Le dirham se déprécie de 2,47% vis-à-vis du dollar en juillet    Activité monétique: 245,5 millions d'opérations pour 200,6 MMDH au S1-2022    HCP: près de 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes au Maroc    Retraite : L'horizon d'épuisement des réserves de la CNSS se situe à 2038    Jeux de la solidarité islamique : Les athlètes marocains décrochent deux médailles d'or et deux de bronze    Fouzi Lekjaa revient sur les raisons du limogeage de Vahid Halilhodzic    FIFA: le coup d'envoi du Mondial-2022 fixé au 20 novembre    Arrestation de l'agresseur d'un policier à Casablanca    Canicule au Maroc : Jusqu'à 46°C ces vendredi et samedi    Météo Maroc: persistance du temps ce samedi 13 août    E-commerce au Maroc: 12,8 millions d'opérations à fin juin    Des écologistes plaident pour un changement radical de la politique agricole    Benzema, Courtois et De Bruyne nommés pour le titre de Joueur européen de l'année    L'écrivain Salman Rushdie victime d'une attaque à New York    L'Algérie rejette la main tendue de SM le Roi    E-commerce: 85% des consommateurs au Maroc préoccupés par la protection de leurs données personnelles    Rabat-Salé-Kénitra: destruction par incinération d'une importante quantité de drogues    L'actrice américaine Anne Heche succombe à ses blessures    Covid-19/Maroc: Voici les régions les plus touchées    Tennis : Le Maroc passe au Groupe ll de Coupe Davis... One, two, three en Algérie !    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Avec sa nouvelle loi sur l'immigration, le Portugal pourrait bénéficier de la main-d'œuvre marocaine    Transport aérien : Ryanair annonce la fin des billets à 10 euros    Amérique : Biden se prépare aux élections présidentielles de 2024    Reportage / Mondial-2022: Un QG unique pour parer aux incidents dans les stades    Le Maroc compte 5,9 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans    Liga saison 2022-2023 : Début ce soir avec Osasuna - FC Séville (20h00)    Biens culturels volés : Le Maroc adhère à la convention d'Unidroit de 1995    Diagnostic confirmé, Hamid El Hadri souffre bien d'une tumeur cérébrale (PHOTO)    Saad Lamjarred dévoile son tout dernier single « Alacheq Alhayem » (VIDEO)    L'écrivain Salman Rushdie victime d'une attaque à New York    Le problème des visas pour la France arrive au parlement    « Pegasus » révèle que 12 pays européens ont utilisé son programme    Président du parti politique argentin Demos : le Maroc a montré le « cap » d'ouverture sur le Monde    Sécheresse chronique: la Californie veut stocker davantage d'eau    USA/Ohio: Un homme armé tué après avoir tenté d' »entrer par effraction » dans les bureaux du FBI à Cincinnati    Les Marocains deuxièmes bénéficiaires des premiers permis de séjour en Europe en 2021    Nouvelle vision pour les polices marocaine et espagnole    Des journalistes MRE découvrent de près la promotion du service audiovisuel public    Perquisition au domicile de Trump en Floride: Le FBI cherchait des documents liés au nucléaire (presse)    ONU/Ukraine: l'AIEA réclame l'accès à la centrale nucléaire de Zaporijjia    Mohammedia : Coup d'envoi du 5ème Festival du film éducatif pour les enfants en colonies de vacances    Le Polisario en quête d'une sortie honorable pour sa «guerre contre le Maroc»    La revue de presse du vendredi 12 août    USA: la quarantaine n'est plus obligatoire après une exposition au Covid    Création numérisée : 11,5 millions de dirhams pour cinq cinémas    Mondial 2022: la Fifa entérine l'avancement d'une journée du match d'ouverture    Interview avec Hicham Lasri : « La majorité des films marocains sont des soap opéras »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gaz naturel liquéfié : le Maroc veut déployer une unité flottante de stockage et de regazéification près de ses côtes
Publié dans Challenge le 25 - 04 - 2021

Le Maroc est en train d'abandonner son projet « Gas to Power », un complexe gazier à Jorf Lasfar, évalué à 4,6 milliards de dollars, comprenant un terminal de GNL, un gazoduc, deux centrales électriques et une unité de regazéification, du moins si l'on en tient au récent acte posé par le ministère de l'Energie. Le département d'Aziz Rabbah étudie une solution maritime et vient de lancer dans ce sens un appel à manifestation d'intérêt pour la conception et la mise en place d'une unité flottante de stockage et de regazéification. Celle-ci devrait être localisée au niveau du port de Nador West Med, Kénitra Atlantique, Jorf Lasfar ou Mohammedia.
Le Maroc est-il en train de revoir son Plan national de développement du gaz naturel liquéfié (GNL) ? C'est tout comme. Présenté en décembre 2014 par l'ex-ministre de l'énergie Abdelkader Amara, ce plan devait être livré, comme annoncé, en juin 2021. Concrètement, ce programme devait donner naissance au projet « Gas to Power », un complexe gazier à Jorf Lasfar (El Jadida), évalué à 4,6 milliards de dollars, comprenant un terminal de GNL, un gazoduc, deux centrales électriques et une unité de regazéification. Un appel à manifestation d'intérêt (AMI) avait même été lancé en 2015 par l'Office Nationale de l'Electricité et de l'Eau (ONEE) et qui a vu 93 entreprises, comme les Japonais de Mitsubishi, les Saoudiens d'Acwa Power, les Emiratis de Taqa, les Espagnols de Gas Natural, les Italiens d'Enel, les Français d'EDF et Engie, le russe Gazprom, se positionner sur ce mégaprojet. Mais l'appel d'offres prévu en 2018 dans la foulée n'a pas été lancé.
Depuis, la feuille de route du ministère de l'Energie pour le développement de l'utilisation du GNL a été revue et réajustée, prenant en considération plusieurs nouveaux paramètres. Du côté du département d'Aziz Rabbah, l'on indique que le plan gazier révisé devra être relancé pour prendre en compte notamment les ruptures technologiques, le projet de gazoduc Maroc-Nigéria (ralliant le Nigéria au Maroc en traversant 14 pays), le développement de l'efficacité énergétique ainsi que le prolongement du contrat du Gazoduc Maghreb-Europe (GME) mais aussi l'entrée en exploitation commerciale de projets d'exploration gazière, notamment le Tendrara (dans l'Oriental) en 2021, opéré par la société britannique Sound Energy.
Lire aussi| Africa Digital Manager Award : trois projets marocains nominés
Aujourd'hui, si le remodelage du plan national gazier reste inconnu à ce jour, le département de l'Energie semble plancher sur une nouvelle option. Il vient en effet de lancer un appel à manifestation d'intérêt pour la conception et la mise en place d'une solution maritime pour l'approvisionnement en gaz naturel du marché national par une unité flottante de stockage et de regazéification (FSRU – Floating Storage and Regasification Unit). Son objectif : identifier les sociétés opérant dans le développement et la construction des FSRU en vue du lancement éventuel d'un appel d'offres ou d'un Partenariat public-privé (PPP). À travers cet AMI, le département d'Aziz Rabbah invite les sociétés à exprimer leur intérêt à participer, en cas de décision prise par les autorités compétentes, à un appel d'offres pour le développement, la conception, le financement, la construction, l'exploitation et la maintenance de ce projet, et à confirmer leurs intentions et capacités à le développer et le rendre opérationnel d'ici 2025. Selon les spécifications techniques du ministère de l'Energie, le projet proposé doit répondre au besoin d'un marché du gaz naturel à développer progressivement. Les besoins sont estimés à 1,1 milliard de mètres cubes dont 0,6 milliard de mètres cubes pour l'industrie en 2025. En 2030, ils sont évalués à 1,7 milliard de mètres cubes dont 0,7 pour l'industrie. Dix ans plus tard, les besoins devraient monter à 3 milliards de mètres cubes dont 1,4 pour l'industrie.
Lire aussi| La région de Rabat-Salé-Kénitra lance son « Club des investisseurs »
Les zones de consommation se situent principalement dans l'axe Kénitra-Mohammedia-Casablanca-Settat, caractérisé par une concentration du tissu industriel. Le projet devra proposer un système permettant la réception, le stockage et la regazéification. Il devra être compatible avec les infrastructures maritimes du terminal d'accueil qui sera localisé potentiellement au niveau de l'un des ports de Nador West Med, Kénitra Atlantique, Jorf Lasfar ou Mohammedia.
Le système de regazéification devra satisfaire aux besoins et aux contraintes techniques des distributeurs et des consommateurs locaux de gaz naturel. Selon le Ministère de l'Energie, le secteur de l'énergie connaît des évolutions extrêmement importantes tant au niveau économique, technique que géopolitique. « Le Maroc, importateur net d'énergie, doit faire face à des contraintes diverses : diversification, continuité et sécurité d'approvisionnement, compétitivité de son économie, volatilité des prix et son impact négatif, la réduction des émissions des gaz à effet de serre, etc », justifie le Département de l'Energie dans le dossier d'appel à manifestation d'intérêt. Et s'ajouter qu'il a mené plusieurs études qui ont souligné l'importance grandissante du besoin en gaz naturel en tant que source d'énergie profitant d'une évolution tendancielle très favorable de la production mondiale.
En tous les cas, les promoteurs de ces unités flottantes de stockage et de regazéification n'hésitent pas à vanter le procédé pour sa mise en œuvre beaucoup plus rapide et bon marché que la construction d'installations à terre, avec une souplesse de fonctionnement plus grande et un impact environnemental moindre.
Lire aussi| Akdital Holding : Bientôt une nouvelle clinique à Dakhla


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.