Inauguration à Rabat de l'ambassade de la République de Zambie au Maroc    Sanction des camions marocains en Espagne : le Maroc contre-attaque    France: l'Assemblée nationale valide la prorogation de l'état d'urgence sanitaire    Evolution du Coronavirus au Maroc : 4045 nouveaux cas, 194.461 au total, samedi 24 octobre à 18 heures    Accès aux prépas: le ministère a fait une annonce    Mobilité internationale des étudiants marocains (1/5) : la destination France reste la plus prisée    Algérie: le président Tebboune entre en confinement volontaire    Le wali Ahmidouch invite les entreprises privées de Casablanca à mettre en place et généraliser le télétravail    Tanger: trois jeunes devront répondre de leurs actes    Le message du roi Mohammed VI au président zambien    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Barça-Real: les buts de la première mi-temps (VIDEO)    Le Maroc rejoint la coalition internationale pour le renforcement de l'autonomisation économique des femmes    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    Algérie/Covid-19 : Le président Tebboune confiné    Ahmed Rhassane El Adib : " la crise du coronavirus a provoqué une prise de conscience de l'importance des services d'urgence"    Namibie : Des milliers de bébés otaries retrouvés morts (vidéo)    Tanger: deux jeunes frères reçus par la DGSN (PHOTO)    Sahara marocain : le Burundi réaffirme son soutien à la solution politique.    Destination Maroc: Le deal ONMT et Ryanair    Maroc : voici le calendrier des jours fériés 2020-2021    Islamisme en France: les éclairages de Pascal Boniface, fondateur et directeur de l'IRIS [Vidéo]    LDC: Brahim Nekkach s'exprime après l'élimination du WAC    LDC: retour sur l'élimination du Wydad (VIDEO)    Sous le signe du Covid 19, la 9ème édition du festival de l'Astronomie lancée    Khaoula El Filahi, ou le long voyage d' une jeune passionnée de lecture    Un autre pays arabe va normaliser ses relations avec Israël    Une édition numérique pour le Festival maghrébin du film d'Oujda    Le documentaire "Al Hasla " vivement dénoncé par le tissu associatif de Hay Mohammadi    Londres signe avec Tokyo son premier accord commercial majeur post-Brexit    Julien-Vincent Brunie : SM le Roi, "un ardent défenseur de la co-connaissance et de la paix"    Trump attaque Biden sur les affaires de son fils, sans ébranler son rival    La FNM enrichit son capital culturel    Le Real Madrid de pire en pire avant le clasico    Affaire CNSS : peine confirmée pour Rafik Haddaoui, Abdelmoghit Slimani acquitté    Transport aérien : Ryanair reprend ses vols sur le Maroc cet hiver    Les grosses écuries au rendez-vous de la première journée    La Renaissance sportive de Berkane aux portes de l'histoire    Sahara marocain : les pays des Caraïbes soutiennent l'initiative d'autonomie et le processus politique    Jean-Michel Blanquer estime que "l'islamo-gauchisme fait des ravages"    Un artiste hors du temps et des canons    Ligue des Champions : Le match Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Marrakech-Safi : Une saison culturelle qui s'annonce riche et diversifiée    Un 7ème pays africain ouvre son consulat à Dakhla    Maroc-Espagne : pour la mise en œuvre effective du partenariat stratégique global    Rabat: le roi Mohammed VI a présidé une séance de travail    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Fruit d'un partenariat entre OCP et la BAD : 4 millions de dollars mobilisés pour l'accès aux engrais en Côte d'Ivoire et au Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Finances publiques : les recettes non fiscales sauvent la mise !
Publié dans Challenge le 16 - 06 - 2020

Elles ne sont pas pérennes, mais elles deviennent indispensables en période de crise. Elles, ce sont les recettes non fiscales qui ont permis d'atténuer, provisoirement, la chute prévisible des recettes fiscales.
En effet, les recettes brutes de l'Etat ont connu globalement une augmentation de 6,6%. Et l'origine de cette augmentation se situe dans la hausse exceptionnelle des recettes non fiscales, soit 195,8%, à fin mai 2020, par rapport à fin mai 2019.
Plus précisément, il s'agit en particulier de l'augmentation des versements des Comptes Spéciaux du Trésor (CST) au profit du budget général de l'Etat, soit 15,7 milliards de DH, à fin mai 2020, contre 2 milliards à fin mai 2019. Les recettes des Fonds de concours sont aussi passées, pour la même période, de 162 millions de dirhams, à 1 944 millions de DH.
Au niveau des recettes fiscales, ressources stratégiques de l'Etat, c'est le début de l'hécatombe. Les recettes fiscales sont des recettes ordinaires stables permettant à l'Etat d'assurer sa sa sécurité financière.
Lire aussi : Quelles réformes fiscales urgentes après la crise ?
Les recettes douanières nettes ont ainsi baissé de 10,9%. Et c'est surtout la Taxe intérieure à la consommation (TIC) sur les produits énergétiques qui a chuté de -19,5%, suivie de la TVA à l'importation, avec une baisse de -9,1%, et des droits de douane, avec -4,1%.
Les recettes nettes de la fiscalité domestique ont accusé, à leur tour, une baisse de -7,5%. La TVA à l'intérieur a très légèrement reculé de – 0,6%, mais les Droits d'enregistrement et de timbre (DET), l'IR et l'IS ont connu des diminutions importantes, soit respectivement : -17,4%, -9,6% et -4,1%.
Malgré cette tendance à la baisse des recettes ordinaires de l'Etat, en particulier les recettes fiscales, l'Etat n'a pas fermé ses vannes pour ne pas contribuer à l'aggravation de la crise socio-économique, à travers l'aggravation des difficultés financières des entreprises. En effet, les remboursements de la TVA, les dégrèvements et restitutions fiscaux ont globalement connu une hausse de 7,1%, à fin mai 2020, par rapport à fin mai 2019.
Lire aussi | Coronavirus/indemnité : les précisions de la DGI
Mieux, pour amortir le choc, l'Etat a dû compenser la baisse de 14% des dépenses des ministères par une augmentation de 10,1% des dépenses d'investissements, passant de 29,8 milliards de DH à fin mai 2019, à 32 milliards de DH à fin mai 2020.
Pour ce qui est des soldes du Trésor, et sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, l'exécution de la loi de finances, à fin mai 2020, fait ressortir un solde ordinaire négatif de 2,1 milliards de DH, contre un solde négatif de 1,6 milliards de DH un an auparavant et un déficit du Trésor de 23 milliards de DH.
A fin mai 2020, le compte d'affectation spécial intitulé « Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus Covid-19 » a enregistré des recettes pour 33 milliards de DH et des dépenses pour 14,9 milliards de DH. Par ailleurs, il y a lieu de souligner l'augmentation de 8,3% de la part des recettes IR prélevé à la source des salaires des fonctionnaires, pour la même période indiquée. De même, les recettes de la Contribution sociale de solidarité sur les bénéfices (CSSB) ont connu une hausse de 8,6%, passant de 1 928 millions de dirhams, à fin mai 2019, à 2 094 milliards de DH à fin mai 2020.
Voilà donc une situation dont l'examen critique devrait alimenter les propositions dans le cadre du projet de loi de finances rectificative, en vue de répondre non seulement à des besoins conjoncturels et urgents, mais aussi pour préparer des changements d'ordre structurel, nécessaires à l'amélioration de l'autosuffisance budgétaire de l'Etat.
Tribune et Débats
La tribune qui vous parle d'une actu, d'un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Economistes et autres experts, patrons d'entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s'y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.
Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.