Pass sanitaire. Le grand foutoir    Technologie numérique : 6G, une fusion inédite entre monde réel et virtuel    Rabat : Une foule en quête du pass sanitaire au CHU Ibn Sina    Covid-19 au Maroc : 425 nouveaux cas et 1,14 millions de vaccinés ont reçu la dose de rappel    Covid-19 : Chute de 50% des cas graves en quinze jours    Gazoduc GME : l'Algérie cessera d'approvisionner le Maroc à partir du 1er Novembre    Industrie aéronautique : Capitaliser sur les acquis pour réussir la relance    Les Etats-Unis dévoilent le plan de modernisation de l'armée marocaine    CAF-Fédération soudanaise : Le match Soudan-Maroc se jouera finalement ...au Maroc le 12 novembre !    L'ONG TIBU ORGANISE LE PREMIER CONCOURS MAGHREBIN D'INNOVATION    Un PCR négatif suffit pour assister à l'AGO du Raja    L'ordre du mérite de l'association des comités nationaux olympiques octroyé à Kamal Lahlou    Pass vaccinal: Nabila Mounib interdite d'accès au parlement, le PJD la soutient    Un chiffre d'affaires de 26 milliards de dh pour maroc telecom à fin septembre 2021    OCP Africa s'associe à l'USAID pour renforcer la sécurité alimentaire au Nigeria    Maroc-Algérie : le doux effet cathartique du Rap    Quatre peintres marocaines à la galerie AMBRE ART CENTER    Ouverture du 14ème Festival international du Théâtre universitaire de Tanger    Transavia lance des vols de rapatriement vers le Maroc à partir d'aujourd'hui    Offensive de charme de l'Union européenne à destination du Maroc    Coup d'état au Soudan: La communauté internationale condamne    PLF-2022: Voici les principaux chiffres de l'intervention de Mme Fettah Alaoui devant le Parlement    Pass vaccinal : Bientôt des éléments de clarification de la part de la CNDP    Casablanca-Settat : les grands élus finalisent le projet de budget 2022    Réunion, ce jeudi, du Conseil de Gouvernement: Zoom sur la situation épidémiologique    VIDEO. Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) fait escale au Maroc    «Je préfère mourir en mer que de rester en Algérie» : le régime militaire pour sa jeunesse vers le néant    "Trek des Gazelles" : Un voyage entre dunes et océan depuis la Cité de Mogador    Botola Pro D1 / 7ème journée : Trois matches au programme ce mardi    Intelaka, IS, emplois…les grandes lignes du Projet de loi de Finances    Le nombre de Marocains qui utilisent Maroc Telecom    Ce qu'il faut retenir du «grand oral» de Khalid Aït Taleb devant les députés    Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur la pilule de Merck, traitement prometteur dont l'examen a débuté en Europe    Un nouveau narco-drone neutralisé à Sebta    Une campagne nationale de sensibilisation démarre ce lundi    Inde: Quatre morts et plusieurs blessés dans un incendie à Delhi    Prévisions météorologiques pour ce mardi    L'Egypte lève l'état d'urgence en usage depuis 2017    Soudan: Washington suspend 700 millions de dollars d'aide    En France, la perpétuité requise contre un dangereux terroriste algérien    Festival international du film sur l'art : Agadir abrite la 3ème édition du 20 au 22 novembre prochain    La 1ère édition de «Tanja Fraja», les 30 et 31 octobre    Israël annule l'avertissement sur les voyages au Maroc    Une Allemande de l'EI écope de dix ans de prison    Début à Ryad des travaux du Sommet de l'Initiative verte du Moyen-Orient avec la participation du Maroc    «Chatarra» de retour sur les planches    L'Ensemble El Akademia se produira sur la place Hassan II de Dakhla    Tétouan accueille le 14è Forum international de Bande dessinée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc ratifie trois conventions de l'OIT
Publié dans 2M le 14 - 06 - 2019

Le ministre du travail et de l'insertion professionnelle, Mohamed Yatim, a procédé vendredi à Genève au dépôt des instruments de ratification par le Maroc de trois conventions de l'Organisation internationale du travail (OIT).
Le dépôt de ces documents qui viennent consolider l'interaction positive du Maroc avec le système normatif du travail instauré par l'OIT, a eu lieu lors d'une cérémonie tenue au Palais des Nations, en marge de la 108ème conférence internationale du travail, en présence du directeur général de l'OIT, Guy Ryder.
Les documents déposés concernent la Convention n ° 187 de l'OIT sur le cadre promotionnel pour la sécurité et la santé au travail de 2006, la Convention internationale du travail n ° 97 sur les travailleurs migrants et la "Convention internationale du travail n ° 102" sur la sécurité sociale.
S'exprimant à cette occasion, le directeur général de l'OIT s'est félicité de la ratification par le Maroc de ces conventions, notamment la convention n102 au regard "de sa pertinence et de sa valeur centrale dans l'élaboration et la mise en oeuvre de systèmes de sécurité sociale complets et fondés sur des principes et des niveaux reconnus au plan international".
En ratifiant cette convention, le Maroc rejoint les 56 autres Etats membres ayant déjà signé cette convention phare en matière de sécurité sociale, a précisé M. Ryder.
Et d'ajouter :" En cette année où l'OIT célèbre son centenaire, cette ratification revêt une importance toute particulière et marque une nouvelle progression dans la campagne de ratification du centenaire de l'OIT lancé par le Bureau international du Travail BIT".
La ratification des trois conventions "traduit l'implication du Maroc dans la poursuite de l'édification démocratique, et de son engagement à renforcer le système des droits de l'Homme", a affirmé pour sa part M. Yatim, mettant en avant l'interaction positive du Royaume avec le système normatif du travail, instauré par l'OIT, sur la base de son expertise et de sa longue histoire de militantisme.
Conformément aux choix du Maroc dans le cadre de la nouvelle politique d'immigration lancée par SM le Roi Mohammed VI et du pacte mondial des migrations signé à Marrakech, le Maroc a décidé de déposer les instruments de ratification de la Convention internationale n ° 97 sur les travailleurs migrants, une initiative qui s'aligne avec la politique d'immigration et d'asile au Maroc, qui repose sur une approche humaine et responsable, visant à régulariser le statut des migrants et des réfugiés, à garantir leurs droits et à améliorer leur intégration dans la société marocaine, dans la droite ligne des conventions et pactes internationaux dont le Maroc est partie, a-t-il poursuivi.
Le ministre a indiqué que le dépôt des instruments de ratification de la Convention 102 sur la sécurité sociale par le Maroc va dans le sens de ses efforts pour mettre en place un système de protection sociale globale et inclusive.
En outre, le dépôt des instruments de ratification de la Convention 187 sur le cadre promotionnel de la santé et de la sécurité reflète "notre conviction que l'une des exigences les plus importantes du travail décent est la promotion de la santé et de la sécurité au travail, comme en témoigne le travail que nous avons effectué avec les partenaires sociaux dans le cadre d'un comité tripartite sur la santé et la sécurité pour élaborer une politique nationale sur la santé et la sécurité au travail, et ce, parallèlement à la prédisposition du Maroc à accueillir la Conférence internationale sur la santé et la sécurité à Marrakech en 2024", a-t-il expliqué.
Le ministre s'est félicité, par ailleurs, des relations dynamiques et diversifiées de coopération entre le Maroc et l'OIT, notamment dans les domaines de la promotion de l'emploi et du travail décent, de la lutte contre le travail des enfants et de la promotion du dialogue social.
La cérémonie de dépôt des instruments de ratification par le Maroc des trois conventions de l'OIT s'est déroulée en présence de l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations Unis à Genève, Omar Zniber, ainsi que des responsables du département du Chef de gouvernement et du ministère du travail et de l'insertion professionnelle.
Une importante délégation tripartite marocaine prend part à la conférence internationale du travail (10-21 juin) qui coïncide avec le centenaire de l'OIT. La délégation est composée, outre les représentants du gouvernement, des représentants des quatre centrales syndicales les plus représentatives et des employeurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.