Immigration clandestine. L'UE entend soutenir le Maroc à hauteur de 500 millions d'euros    Soutien public complémentaire aux partis politiques    Dette intérieure : Un encours de 666,1 milliards de dirhams à fin juillet    Le CRI Béni Mellal-Khénifra lance une série de webinaires    Yessef appelle en Tanzanie au renforcement de la coopération entre les oulémas africains    Kitesurf : La 7ème édition de «Dakhla Downwind Challenge» se poursuit jusqu'au 20 août    Ligue des champions d'Europe: Le PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers, le Benfica à Kiev    CAN Maroc U23 : Le Tirage au sort des éliminatoires jeudi au Caire    Botola Pro D1 – D2 : Le tirage au sort prévu le 19 août    Les tatouages amazighes au coeur du film documentaire « tagzzayt »    Développement humain : Des projets de 14,28 MDH adoptés à Midelt    Cabo Negro : arrestation de 4 personnes soupçonnées d'être à l'origine de l'incendie    Casablanca : 2 ans de prison ferme pour un escroc récidiviste    Dounia Batma répond avec subtilité aux excuses de son mari (VIDEO)    Zina Daoudia exalte son milliard de vues    1er Festival «Phénomène des groupes musicaux» à Hay Mohammadi    «La femme au colt 45» de Nabyl Lahlou au Théâtre national Mohammed V de Rabat    Feux : quatre suspects accusés d'être des pyromanes arrêtés au nord du Maroc    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Découvrez le Galaxy Z Flip4 et le Galaxy Z Fold4, les smartphones révolutionnaires de Samsung    Visas refusés : quand Hélène Le Gal tombe dans son propre piège    L'agresseur de Rushdie métamorphosé après un voyage au Liban, selon sa mère    Incendie de forêt à Mdiq: Trois membres de la Protection civile morts    Incendies à Cabo Negro : trois pompiers décédés    Un tribunal condamne une militante à deux ans de prison pour insulte à l'islam    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Carburant : baisse importante des prix entre le 1er juillet et le 15 août (Infographie)    Le Maroc félicité par l'Union Africaine    Cours des devises du mardi 16 août 2022    Job    Météo: les prévisions du mardi 16 août    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    Hospitalisée, Ahlam Zaimi s'adresse à ses fans    Incendie d'une église au Caire : le Souverain présente ses condoléances au président égyptien    Mohamed Al Turk demande pardon à Dounia Batma (PHOTO)    Hommage à Fatima Boubekdi à Ifrane    Washington exclut le dégel de fonds afghans    William Ruto élu président du Kenya    CAN Maroc-2023 (U23) : Le tirage au sort des éliminatoires prévu le jeudi au Caire    Maroc-UE: 500 millions d'euros pour faire barrage aux harragas    Des parlementaires américains à Taïwan, la Chine relance ses manoeuvres    "Dakhla Downwind Challenge" : Coup d'envoi de la 7ème édition    Le dessin de presse orphelin : Jean-Jacques Sempé tire son dernier trait [Par Belaïd Bouimid]    TGR: Très bonne récolte fiscale en juillet    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Logement social : Faut-il revoir le concept ?
Publié dans Finances news le 21 - 03 - 2017

Le produit est arrivé à une certaine maturité. Il a besoin d'une adaptation avec l'environnement actuel.
Le segment du logement social a fait ses preuves et a permis à des milliers de personnes d'accéder à la propriété et de réduire le déficit en logements de plus de 50%. Lancé au début des années 2000, ce type d'habitat soutenu par l'Etat à travers des dérogations fiscales et parfois des mesures foncières, a une typologie bien définie : la surface ne doit pas être inférieure à 50 m2 et le prix ne doit pas dépasser 200.000 DH. La flambée des prix de l'immobilier aidant, l'Etat a été contraint de revoir le prix d'acquisition à la hausse, le portant à 250.000 DH. Ces derniers temps, le segment a connu un léger ralentissement sous l'effet d'un fléchissement de la demande. Pour leur part, les promoteurs ont réduit les mises en chantier afin de liquider le stock disponible et aussi à cause de la baisse de la marge bénéficiaire. De l'avis de plusieurs spécialistes, le produit est arrivé à une certaine maturité et il est temps de revoir le concept et de l'adapter à l'environne ment actuel. «Il est primordial de revoir le modèle existant actuellement. C'est un concept typiquement technique, basé sur le minimum de produits à offrir, alors que dans d'autres pays, différents critères sont à prendre en considération. Les acquéreurs marocains doivent accepter des logements de 40, voire 30 m2 de superficie comme cela existe dans les grandes villes un peu partout dans le monde. Encore faut-il que ces appartements disposent d'un environnement et d'un cadre de vie adéquat», souligne Driss Effina, expert en immobilier. Il faut dire que dans les métropoles de Rabat et Casablanca, par exemple, tous les projets de type logement social sont lancés dans leur périphérie à cause de la problématique du foncier. Cette stratégie pose pour les résidents d'autres difficultés au démarrage, dues à l'insuffisance des équipements de base, au transport ou à la sécurité.
La révision de ce concept doit se faire en concertation avec tous les acteurs en vue de lancer des études recueillant les attentes des Marocains et aussi s'inspirer des benchmarks des expériences étrangères. «Nous avons depuis des années appelé à revoir la configuration du logement social. Telle qu'elle est actuellement, elle ne peut fonctionner que dans les petites ou moyennes villes. Dans les grandes par contre, elle devient de plus en plus difficile à réaliser à cause du prix du foncier. Il est nécessaire aussi d'encourager la verticalité dans la construction pour remédier à cette contrainte», explique Mohamed Ikbal Kettani, directeur délégué de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.