Coronavirus : le Maroc s'engage sur le plan africain en mettant à contribution son expérience et expertise    UNAF U21 : les lionnes de l'Atlas s'acharnent sur l'Algérie (2-0)    Barça: le quadruplé retentissant de Messi face à Eibar (VIDEO)    Al-Kass Cup: l'Académie Mohammed VI s'incline face au Real Madrid (VIDEO)    PAM : le 25ème Conseil national du PAM aura lieu le 7 mars    Des installations du tramway de Casablanca sérieusement endommagées (PHOTOS)    Hamza monbb : des aveux mettent à mal les soeurs Batma    Tragique accident entre Marrakech et Imintanoute    Australie : le Maroc à l'honneur au Festival multiculturel de Canberra    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Paradis fiscaux: le Maroc peut mieux faire    Coronavirus : Les 167 Marocains rapatriés de Wuhan quittent l'hôpital    Un conseiller du PJD arrêté à la frontière pour faux et usage de faux    Lourde sanction contre les supporters de Dortmund    PAM : des dirigeants du parti refusent de participer au bureau politique formé par Abdellatif Ouahbi    Crédit du Maroc dresse le bilan de son plan stratégique CAP 2020    Blocage de l'adoption du code pénal, la sèche mise au point de Ben Abdelkader    Mehdi Lahlou : les banques islamiques ne sont aucunement différentes des banques classiques    Un nouveau "portefeuille pédagogique" pour lutter contre la violence en milieu scolaire    Fès: une ressortissante étrangère agressée sur la voie publique    Une voiture interceptée à l'entrée de Salé    Equipementiers Une 4e usine pour TE Connectivity    L'autre guerre    Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    Top mondial YouTube: Zouhair Bahaoui cartonne avec son nouveau clip (VIDEO)    Azilal : le parc jurassique ouvrira ses portes fin mars    Le Maroc prêt à apporter au Qatar tous les moyens humains et logistiques pour réussir le Mondial-2022 de football    Le mouvement de contestation populaire né il y a un an en Algérie cherche son second souffle    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Dans le bagage des candidats à la Maison Blanche il y a aussi… des casseroles    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    Adieu Abdeslam Alla    Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    La déconstruction d'un mythe    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    Mohamed Benchaâboun: « Tous les indicateurs montrent que la dette marocaine est soutenable »    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin
Publié dans Barlamane le 23 - 01 - 2020

Après Wuhan, épicentre du virus, Huanggang et Ezhou ont également mis en place un confinement destiné à «enrayer efficacement la propagation du virus».
La Chine emploie les grands moyens contre le nouveau coronavirus qui a commencé à se répandre à l'international. Jeudi 23 janvier, trois métropoles ont été mises en quarantaine et Pékin a annoncé l'annulation des festivités du Nouvel An chinois dans la capitale, à la veille du début du traditionnel congé annuel, qui occasionne chaque année des centaines de millions de voyages.
Depuis le début de la matinée, plus aucun train ni avion ne doivent en principe quitter Wuhan, ville de 11 millions d'habitants où se trouve l'épicentre du virus. Une décision similaire a été prise à Huanggang, cité de 7,5 millions d'habitants, et à Ezhou, toutes deux situées à 70 km à l'est de Wuhan. L'objectif affiché : «Enrayer efficacement la propagation du virus», a expliqué le quartier général chargé de la lutte contre l'épidémie à Wuhan.
Aux sorties autoroutières de Wuhan, des policiers stoppaient certains véhicules afin de prendre la température corporelle des occupants, selon un reporter du site Internet d'information The Paper. Des queues se formaient devant certaines stations-service, tandis que beaucoup d'autres étaient à court de carburant. La mairie a aussi imposé le port du masque respiratoire, que la plupart des habitants avaient de toute façon commencé à arborer depuis le début de la semaine.
La ville des bords du Yangtsé est au cœur de l'épidémie qui depuis décembre 2019 a contaminé plus de 500 personnes et fait 17 morts, selon un dernier bilan communiqué mercredi soir. Toutes les personnes mortes ont succombé à Wuhan ou dans sa région.
Le virus a été repéré sur son marché de gros de produits de la mer. Des ventes illégales d'animaux sauvages avaient lieu dans ce marché, a reconnu le Centre national de contrôle et de prévention des maladies, sans pouvoir dire avec certitude si du gibier était à l'origine de l'épidémie.
L'alerte a été donnée par un scientifique chinois, qui a admis que la transmission du virus pouvait se faire d'humain à humain et pas seulement de l'animal à l'homme.
A l'étranger aussi les autorités s'organisent. Tous les voyageurs en provenance de Chine doivent ainsi «subir un contrôle thermique à leur arrivée» à l'aéroport de Dubaï, l'un des plus importants au monde, ont annoncé jeudi les autorités. «Le contrôle sera effectué à des portes [de débarquement] sécurisées» par des équipes médicales, a précisé dans un communiqué l'aéroport de Dubaï qui s'attend à accueillir «des milliers» de passagers chinois samedi, à l'occasion de leur Nouvel An.
De Tokyo à Sydney, l'angoisse était palpable chez des passagers des derniers avions partis de Wuhan avant la mise en quarantaine de la métropole. Un dernier appareil est arrivé jeudi dans la capitale japonaise en provenance de l'aéroport de Wuhan, dans le centre-est de la Chine, où est apparu un coronavirus qui a déjà provoqué sur place la mort d'au moins 17 personnes.
A l'aéroport de Sydney jeudi, les passagers en provenance d'un des derniers avions arrivés de Wuhan ont été accueillis par des agents de biosécurité et informés des symptômes du nouveau virus, brochures à l'appui.
En raison de la période d'incubation du virus, les voyageurs de retour de Wuhan devaient cependant continuer de surveiller de près toute apparition de symptômes proches d'un état grippal, ont insisté les autorités australiennes.
En dehors de la Chine, où plus de 500 personnes ont déjà été contaminées, des cas individuels confirmés ou suspects ont été identifiés dans d'autres pays d'Asie (Thaïlande, Japon, Corée du Sud, Taïwan, etc.). Un cas a également été signalé aux Etats-Unis, tandis qu'un autre en Australie s'est révélé être une fausse alerte.
A Genève, le directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a salué les mesures «très, très fortes» prises par la Chine, estimant qu'elles allaient «diminuer» les risques de propagation hors de ses frontières. Elles ont été mises en place au moment où l'OMS avait réuni son comité d'urgence pour décider si le nouveau virus constituait une «urgence de santé publique de portée internationale». Les experts n'étant pas parvenus à se mettre d'accord sur la question, le directeur de l'OMS a décidé de poursuivre la réunion jeudi dès 12 heures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.