Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Chine et les Etats-Unis s'écharpent autour de la présence de Taïwan à l'ONU
Publié dans Barlamane le 27 - 10 - 2021

La Chine a rejeté mercredi 27 octobre la proposition des Etats-Unis d'accorder à Taïwan une «participation significative» à l'ONU, après les déclarations de Joe Biden sur son «engagement» à défendre l'île d'une éventuelle attaque chinoise. «Taïwan est un partenaire crucial des Etats-Unis et une réussite démocratique», a estimé mardi le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken sur fond de tensions croissantes avec Pékin autour du sort de l'île.
Dans un communiqué, il a appelé le reste du monde à «soutenir une participation significative et robuste de Taïwan dans le système de l'ONU et la communauté internationale», estimant que sa contribution était nécessaire pour faire face «à un nombre sans précédent de défis mondiaux». La réaction chinoise ne s'est pas fait attendre: «Taïwan n'a aucun droit de participation à l'ONU», a déclaré mercredi à Pékin le porte-parole du Bureau des affaires taïwanaises, Ma Xiaoguang, rappelant que seuls des Etats souverains peuvent adhérer aux Nations unies.
«Une question pragmatique»
La polémique entre les deux géants du Pacifique survient alors que le régime communiste vient de célébrer avec fanfare le 50e anniversaire de son adhésion à l'ONU, au détriment du gouvernement taïwanais qui occupait jusque-là le siège attribué à la Chine. Antony Blinken a relevé que la participation de Taïwan «à certaines agences spécialisées de l'ONU» avait été effective «au cours de l'essentiel des 50 dernières années».
Il a toutefois fait remarquer qu'elle était devenue «récemment» impossible, notamment au sein de l'Organisation mondiale de la Santé ou de l'Organisation de l'aviation civile internationale — pointant, sans la nommer, l'opposition grandissante de la Chine. «L'exclusion de Taïwan sape le travail important de l'ONU et de ses agences», a-t-il insisté. Le secrétaire d'Etat affirme qu'une participation taïwanaise au système onusien «n'est pas une question politique, mais une question pragmatique», et martèle qu'elle est conforme à sa doctrine à l'égard de l'île et de la Chine.
Taiwan, considéré comme une province chinoise en attente de réunification
«Merci Blinken de reconnaître le rôle de Taïwan en tant que partenaire vital des Etats-Unis et modèle démocratique», a réagi sur Twitter la diplomatie taïwanaise, saluant un soutien «crucial pour faire face efficacement aux défis mondiaux». Washington défend régulièrement une meilleure représentation de Taipei dans les agences des Nations unies et les réunions internationales. Mais la publication d'un tel communiqué alors que les tensions sont à leur comble avec Pékin, sur cette question comme sur moult autres sujets, semble destinée à adresser un nouveau message de fermeté.
La Chine considère l'île de 23 millions d'habitants, qu'elle ne contrôle pas, comme une de ses provinces en attente de réunification avec le reste du pays. Mais le géant asiatique a multiplié ces derniers temps les incursions d'avions de guerre dans la zone d'identification de défense aérienne (Adiz) de Taïwan, faisant redouter une volonté de rompre à terme avec le statu quo — et poussant les Etats-Unis à hausser le ton.
Interrogé la semaine dernière sur la possibilité d'une intervention militaire américaine pour défendre Taïwan en cas d'attaque de la Chine, le président Joe Biden avait répondu par l'affirmative: «Oui, nous avons un engagement en ce sens», avait-il déclaré. Sa déclaration paraissait contredire la politique de longue date des Etats-Unis dite «d'ambiguïté stratégique». En vertu de celle-ci, Washington aide Taipei à construire et renforcer ses défenses mais sans promettre explicitement de venir à son aide en cas d'attaque.
Les propos du président américain avaient été mal accueillis à Pékin, qui l'avait appelé à la «prudence» afin «de ne pas nuire gravement aux relations sino-américaines». Le gouvernement américain avait par la suite pris soin d'assurer que sa politique à l'égard de Taïwan n'avait pas changé. Les Etats-Unis reconnaissent depuis 1979 la Chine communiste, au détriment de Taïwan, mais le Congrès américain impose parallèlement de fournir des armes à l'île pour sa défense.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.