Légère baisse de la production de billets de banque    De bonnes sources    BAM booste son résultat net    En Algérie, les dinars disparaissent    Covid-19 : Nouveau record, 19 décès en 24 heures    Luxe : une grande chaine américaine met la clef sous la porte    Hypertension artérielle : Faites de l'exercice !    Des centaines de voyageurs bloqués : Cafouillage à la gare ferroviaire Rabat-ville    Le lièvre soulevé par l'USFP suscite le débat    Le discours du Trône constitue une feuille de route claire pour le présent et l'avenir    Koert Debeuf : L'importance du Maroc dans le conflit libyen réside dans sa neutralité    C1, C3, C1 dames, L1... Top départ d'un mois d'août fou de foot    Le Raja met la pression sur le WAC    Le surf à l'ère du coronavirus    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Aggravation du déficit commercial en 2019    Nouvelle approche pour l'accès aux facultés de médecine, de pharmacie et de médecine dentaire    Des experts appellent à l'adaptation des moyens à l'intensité de la propagation virale    Début de la 100ème édition du festival de Salzbourg, sous restrictions à cause de la pandémie    Amitabh Bachchan, légende de Bollywood, est sorti de l'hôpital    Des turbopropulseurs T700 de General Electric pour les 24 Hélicoptères Apaches des FAR    Gare de Rabat – Ville toujours ouverte aux voyageurs    US Round Up du lundi 3 août – Cannabis, Siri, Frelon meurtrier, New-York, Analphabétisme en santé,    Bataille d'Oued Al-Makhazine    Ligue 1: le Marocain Azz-Eddine Ounahi quitte Strasbourg pour rejoindre ce club    Bourita: Il y a une convergence de points de vue entre le Maroc et l'Arabie Saoudite    Le Raja retrouve le podium et met la pression sur le WAC    Exacerbation de la crise sécuritaire à Tindouf    Le Sénat italien lève l'immunité parlementaire de Matteo Salvini    Crise du Covid: le chiffre d'affaires de Lydec en a pris un coup    Tous les congés suspendus : Le personnel hospitalier en état d'alerte    SM le Roi appelle à la vigilance, à la solidarité et au respect des mesures sanitaires    BCP et CDM dévoilent la situation des banques à l'ère du Covid-19    Sept corps rejetés par la mer au large de Tarfaya    Irina Shayk ex Shaykholislamova enflamme les réseaux sociaux    Espagne. Les homosexuels marocains accueillis à bras ouverts    Médecine : de nouveaux critères pour entrer en facultés    Liban: le ministre des Affaires étrangères jette l'éponge    Cross country : Les championnats du monde juniors de reportés jusqu'en août 2021    Redwan El Asmar lance «Samhili»    Parution de la traduction arabe du livre «Les sept patrons de Marrakech»    Mohamed Benabdelkader: «3000 personnes ont retrouvé la liberté, grâce au recours au procès à distance»    Botola : le Wydad en tête du classement général    "L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières" Le nouveau-né de l'agence de l'Oriental    Covid-19: Kyrgios annonce son forfait pour l'US Open    Douzi lance son clip pour Afriquia    La chanteuse yéménite Balqees Fathi chante la vie est belle en dialecte marocain    Une nouvelle Consule générale de France nommée à Fès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Monétique : des progrès mais toujours insuffisants
Publié dans Challenge le 17 - 03 - 2019

Les données du Centre Monétique Interbancaire (CMI), au 31 décembre 2018, font ressortir que tous les indicateurs sont au vert : l'encours des cartes bancaires, le paiement par internet et les opérations par cartes marocaines effectuées à l'étranger.
A la fin de l'exercice précédent, les cartes émises par les banques marocaines ont atteint le chiffre de 15 millions d'unités, soit une progression de plus de 7% par rapport au 31 décembre 2017.
L'activité monétique, comprenant les retraits d'espèces sur GAB, les paiements auprès des commerçants et eMarchands, les paiements sur GAB et les opérations de Cash Advance, a atteint au cours de l'année 2018 : 376,9 millions d'opérations pour un montant total de 316,9 milliards de dirhams, soit une progression de 11% en nombre d'opérations et de 10,6% en montant par rapport à l'année 2017.
Lire aussi : Le Centre Monétique Interbancaire dégage un bénéfice historique
La part des cartes marocaines est prépondérante dans la mesure où elles ont enregistré, en retraits et en paiements, 358 millions d'opérations pour un montant de 290,9 milliards de dirhams, soit une hausse de plus de 10% en nombre et en montant. Les cartes marocaines sont toujours utilisées en bonne partie pour effectuer des retraits d'espèces sur GAB (82,8% en part du nombre d'opérations et 91% en part du montant).
Mais il faut noter que les opérations de paiement auprès des commerçants et eMarchands ont enregistré au cours de l'année précédente une nette progression de 26,6% en nombre et 19% en montant. Quant à la répartition des paiements par cartes marocaines par secteurs d'activité, la grande distribution arrive en tête avec 26,4% suivie par l'habillement (13%) et les stations-services (8,7%).
Bien qu'elle soit importante, la progression enregistrée par la monétique n'a pas permis de rattraper le retard enregistré dans différents domaines. Le paiement en espèces reste toujours dominant et la carte bancaire est utilisée surtout comme moyen de retrait d'argent. De même, le réseau des guichets bancaires est concentré dans les grandes villes au détriment des centres ruraux qui constituent un grand désert bancaire.
D'un autre côté, les cartes marocaines à validité internationale ont permis la réalisation de 5,6 millions d'opérations à l'étranger, pour un montant global de 4,3 milliards de dirhams, soit une progression de 62,7% en nombre et 30,8% en montant.
Quant aux cartes étrangères, elles ont enregistré, en paiements et en retraits, 18,7 millions d'opérations pour un montant de plus de 26 milliards de dirhams, soit une progression de plus de 18% en nombre et plus de 16% en montant. Mais à la différence des cartes marocaines, les cartes étrangères sont utilisées à égalité pour les retraits d'espèces et pour les paiements. Pour ce qui est des paiements par cartes étrangères, les secteurs qui en profitent sont essentiellement les hôtels (41,7%), les restaurants (13,4%) et les bazars (10,6%).
Quant à l'activité e-commerce, les sites marchands et sites des facturiers ont réalisé 8,3 millions d'opérations de paiement en ligne par le biais de cartes bancaires , marocaines et étrangères, pour un montant de 3,3 milliards de dirhams, en progression de plus 25% en nombre et plus de 24% en montant par rapport à l'année précédente. Par secteur d'activité, les paiements en ligne par cartes bancaires, marocaines et étrangères, ont concerné des secteurs comme les Régies d'eau et d'électricité (29,5%), les opérateurs télécoms (23%,7%), les compagnies aériennes (21,9%) et les services gouvernementaux (10,2%).
S'agissant enfin du réseau GAB, l'année 2018 a vu l'installation de 266 nouveaux GAB, ce qui a permis au réseau d'atteindre 7289 GAB, soit une extension de presque 4% par rapport à l'année antérieure. Les villes les mieux équipées sont Casablanca (1468 GAB), Rabat (576 GAB), Marrakech (569 GAB), Tanger (413 GAB) Agadir (376 GAB) et Fès (358 GAB).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.