Après la visite de Belani, Singapour salue le plan marocain d'autonomie au Sahara    Aid Al-Adha: La demande estimée à environ 5,6 millions de têtes d'ovins et caprins    Mort de Shireen Abu Akleh: Washington accuse Israël à demi-mots    Météo Maroc: temps assez chaud ce mardi 5 juillet    MRE: Ammor interpellée sur la cherté des billets de voyage    Sahara : L'Algérie accuse le Maroc de «saboter les efforts» de De Mistura    Jeux Méditerranéens (Taekwondo) : Fatima-Ezzahra Aboufaris et Omar Lakehal remportent la médaille d'argent    Moody's change la perspective du Maroc de « négative » à « stable »    Femmes au Maroc : Le verdict du Comité CEDAW est tombé    JM Oran 2022 : Maroc 4-2 Turquie ! Les Lionceaux sur le podium (vidéo)    L'opposition moque de« chaises musicales »    Le Conseil de sécurité publie la réponse de Hilale à son homologue algérien    La contribution sociale de solidarité sera maintenue en 2023    Lekjaa affirme le retour de Ziyech    Pedro Sanchez : « L'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc »    Formule E : Edoardo Morata remporte l'E-Prix de Marrakech 2022    Une convention pour la réalisation des travaux d'aménagement de la voie de «Taddart»    « Le plan d'autonomie offre des pouvoirs législatifs exclusifs à la Région »    Sahara : Singapour appuie le plan marocain d'autonomie    Espagne : des «drones sous-marins» pour acheminer de la drogue interceptés    La MAP lance sa nouvelle webradio thématique « Samaoui », dédiée à l'art Gnaoui    Le drame de Mellilia : Pedro Sanchez n'a rien à reprocher au Maroc    « Morocco Now »: des Japonais saluent les avancées du Maroc    Intempéries : Les Australiens piégés par les pluies torrentielles    Evolution du coronavirus au Maroc. 941 nouveaux cas, 1 226 246 au total, lundi 4 juillet 2022 à 15 heures    [Alerte météo] Vague de chaleur (38 à 45°C) du mercredi au samedi    Les étudiants en médecine haussent le ton    Le dirham se déprécie face à l'euro et au dollar du 23 au 29 juin (BAM)    Malhounyat. Le Festival international de l'art du Malhoune de retour à Azemmour    Rabat Salé : Mémoire et ICESCO signent un nouveau partenariat    Pedro Sanchez : l'Espagne et l'Europe doivent être solidaires avec le Maroc    Tétouan: des mesures sécuritaires spéciales pour le mariage de Nouâmane Belaiachi    Vidéo - La politique marocaine de l'Algérie expliquée par la boxe    Lancement de la célébration de Yaoundé capitale de la culture du monde islamique    La High Line Art de New York expose une sculpture de la Marocaine Meriem Bennani    Le film néerlando-marocain «Marokkaanse Bruiloft» rafle deux prix à Rabat    Les 24 hélicoptères AH-64 Apache seront livrés au Maroc en 2023    Chambre des conseillers: séance plénière mardi consacrée à la politique générale    La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement à Lisbonne pour la 2e conférence de l'Océan    Le roi félicite le président américain à l'occasion de l'Independence Day    Les Lionnes de l'Atlas réalisent l'essentiel face au Burkina faso    Jazzablanca: Sur la Scène Casa Anfa, Erik Truffaz et Maâlem Hamid El Kasri ont ravi le public    Le Maroc abrite la Supercoupe de la CAF entre le WAC et la RS Berkane    Ligue féminine des champions : Le Maroc officiellement organisateur de l'édition 2022, l'AS FAR qualifiée d'office    Nabila Rmili appelle à accélérer la cadence de traitement des autorisations d'urbanisme    Education : Il était une fois le Baccalauréat !    Joe Biden a reçu un message du roi Mohammed VI    Egypte : le vice-président de la BEI se félicite de l'achèvement réussi de la ligne 3 du métro du Caire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La sécurité en Europe est étroitement liée à la stabilité en méditerranée (ambassadeur)
Publié dans 2M le 04 - 12 - 2021

Le Maroc est profondément convaincu que le dialogue entre les deux rives de la Méditerranée fait partie intégrante de la coopération sécuritaire et que la sécurité en Europe est étroitement liée à la stabilité dans la région méditerranéenne, a affirmé, vendredi, l'ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès des organisations internationales basées à Vienne, Azzeddine Farhane.
"Nous devons, en partenariat avec l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), développer des relations de bon voisinage, améliorer la prospérité, éliminer la pauvreté, protéger la démocratie, promouvoir la tolérance culturelle et religieuse, et développer la coopération avec la société civile'', a indiqué M. Farhane, qui s'exprimait à Stockholm, à l'occasion de la réunion du 28e Conseil ministériel de l'OSCE.
Pour y parvenir, le Maroc estime que certaines actions doivent être nécessairement poursuivies, en l'occurrence "maintenir la vitalité de la vision que nous partageons pour l'avenir de la Méditerranée, et qui a commencé à se concrétiser, à travers le partenariat euro-méditerranéen actif et inclusif et renforcer toutes les formes de consultations, afin de réduire les tensions et d'adopter une approche régionale multilatérale inclusive pour la prévention des conflits en Méditerranée".
''Il convient également d'inscrire notre démarche collaborative dans une perspective de solidarité et d'appropriation mutuelle qui favorise le co-développement et le partenariat pour faire de la Méditerranée un pôle de stabilité, de coopération et de prospérité, et promouvoir un partenariat entre l'OSCE et la Communauté des Etats sahélo-sahariens (SEN-SAD), dans le but de renforcer la résistance à la menace terroriste et de soutenir la stabilité, la sécurité et le développement", a-t-il relevé.
Enfin, a ajouté M. Farhane, il est ''nécessaire d'accorder une attention particulière à l'accompagnement des efforts nationaux visant à atténuer l'impact négatif de la crise sanitaire et de la crise économique qui en découle".
Le Maroc, pays le plus proche de l'Europe, a toujours été attaché à la vision de la Méditerranée en tant qu'espace de stabilité, de coopération, de respect mutuel et de diversité culturelle, a souligné le diplomate, notant que le Royaume estime que les défis auxquels est confrontée la Méditerranée sont à la fois ''chroniques, structurels et nouveaux''.
Les écarts économiques et démographiques entre les deux rives sont aigus, a-t-il fait observer, précisant qu'en 30 ans, la croissance démographique a été 3 fois plus importante au Sud qu'au Nord, tandis que la croissance économique a été 20 fois plus importante sur la rive Nord que sur la rive Sud de la Méditerranée.
''Les problèmes écologiques sont graves, la Méditerranée étant l'une des régions les plus menacées par le changement climatique puisqu'elle se réchauffe 20% plus vite que la moyenne mondiale'', a averti M. Farhane, relevant que les températures pourraient y augmenter de 2,2°C d'ici 2040, rajoutant aux problèmes dus au manque de ressources en eau qui pourraient mettre en péril la sécurité alimentaire et les écosystèmes.
''La migration est une autre question urgente'', a-t-il soutenu.
L'ambassadeur a souligné, d'autre part, que le ''terrorisme constitue une menace tangible du fait que la Méditerranée trouve son prolongement dans la région du Sahel qui abrite déjà les terreaux du terrorisme et de l'extrémisme violent''.
''En réponse à ces défis, le Maroc s'est toujours efforcé, sous la direction de SM le Roi Mohammed VI, d'être un pourvoyeur de paix et un contributeur à la stabilité dans sa région en créant des ponts entre les régions et les cultures'', a rappelé M. Farhane.
"Nous sommes partisans d'une approche holistique qui considère l'interconnectivité des défis. Ainsi, qu'il s'agisse de la gouvernance des migrations, de la lutte contre le terrorisme ou contre le changement climatique, nous mettons en œuvre une approche multidimensionnelle qui ne s'arrête pas à la composante purement sécuritaire, mais inclut également des composantes économiques, sociales et même religieuses", a-t-il expliqué.
Pour étayer son propos, M. Farhane a passé en revue plusieurs initiatives régionales lancées par le Royaume, évoquant l'Observatoire africain des migrations, hébergé par le Maroc, qui contribue à améliorer la compréhension du phénomène migratoire en Afrique, et le Bureau du Centre des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme (UNOCT) à Rabat, destiné à la formation et à la coopération en matière de lutte contre le terrorisme en Afrique.
Dans la lutte contre le changement climatique, M. Farhane a cité l'initiative africaine pour la durabilité, la stabilité et la sécurité (3s) et l'initiative triple A : Adaptation de l'Agriculture Africaine.
Par ailleurs, le représentant permanent du Royaume auprès de l'OSCE a relevé que "cette conférence annuelle est l'occasion idoine pour renouveler notre engagement envers la vision et l'esprit de l'acte de la conférence d'Helsinki, dont nous célébrerons le 50ème anniversaire dans 4 ans", notant que cette vision est basée sur un dialogue politique renforcé, un partenariat global et une interaction constructive entre l'OSCE et ses partenaires méditerranéens, pour promouvoir et défendre les valeurs de paix, de sécurité mutuelle et de coopération économique et financière''.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.