Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pegasus : selon Jean-Marc Morandini, «le Maroc a le droit de se défendre devant la justice, qui tranchera le fond de l'affaire»
Publié dans Barlamane le 27 - 10 - 2021

Le Maroc, lié sans preuves à une enquête controversée sur le logiciel d'espionnage Pegasus, multiplie les attaques judiciaires en France contre des médias ayant versé dans le sensationnalisme, notamment via des procédures en diffamation à la recevabilité qui sera toutefois débattue le 6 décembre.
«Pour être honnête, j'ai un peu du mal à comprendre pourquoi le Maroc ne pourrait pas se défendre face à ces accusations [l'affaire Pegasus, NDLR], c'est quelque chose d'ordre juridique. C'est normal que ce pays puisse se défendre devant la justice, qui devra trancher à la fin», s'est exclamé le journaliste Jean-Marc Morandini lors d'une émission qu'il anime sur Cnews en réponse à ceux qui s'indignent que «la rédaction de l'Humanité [soit] visée par une plainte d'un Etat tiers» et qui réclament «le soutien de leurs pairs et, surtout, de l'Etat français [qui] tarde à venir.»
Selon nos sources, le quotidien communiste L'Humanité redoute une grande amende financière qui compromettra sa survie, alors qu'il souffre, depuis plusieurs années, de la baisse des recettes issues des ventes en kiosques et des abonnements, et des revenus publicitaires. Début 2019 il s'était déclaré en cessation de paiements en janvier et avait été placé quelques semaines après en redressement judiciaire avec poursuite d'activité. Un plan d'économies avec suppression d'une quarantaine de postes a permis de réduire l'hémorragie avant qu'un plan de continuation ne soit validé in extremis par un tribunal de commerce. Toujours selon nos sources, l'avocat Olivier Baratelli, qui représente le Maroc, est visé par une série d'articles dénigrants rappelant le fait qu'il a porté les affaires opposant le groupe industriel français Bolloré à de nombreux médias.
Lors d'une audience de procédure devant la 17e chambre correctionnelle mardi 27 octobre, le parquet a fait savoir qu'il requerra l'irrecevabilité des citations directes. Mais selon l'avocat du Maroc, "le Royaume ne refuse pas et ne redoute pas une audience sur l'irrecevabilité", déplorant un "artifice de procédure, créé de toutes pièces par les prévenus pour tenter d'esquiver le débat de fond".
Le Maroc est "parfaitement recevable", a-t-il insisté, soulignant "toute la détermination du Maroc à poursuivre en diffamation tous ceux qui ont pu prétendre que le Maroc avait utilisé le logiciel Pegasus. C'est rigoureusement faux".
Le 22 juillet, le Maroc avait lancé une première procédure en diffamation contre Amnesty et Forbidden Stories, les deux organisations ayant obtenu une liste très polémique de numéros de téléphones supposément ciblés par les clients de Pegasus, logiciel développé par le groupe israélien NSO.
Une première audience procédurale concernant cette affaire a eu lieu le 15 octobre devant la chambre spécialisée en droit de la presse. Si une jurisprudence récente de la cour de cassation a jugé qu'un Etat ne pouvait pas engager de poursuites en diffamation publique, l'avocat de Rabat insiste à dire que l'Etat marocain est parfaitement recevable puisqu'il agit aussi pour le compte de ses administrations et de ses services. M. Baratelli entend ferrailler contre cette jurisprudence défavorable.
Pour rappel, le ministre marocain de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, avait déposé à Paris une plainte en dénonciation calomnieuse à l'encontre de Mediapart et de son directeur de publication Edwy Plenel, selon l'avocat Me Rodolphe Bosselut.
Le ministre entend contester les allégations insidieuses et les calomnies colportées par ces médias qui portent des accusations graves, contre des institutions qu'il représente, sans avancer la moindre preuve concrète. Le ministre a dénoncé encore une cabale médiatique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.