplacés dans le Nord-Est    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les ouléma se fâchent contre le CNDH
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 01 - 2012

Les ouléma dénoncent leur exclusion des commissions régionales. Pour sa part, le CNDH jette la balle dans le camp des ouléma en leur reprochant de ne pas avoir répondu aux invitations qui leur auraient été adressées.
Le courant ne passe plus entre le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) et le Conseil supérieur des ouléma. Et pourtant, il s'agit de deux institutions constitutionnelles appelées à œuvrer de concert dans un certain nombre de domaines, notamment ceux relatifs à la défense et à la protection des droits de l'Homme, étant donné que le dahir portant création du CNDH prévoit obligatoirement la représentation des ouléma au sein de ce mécanisme national de protection des droits humains et des libertés. Point de discorde : le Conseil des ouléma, dirigé par Mohamed Yssef, se dit non représenté au sein du CNDH présidé par Driss El Yazami. Et l'installation, durant le mois courant, des commissions régionales des droits de l'Homme relevant du CNDH n'a constitué que la goutte qui a fait déborder le vase. Selon des sources concordantes, les ouléma ne sont pas représentés au niveau des commissions de Béni Mellal-Khouribga, Al-Hoceima-Nador, Marrakech, Oujda-Figuig, Casablanca-Settat et Ouarzazate-Agadir. D'après des sources bien informées, les ouléma auraient même boycotté les cérémonies d'installation des commissions régionales.
A noter que selon un communiqué du CNDH, rendu public récemment, ces commissions régionales doivent comprendre des ouléma, entre autres corps associatifs et de métier, d'où la polémique. De l'un et de l'autre côté, on se jette la responsabilité. Les ouléma dénoncent leur exclusion des commissions régionales. Pour sa part, le CNDH jette la balle dans le camp des ouléma en leur reprochant de ne pas avoir répondu aux invitations qui leur auraient été adressées. «Il s'agit là d'une question très importante. Le Maroc est un Etat musulman. C'est la loi fondamentale du Royaume qui le dit. Il faut qu'il y ait une référence islamique au sein de ces Commissions régionales des droits de l'Homme à travers la représentativité des ouléma», indique une source au sein du ministère des habous et des affaires islamiques qui a préféré garder l'anonymat. Omar Mouhssine, président du Conseil des ouléma d'Anfa à Casablanca, tient pour sa part à nuancer. «J'ai personnellement assisté à la cérémonie d'installation de la Commission régionale des droits de l'Homme à Casablanca. Il vaudrait mieux que les ouléma soient représentés au sein de ces instances locales», indique-t-il. «Mais, il ne faut pas perdre de vue que le dahir portant création du CNDH exige la présence des ouléma au sein de cette institution de protection des droits de l'Homme et pas obligatoirement au niveau des Commissions régionales», ajoute-t-il. Contacté par ALM, Mohamed Yssef a refusé, pour sa part, de se prononcer sur cette affaire. «Ceci est dénué de tout fondement», réplique Mohamed Sebbar, SG du CNDH (voir entretien page 5). «Le CNDH ne peut exclure aucune catégorie», précise-t-il. Le CNDH affirme dans ce cadre qu'il aurait invité les conseils régionaux des ouléma à présenter leurs candidats et certains de ces derniers «n'ont pas encore répondu à nos appels».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.