Paris : Les MRE victimes d'escroquerie immobilière manifestent au « SMAP IMMO »    Le Maroc et la France renforcent leur coopération en matière d'aviation civile    Benabdallah: Elire une nouvelle direction capable de dépasser les dysfonctionnements    La Gendarmerie royale et la Guardia Civil se réunissent à Agadir    Le 8ème congrès national de la JS reporté à la mi-septembre    Maroc Telecom: les détails de l'OPV    Objectif Downing Street : Qui face à Boris Johnson ?    Un panneau publicitaire blesse grièvement un homme à Casablanca…    Le marché de l'art sur la voie de la digitalisation    Nouveau clip : Abdelbasset Mriqi lance «Bogossa»    Remise des prix aux lauréats Marocains du concours national de la langue russe    Couverture sanitaire universelle : Un droit fondamental    Accréditation : London Academy Casablanca homologuée    Le Meeting International Mohammed VI d'athlétisme tient ses promesses    L'équipe du Maroc s'incline pour la seconde fois    Zahira Tigtate: Sa conception exemplaire d'art et de créativité    Une cellule liée à EI démantelée à Tétouan    Brésil: Bolsonaro face à la grogne populaire…    Voiture électrique. La ministre El Ouafi donne l'exemple    Production. L'industrie en convalescence    Finances publiques. Les recettes grimpent et dépenses stagnent    Hilale: Pas de solution à la question du Sahara en dehors de la souveraineté du Maroc    Les schémas de guerre    Port de Casablanca : L'ANP renforce le contrôle des marchandises    Le Maroc prend part aux Journées MENA-OCDE à Tunis    Pour l'amour du ballon rond ?    Boxe. La sélection nationale s'échauffe à Cuba    Forte participation marocaine au Salon international de l'aéronautique du Bourget    Le musée de la publicité inauguré à Rabat    Sublime Marcel Khalifé !    Edito : Inquiétant !    Prisme tactique : Le milieu de terrain, symbole de tous les maux    Présidentielle en Mauritanie : De joyeuses soirées sous la tente rythment la campagne    News    Driss Lachguar s'entretient avec Vo Van Thuong, membre dirigeant du Parti communiste vietnamien    Le Maroc et le Portugal souhaitent consolider davantage la coopération énergétique bilatérale    Les lipides laitiers contribueraient à réduire le risque cardiovasculaire    Au menu, 5 grammes de plastique par semaine    Formation à Laâyoune sur l'intégration de la dimension handicap dans les programmes régionaux de développement    Mouvement des étudiants grévistes en médecine et en pharmacie    Journée de sensibilisation à Marrakech sur les avantages du pompage solaire dans l'agriculture    Rapport final de la XXVIIème Assemblée régionale Afrique de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie    Insolite : Taper sur Trump ?    "Sarriverderci" Chelsea, Sarri à la Juventus    Patrice Bommel : Préserver d'abord le groupe    Réforme de l'administration publique : Le droit et le "new public management"    Ces tournages qui ont tourné au drame    La richesse du patrimoine culturel sahraoui au cœur du carnaval de Tan Tan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





2,6 milliards de DH de bénéfices pour la BCP
Publié dans Challenge le 22 - 02 - 2017

La Banque Centrale Populaire (BCP) a terminé l'année 2016 au vert. Elle a annoncé avoir réalisé un Résultat Net Part du Groupe (RNPG) en appréciation de 5,3% à plus de 2,6 milliards de DH. Malgré un important effort de provisionnement en lien avec une politique de risque prudente, le RNPG de la BCP a connu une progression significative, se félicite la banque, notant que « Ces performances confirment la robustesse du modèle économique du Groupe et la pertinence de ses choix stratégiques ». Au terme de l'année 2016, la BCP affiche une hausse de ses principaux agrégats financiers en dépit d'un contexte marqué par une contraction des marges d'intermédiation, souligne la 4ème plus grande capitalisation boursière de Casablanca.
En effet, le Produit Net Bancaire (PNB) du groupe poursuit sa croissance (+2%) et évolue de plus de 310 millions de DH, progression principalement soutenue par les activités de la Banque de Financement et d'Investissement (+8%) et par la Banque de l'International (+6%). Moteur de mobilisation des ressources pour le groupe, la Banque au Maroc réaffirme son positionnement de premier collecteur de l'épargne nationale avec une hausse de 4% des dépôts, ajoute la même source. S'appuyant sur un réseau comptant 1.422 agences auxquelles s'ajoutent 2.603 points de distribution, le groupe capte en 2016 un tiers de l'épargne nationale additionnelle des particuliers locaux et améliore sa part de marché de 56 points de base, a-t-elle poursuivi.
Sur le marché des Marocains du Monde, le groupe enregistre une progression de 6% des dépôts correspondant à près de 60% de la croissance du marché. L'exercice 2016 a été marqué aussi par une accélération de la progression de la marge sur commissions de la Banque au Maroc qui s'apprécie de 5%, traduisant ainsi les performances commerciales du Groupe sur son marché domestique.
La BCP, quant à elle, réalise en 2016 une nette augmentation de ses indicateurs financiers. Le PNB social de la banque s'apprécie ainsi de près de 11,9% à 5,9 milliards de DH et le résultat net de près de 10,7%, dépassant ainsi les 2 milliards de DH. A l'international, l'année écoulée a été caractérisée par la poursuite de la croissance des activités du Groupe, contribuant à 16% du PNB contre 15% un an auparavant, notamment à travers sa filiale Banque Atlantique, relève en outre la BCP. Ainsi, les activités en Afrique subsaharienne réalisent une progression de 6% de leur PNB, grâce à une nette appréciation de l'activité de collecte des dépôts et de distribution de crédits qui évoluent respectivement de 7% et 9%, a-t-elle fait remarquer, réaffirmant son ambition de développement à travers la poursuite de l'extension de son empreinte sur le continent.
L'année 2016 a ainsi connu l'ouverture d'une première succursale de la Banque Atlantique en Guinée Bissau, ce qui permet au Groupe de couvrir désormais l'ensemble des pays de la zone UEMOA, outre la signature d'accords avec des partenaires importants au sein de pays d'Afrique à fort potentiel, notamment le Nigéria, l'Ethiopie et le Rwanda. D'autre part, le groupe confirme son engagement pour l'inclusion financière en Afrique subsaharienne à travers sa filiale Atlantic Microfinance for Africa (AMIFA), par un programme ambitieux d'extension qui prévoit une implantation dans 5 à 10 nouveaux pays à l'horizon 2020. La BCP a également mis en avant sa politique prudente de provisionnement, avec un taux de couverture des risques à plus de 76%, contre 73% l'an dernier et affiche des ratios prudentiels qui restent nettement supérieurs aux exigences réglementaires.
Le groupe a notamment constitué en 2016 une provision pour risques généraux de 317 millions de DH et poursuit le provisionnement au titre du risque pays. Il dispose, en outre, d'un fonds de soutien dont l'encours a été alimenté pour se situer à 3,2 milliards de DH au 31 décembre 2016, contre 2,6 milliards de DH à fin 2015. Cette politique, toujours prudente, assure le renforcement de la solidité financière du Groupe et de sa cohésion interne, précise la banque. L'année 2016 a aussi été marquée par l'opération de fusion-absorption de la BP El Jadida-Safi par la Banque Centrale Populaire, approuvée par l'Assemblée Générale Extraordinaire de la BCP tenue le 30 juin 2016, a-t-elle noté. Cette opération s'inscrit dans le cadre du projet de reconfiguration de la structure du Groupe en liaison avec la nouvelle architecture des Régions du pays. S'agissant de la rétribution des actionnaires, le Conseil d'Administration de la BCP proposera à l'Assemblée Générale le versement d'un dividende de 6 DH par action, en augmentation de 4,3%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.